[Imajica] Une nouvelle larme apparait.

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

[Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 07 Avr 2017, 21:27

Bonjour, voilà j'ouvre un nouveau fil pour partager avec vous mes premiers pas dans l'univers de Sens. Je vais commencer par présenter les Simulacres des Bugs, avec les noms de mes joueur.se.s entre parenthèses. Désolé d'avance pour la "tartine" de texte mais maintenant que les vannes sont ouvertes on ne m'arrêtera plus^^…

MES BUGS

Sélor (Lucille) pense que les Bugs sont une élite, élus par le destin ou par Sens qui se joue d'eux à sa guise. C'est celui qui a le plus mal vécu la mort de ses parents. Il la considère à la fois comme un abandon et comme une confirmation du destin des Bugs. C'est un homme méfiant, détaché des autres qu'il traite comme "de la populace" (il ne se considère lui-même pas vraiment comme un simple humain), et qui préfère l'action à la discussion. Il passe beaucoup de temps à s'entrainer, à méditer, et à explorer la surface du Pôle Sud en solo. Il est proche de Soren qu'il respecte en tant qu'immortelle et qu'il considère comme un mentor, mais il a été vite blessé par le fait qu'elle ne soit pas omnisciente et toute puissante et par les choses qu'elle leur dissimule (j'en reparlerai plus loin).
> Sa première amélioration de Resplioïde est un scanner qui lui permet de détecter les formes de vie. En se concentrant, Sélor peut aussi évaluer grossièrement leur état de santé et leurs émotions superficielles.

Mya (Emilie) est hypermnésique et très douée pour le tir, mais elle a un caractère imprévisible et supporte mal la violence, en particulier l'idée de donner la mort. Lors de l'éducation des Bugs au Pôle Sud, la Générale responsable des forces spéciales de la Résistance a essayé de la recruter pour des missions de pointe mais elle a toujours refusé. Lorsque les Bugs ne sont pas en mission, Mya travaille comme éducatrice à l'orphelinat et dans les écoles du Pôle Sud. Elle vit en collocation avec Akina au début de l'épreuve 0, et asticote en permanence le jeune Bug sur son coté "bisounours". Elle et a été très touchée par sa mort à la fin de la première épreuve et cherche des explications à ce qui s'est passé. Elle est trés liée à Gladius qui lui a donné sa première arme à feu et qui lui a récemment proposé de l'adopter. Elle a signé les papiers dans la seconde suivante.
> Son amélioration de Resplioïde est un duo de grappins inspiré par l'Attaque des Titans. Elle s'en sert autant pour se mettre hors de danger que pour entraver les jambes d'une sentinelle mécanique.

Achénar (Stéphane) est un Bug physiquement négligé, limite crade (un de ses faits est carrément "j'ai une hygiène douteuse"). Il n'aime pas son état de Bug, entre autre parce qu'il fait de lui un privilégié, et prend un malin plaisir à se rendre aux séances du Conseil en bleu de travail crasseux. Achénar est un bricoleur curieux, créatif et peu sociable, à part avec les enfants. Il est proche des orphelins du Pôle Sud à qui il fait fabriquer des œuvres d'art et des jouets télécommandés. Il est particulièrement lié à Hérane, une petite fille qu'il considère comme sa propre fille. La meilleure amie d'Hérane s'appelle Sally. Achénar travaille dans les plantations hydroponiques dés qu'il en a l'occasion. Son rêve est de construire un vaisseau spatial et de partir dans un autre système solaire avec les oprhelins (les autres joueurs sont un peu inquiets a ce sujet, <insert pedobear joke here>)
> Son amélioration de Resplioïde est un projecteur d'hologrammes. Il s'en sert pour se déguiser, pour faire des spectacles ou pour dérouter les soldats de l'Omicron.
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 07 Avr 2017, 21:32

PREMIERES EPREUVES

*attention, quelques spoils *

Nous avons joué deux Epreuves pour l'instant : Akina et Le Poëte. Je ne vais pas raconter tout par le détail ici, seulement les moments les plus croustillants. Je reste à votre disposition si vous souhaitez que je développe certains points.

------

AKINA
Nous avons joué Akina "by the book", sans trop d'ajouts de ma part. Les Bugs comme les joueurs ont été assez choqués par la mort d'Akina, particulièrement Mya étant donné sa relation avec lui. Depuis, ils sont persuadés qu'il y a un traitre dans la base qui a "aiguillé" Akina vers le golem et ils cherchent des preuves partout.

Mya et Achénar ont aussi vécu une scène assez mémorable, lorsque leur mini subzeri a été dépecé par l'izir géant au dessus des ruines submergées de Tokyo. (J'aime beaucoup le thème des ruines et de l'environnement ravagé dans Renaissance, et je vais essayer d'en rajouter dans les épreuves suivantes). Achénar (qui est hydrophobe) était mort de panique et a utilisé ses hologrammes pour simuler un gros rocher sous lequel ils se sont dissimulés jusqu'à ce que l'izir les laisse tranquille. Ils ont ensuite passé quelques heures sous l'eau dans les ruines d'un magasin d'électronique en attendant que Sélor vienne les chercher. Achénar était recroquevillé au milieu d'un de ses hologrammes qui montrait la même pièce, mais sèche, et Mya montait la garde. D'un coup, les appareils électroniques hors d'usage se sont tous allumés et se sont mis à jouer "sous l'océan", pendant qu'un petit crabe traversait la pièce en dansant. Ils ont décidé de garder ca entre eux et de ne jamais en reparler.

A la fin, je me suis un peu reproché d'avoir tué Akina, car j'ai lu après coup que certaines tables l'avait laissé en vie, mais ça a eu le mérite de poser l'ambiance et de souder le groupe autour de cette mort.

------

LE POETE
La deuxième épreuve à commencé par l'enterrement d'Akina, puis par un diner avec Sollipsis et Gladius. Mya est arrivée saoule, trainée par les fesses par Sélor jusqu'à la maison où les Bugs ont grandi et où Sollipsis vit lorsqu'elle est à la Base. Achénar est arrivé peu après, accompagné de Michel Setra avec qui il avait enchainé les whiskies secs. Après le diner, Soren (qui s'était mise aux fourneaux pour l'occasion) en a pris plein la tête par Achénar qui lui a dit, je cite : "Mais nous nous avons perdu un ami dans cette guerre, et vous, qu'est ce que vous avez perdu ?". Il a failli prendre un baffe de la part de Gladius.

Après ces réjouissances, nous avons enchainé sur une petite mission militaire. Les Bugs ont été chargés d'attaquer un convoi de l'Omicron pour délivrer des Résistants prisonniers (dont le leader des Résistants de la Nouvelle York qui est une sosie de Pam Grier dans ses années Blaxploitation, afro comprise) et récupérer des œuvres d'art volées par les impériaux.

Cette mission a été l'occasion pour moi de sortir Mordyns de la naphtaline (je posterai plus loin ma version de ce personnage dont je ne suis pas mécontent) car après le premier scénar je trouvai que Soren avait bien besoin du "soutien par contraste" que ce personnage pouvait apporter. De plus je pensai que ça pouvait être elle (c'est une femme dans ma version de Sens) qui avait essayé de recruter Mya pour des missions peu recommandables.

Sélor a un peu fendu sa carapace durant cette partie de l'épreuve, surtout lorsqu'un soldat Résistant est mort quasiment dans ses bras au cours de la mission. Il a même ressenti une émotion lorsqu'il a pu contempler la fameuse "Nuit Etoilée" de Van Gogh parmi les toiles récupérées !

J'ai axé la deuxième partie de l'Epreuve et la rencontre avec Wilfried autour d'un groupe de musiciens grapheurs inspiré par un groupe bordelais. Les "Santa Espadas" organisent des concerts de rue habillés avec des masques de Luchadores et peignent des fresques sur les murs de la Base. Leur œuvre la plus connue est une gigantesque fresque qui retrace la libération de la Nouvelle York par Finlongfinger et sa mort en 1001. Leur impresario est une jeune femme nommée Marisa, qui travaille également à superviser les cultures hydroponiques et les élevages du Pôle Sud.

J'ai repris une idée lue sur le forum, d'un "dealer" qui revend les poèmes de Wilfried aux Resistants au mépris des conséquences. C'était un des membres des Espadas et il a passé un sale quart d'heure à la fin du scénario.

Les suicides multiples et la rencontre avec Wilfried ont bien secoués les Bugs. Sélor a été particulièrement choqué par le fait qu'il existe d'autres immortels et que Soren et Gladius le leur ai caché et il a subit une BG mentale (je suis super content d'eux sur ce point, ils se sont mis d'eux mêmes à se mettre des blessures mentales sans que j'aborde la question). Je pense que la pauvre Soren n'a pas fini de se faire engueuler par des Bugs !

Je ne savais pas trop comment jouer Wilfried alors j'en ai fait une sorte de dandy un peu alcoolique, très nonchalant et cynique. Ca a eu l'air de bien marcher pour mes joueurs qui avaient été mis sur les nerfs par l'ambiance très glauque de l'immeuble où vit le poète et celle de l'épreuve en général.

L'épreuve s'est terminé par une diffusion en plein air de films datant des débuts de la guerre récupérés avec les tableaux par les Résistants. De loin, accablés par les épreuves vécues, les Bugs ont pu voir un film d'arts martiaux genre Kill Bill dans lequel Finlongfinger tabasse tour à tour des généraux de l'Omicron, puis un remake de Casablanca avec Finlonfinger et Sollipsis essayant de fuir les nazis/ l'Omicron sur Selene.

------

Donc voilà où nous en sommes. Je ne sais pas encore si la prochaine épreuve que je leur proposerai sera La Colline de Glace ou si je vais d'abord leur donner un avant gout des expériences de Néméo.

J'hésite encore pour savoir lequel des Bugs va devenir Quadrilla par la suite. Je penche fortement pour Sélor à cause de son attitude détachée, de son lien avec Soren et surtout de son équipement Resplioïde qui lui fait voir la Rune de Vie. J'ai juste un peu peur que ca pousse à l'extrême le détachement du personnage et qu'il se désintéresse complètement de l'univers du jeu et de ses amis. Achénar me semble un bon candidat également, mais il me fait trop penser à Classis donc je ne sais pas. Qu'en pensez vous ?
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 07 Avr 2017, 21:34

QUESTIONS

J'en viens à quelques points de détails qui me taraudent.

1) Pensez vous que les Bugs puissent voir les sentiments de ombres grâce aux ombres pouvoir ?

Dans l'épreuve d'Akina il est suggéré que les Bugs peuvent lire les pensées des ombres, mais il est posé assez clairement dans les bouquins que l'Ombre-Monde ne montre que les faits et pas les liens et je voudrais aiguiller gentiment mes Joueurs à s'en rendre compte, à se demander ce qui manque dans cet Ombre-Monde.

Ce qui me pose problème c'est que l'on sait depuis Sens Néant que les ombres pouvoirs ont eux même une nature sentimentale, puisqu'ils sont alimentés par le rayonnement des Bugs ou des Quadrillas, donc est-ce qu'ils ne devraient pas percevoir des sentiments, y compris de la part des ombres ? Je penche pour non, mais j'ai un doute.

------

2) Durant la mission militaire de l'Epreuve du Poète, j'ai permis à Sélor de voir brièvement un Quadrilla au travers de son scanner de Vie, pour lui faire se rendre compte de la grande "force vitale" de ces êtres. Etait ce une erreur ?

Si on part du principe que la carapace des Quadrillas réagit comme la Philonite (on ne peut pas cibler des ombres pouvoirs etc...) est-ce qu'on peut percevoir ce genre d'informations à travers la carapace et la Philonite ?

Je me pose la même question pour un Quadrilla qui se cacherai derrière un déguisement (je pense à Sauveuse, qui est déjà présente au Pôle Sud sous deux déguisements différents), est-ce que l'ombre pouvoir qu'elle utilise pour se déguiser peut dissimuler l'étendue de sa Rune de Vie ?

------

3) De manière générale, mes Bugs (comme tous les Bugs) souffrent et en veulent à Sollipsis des choses qu'elle ne leur dit pas. Ils soufrent moins à propos des "mystères" du jeu (la philonite, l'origine des Bugs… là ils comprennent un peu ses raisons) que des cachoteries à propos de sujets intimes comme l'existence de Wilfried ou sa relation avec Finlongfinger. Le problème c'est que de mon coté je vis aussi assez mal de cacher ces choses à mes joueurs, d'abord parce que je suis quelqu'un qui a du mal avec les secrets, ensuite parce que j'aime beaucoup Sollipsis, et ensuite parce que ses raisons ne me semblent pas justifier l'heure tardive de certaines révélations.

J'ai donc pris sur moi de crever tôt l'abcès pour que les joueurs puissent passer vite à autre chose, et je part du principe que tout ce que Soren est susceptible de leur dire dans Renaissance (mis à part peut être sa théorie sur les Immortels, et tout ce qui concerne les Fragiles bien sur) elle peut leur dire à tout moment où les Bugs lui en parlent, et les inviter à réfléchir sur le sujet. Je leur ai aussi dit qu'ils pouvaient se rendre à Aquacity dès maintenant s'ils le voulaient et je pense qu'elle va peut être y inviter Sélor très vite pour discuter des récentes révélations sur Wilfried.

Mais une question se pose à moi. Que faire à propos de Finlongfinger et du fait qu'il soit toujours en vie? Je pense que Sollipsis pourrait peut être mettre assez vite les Bugs dans la confidence et leur demander de garder le secret le temps qu'il se rétablisse. Mais j'ai peur que cela amoindrisse l'apparition de ce nouvel Immortel par la suite. Je crains aussi la réaction du Conseil, si Maria apprend trop tôt la survie de Céline, est ce qu'elle ne risque pas de péter un plomb trop tôt ?

Qu'en pensez vous ?
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 07 Avr 2017, 21:41

Et pour finir ce long début je vous livre ma version du Général Mordyns. Plaisir d'offrir.

------

HELENA MORDYNS

Je m'appelle Héléna Mordyns. Je suis née le 25 décembre 959 à la Nouvelle York.

Je suis Générale de la Résistance, en charge des opérations spéciales, ce qui signifie que je m'occupe de choses dont d'autres ne veulent pas se salir les mains. Ça tombe bien, parce que je sais prendre des décisions difficiles là où d'autres hésitent, retenus par leurs états d'âme. Ils me trouvent dure et cruelle. Ce sont des imbéciles, tous autant qu'ils sont.

C'est moi qui aurai du être nommée générale en chef de la Résistance, pas cette lavette de Gladius. Je suis sure qu'il n'a eu ce poste que par respect pour son cher papa. Lui au moins était un vrai combattant. Une machine de guerre. Enfin, Gladius fait du bon boulot. Pour l'instant.

J'aime la force et la discipline. Je ne respecte que l'autorité et l'intelligence. Il n'y a pas de place pour les idiots et les sensibles dans mes rangs. Pas de place non plus pour les inutiles et les parasites. Crétins idéalistes. Si ça ne tenait qu'à moi, tous les civils seraient recrutés de force pour aller se battre contre l'Omicron. Même traitement pour les chers "Bugs" de Sollipsis. Et -là- nous remporterions enfin de vraies victoires.

Je suis amie de longue date avec Vigo Néméo. Lui au moins à de bonnes idées. C'est à coup de bombes H et d'armes bactériologiques que nous remporterons cette guerre, pas avec des beaux discours. Et s'il le faut, pourquoi ne pas transformer les blessés et les inutiles en soldats cybernétiques ? Ou les bourrer de composés chimiques, et livrer bataille avec des troupes efficaces pour changer ? Comme si l'Omicron allait se gêner pour en faire autant.

Mais bien sur, cette chiffe molle de Sollipsis est contre, et le conseil se range de son côté. Je la hais ! Qu'est ce qu'elle est à la fin ? Un homme ? Une femme ? Une erreur de la nature, voilà ce qu'elle est. Faible. Saloperie. Je lui réserve un chien de ma chienne. Greedway, le médecin, la déteste autant que moi. Bien. Malheureusement elle ne me porte pas non plus dans son cœur. Évidemment, c'est encore une gamine pleine de sensiblerie. Ce n'est pas grave, Vigo et moi pourrons peut-être l'aider pour l'un de ses petits projets... et porter à Sollipsis et à ses caniches un coup dont ils ne se relèveront pas. Toute immortelle qu'elle est, je la ferai tomber de son piédestal. Et je serai là pour apprécier la hauteur de sa chute.

Je suis âgée, certes, et ma vieille peau porte la trace des batailles, mais j'ai toujours su me tirer des pires situations. Mon esprit est acéré, ma main est sure, et mon corps est sec et vif comme un coup de trique. Celui qui me mettra entre quatre planches n'est pas de ce monde. Je m'accrocherai à cette chienne de vie. Avec les dents s'il le faut.
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar Gambbler (Vincent) » 08 Avr 2017, 01:25

Bonjour et bienvenue dans ta larme tout d'abord...
Alors plusieurs remarques...la premiere...tu as du mal avec les secrets et tu fais jouer Sens?!? ca va etre violent pour toi!!!!!!

trait d'humour mis a part, il me semble important de laisser une soren distante...en effet son propos est que les bugs doivent faire leur propre experience. Quand elle dit "il est des choses...." ce n'est pas pour faire de la cachoterie, mais plutot pour pousser les bugs a decouvrir, expérimenter par eux meme...N'oublies pas que son point de vue est que les immortels ne doivent pas se meler des affaires humaines...ou du moins le moins possible...

Il ne me parait pas du tout du tout judicieux de reveler aux bugs que Flf est en vie avant, au moins le debut de l'hexalogie à savoir Graveur...Car si tes bugs se lient trop à lui, tout de suite, alors sur ce plan au moins, Mort perds tout intéret...

Pour moi les bugs ne peuvent pas lire les sentiments dans l'ombre monde...du moins pas avant Neant. et dans Akina, l'ombre pouvoir ne leur permet pas de lire les esprits mais de parler la langue des autochtones... Il est tres important toujours selon moi que l'Ombre monde soit un monde de faits et non de lien...surtout dans Renaissance...car l'Ordianteru n'est pas complet...donc l'ombre monde non plus...de plus la nature de celui qui en a permit l'interpretation n'est certainement pas d'y chercher des liens...

Pour la vie, je pense que non la carapace empeche de lire le score de rune de vie, mais par contre tu peux estimer que ton bugsd se rends quand emem compte qu'il y en a un peu plus que la norme...mais attention, il ne faut pas que tes bugs puissent supputer trop tot que les quadrillas ne sont pas les mechants de l'histoire sinon tu va te gacher (et leur gacher) les revelation de la fin de Renaissance.

Le probleme d'une Soren qui en dit trop est que les Bugs risquerait de reveler (oui je sais mais bon) trop tot a Wilfried l'identité de sa mere et donc de poser des problemes.
Le but est que les bugs aiment soren, oui je sais c'est dur mais jouable...ils ne doivent douter (eventuellement) qu' a la toute fin de Renaissance, sinon tu commence mort trop tot et la ca va etre VRAIMENT long...

Quand à Maria, lorsqu'elle apprend la survit de Flf, sa frustration la rend dingue et la pousse a vouloir se debarrasser de Soren...Attention cela ne doit pas arriver dans Renaissance...pour des questions de coherences...la elle ne s'aiment pas du tout mais voila cela ne va pas plus loin...

Apres il faut etre clair...tout ces conseils ne sont valables que selon moi...ils ne sont pas une vérite absolue...
Je pense qu'il faut tenter une double invocation d'un Jay et d'un Newtwo pour des reponses plus précises et plus absolues...
Pour cette invocation, risquée mais souvent payante, il te faut te munir d'un petit livre rouge pour pouvoir invoquer le premier et d'un seau de lego pour invoquer le second...je ne prendrais pas le risque de reveler la raison d'etre de ces composants....
Gambbler (Vincent)
 
Messages: 212
Enregistré le: 07 Déc 2014, 11:12
Localisation: Le pradet

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar Aezriel (Gary P.) » 08 Avr 2017, 20:02

Salut,

Du bas de ma maigre expérience de MJ, je vais tenter de répondre à tes questions:

1) Pensez vous que les Bugs puissent voir les sentiments de ombres grâce aux ombres pouvoir ?


A mon avis, ce n'est possible à aucun moment de l'hexalogie. Comme ça a été dit, les runes contiennent l'intégralité des faits, pas des liens. "Les runes montrent les choses telles qu'elles se sont déroulées, elles ne montrent jamais les motivations derrière les actes." Il me semble que cette phrase (à une tournure de phrase près) est dans les livres, probablement dans Renaissance ou dans Mort. Donc, à mon Sens, il n'est jamais possible d'y lire les émotions des Ombres.

Durant la mission militaire de l'Epreuve du Poète, j'ai permis à Sélor de voir brièvement un Quadrilla au travers de son scanner de Vie, pour lui faire se rendre compte de la grande "force vitale" de ces êtres. Etait ce une erreur ?


Toujours à mon avis, tout dépend de l'ontologie dans laquelle cela c'est produit. Si c'est dans le monde réel, c'est impossible: le Quadrilla porte sa carapace qui l'isole totalement du monde extérieur. Il est donc impossible que ton joueur ai pu avoir un aperçu de la rune de Vie du Quadrilla. Dans mes parties, le Quadrilla, puisqu'il est maître de sa carapace, est capable de lui faire transmettre les informations de son choix. Et donc, un joueur qui le scannerai verrait les intensités de runes que le Quadrilla veut lui montrer. A noter qu'il est tout à fait possible que le Quadrilla de Rebirth ait voulu montrer l'ampleur de sa rune de Vie.

Par contre, ce que les Quadrillas font avec leur carapace n'est jamais parfait. Un Bug, avec un scanner de Vie, n'a pas une perception assez poussée de la Vie pour voir les imperfections de cette façade. Par contre, quelqu'un comme Soren (ou ton Bug quand il aura mis plusieurs points dans cette amélioration), sera capable de détecter les mauvaises manipulations des Quadrillas et donc, pourront se rendre compte que quelque chose cloche.

En revanche, si l'action s'est produite dans l'Ombre-Monde, il est tout à fait possible que le Quadrilla n'ai pas activé sa carapace à cet Instant. Dans ce cas, ton Bug aurait pu réaliser son action sans que cela pose problème.

Je me pose la même question pour un Quadrilla qui se cacherai derrière un déguisement (je pense à Sauveuse, qui est déjà présente au Pôle Sud sous deux déguisements différents), est-ce que l'ombre pouvoir qu'elle utilise pour se déguiser peut dissimuler l'étendue de sa Rune de Vie ?


Il en va de même pour Sauveuse. Puisqu'elle est dans le monde des Bugs, c'est sa carapace qui fait barrière entre elle et le monde. Elle peut donc tout à fait camoufler son intensité réelle et son état de Quadrilla.

De manière générale, mes Bugs (comme tous les Bugs) souffrent et en veulent à Sollipsis des choses qu'elle ne leur dit pas. [...]


Alors là, c'est le grand problème de Soren :)
Selon mes tables, j'ai adopté plusieurs tactiques:

1) Je leur dit clairement la manière de pensée de Soren au cours d'un débriefing de fin de scénario. Je leur explique qu'elle privilégie le chemin et non le résultat et qu'elle pense que les immortels devraient s'écarter et laisser les humains normaux prendre les décisions.

2) Je leur fais le coup du: "Je ne veux pas trop en dire, car si vous vous faîtes attraper par l'Omicron, je veux limiter les dégâts". Cette technique a été plusieurs fois énoncée sur les podcasts de la Cellule et elle fonctionne plutôt bien. D'ailleurs, sur ma seconde table, j'ai une anecdote assez croustillante à ce sujet.

J'ai fait le petit discours expliquant qu'il/elle/'ça me soûle de tout le temps me planter sur le pronom dans renaissance' ne voulait pas trop leur en dire au risque de se faire attraper et torturer. Mes Bugs n'ont rien voulu entendre, disant qu'ils étaient des Bugs avec leur armure, et que donc ils ne risqueraient rien du tout. Tout ceci se passait dans une réunion du conseil avec Maria, Gladius, Michel, d'autres escouades de Bugs, etc. Soren a donc accepté de leur révéler la position de plusieurs lieux stratégiques de la résistance utiles pour maintenir des télécommunications entre les différents avant-postes et prévenir les attaques ennemies. Cette information était utile pour un scénar qui visait à l'interception d'un subzéris de l'Omicron qui se dirigeait vers la ville décrite dans le scénario 'Ate Templum' (il me semble).
Au cours de cette intervention, un Bug d'une autre escouade, présent à la réunion du conseil, se fait capturer. Les troupes de l'Omicron le torturent et mes Bugs se rendent compte qu'il va bientôt craquer et donner les informations si précieuses. Ils ont donc un dilemme moral à résoudre: "On a fait une bourde en demandant les informations. Maintenant, on a le choix entre: 1) laisser l'ennemi obtenir des informations capitales qui peuvent couper toutes nos communications et empêcher de voir les mouvement de troupes ennemis attaquer nos bases; 2) Tenter de sauver le Bug avant qu'il ne parle; 3) On fait sauter la base, le Bug mourra avec mais au moins, il ne parlera pas."

Ils ont tenté de le sauver mais, au vu du nombre de sécurités et d'ennemis sur place (je voulais qu'ils intègrent bien la leçon), ils ont été obligés de détruire la base et donc de tuer un de leur ami Bug.

Je peux t'assurer que lors du débriefing avec Gladius et Soren, ils faisaient moins les malins! Ils n'ont plus jamais demandé d'informations après ça et ils étaient même content quand on les laissait se débrouiller seuls.

Donc voilà où nous en sommes. Je ne sais pas encore si la prochaine épreuve que je leur proposerai sera La Colline de Glace ou si je vais d'abord leur donner un avant gout des expériences de Néméo.


Faire un avant-goût, pour justifier les soupçons de Gladius envers Néméo, me semble bien mieux :)
Sur ma seconde table, j'ai envoyé mes Bugs libérer un convoi d'esclaves en partance de Berlin vers 'Ate Templum' pour débuter la fabrication de la ville. L'objectif était de recruter ces esclaves comme membre de la résistance et au passage, de taper un peu d'Omicroniens, ça ne fait jamais de mal. Seulement, comme le convoi est assez large, une autre escouade de Bugs vient les aider. Ils ont grandi au pôle nord et sont les disciples de Néméo. L'un d'eux donne les coordonnées du convoi via resplioïde à un autre Bug au pôle nord et Néméo balance une petite bombe chimique pour vérifier sa puissance de feu. Les Bugs arrivent à sauver le convoi sans trop de casse et en faisant quelques prisonniers chez les soldats au moment où le missile vient frapper la zone. Tous les humains fondent littéralement, s'étouffent, voient leur peau brûler, etc. devant les Bugs (qui prennent tous une blessure mortelle sur leur armure) à cause des produits chimiques.
Les joueurs, via un débris du missile, un des Bugs de l'autre escouade qui craque en voyant le résultats de l'attaque, etc. apprennent que le missile vient de la résistance. En débriefant avec Gladius, ils apprennent les soupçons qu'il a envers Néméo et ça introduit bien la mission.
En plus, les joueurs voient que tous les Bugs n'ont pas la même mentalité qu'eux et que certains sont aussi dangereux que l'Omicron qu'ils combattent. Je trouve que ça donne un côté 'humain' aux Bugs qui ne sont pas tous des bons petits disciples à Soren prêt à tout pour ses faveurs.

Bref, gros pavé de réponse, j'espère t'avoir aidé un peu :)
Aezriel (Gary P.)
 
Messages: 27
Enregistré le: 26 Avr 2013, 15:06

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar Romaric Briand » 10 Avr 2017, 07:47

1) Pensez vous que les Bugs puissent voir les sentiments de ombres grâce aux ombres pouvoir ?


Pour moi, clairement, oui mais pas pour les sentiments, pour les pensées. J'avais même à ma table un joueur qui avait créé un ombre-pouvoir de ce type. Je l'avais accepté, tout en précisant que cela ne fonctionnait pas sur les immortels, les BUgs et les Quadrillas et peut-être sur d'autres trucs qu'ils rencontrerait par la suite.

Après la question porte sur les sentiments... les sentiments appartiennent-ils à Cosmo et Rebirth, font ils partie de l'espace des faits ? Ou font-ils partie des éléments insensés... là réside tout un tas de questionnements passionnants pour les joueurs et pour toi. Cette lecture sentimentale pourrait peut-être être l'occasion de parler de certaines choses avant que Néant et Mort ne commencent. Cela te permettrait d'initier certaines réflexion des Sens Renaissance.

A vrai dire ta table me fait beaucoup pensé à la mienne. Dans laquelle les problématiques de Sens Mort et de Néant sont très vite "descendues" dans Renaissance. (cf les podcasts campagne sur Sens)

2) Durant la mission militaire de l'Epreuve du Poète, j'ai permis à Sélor de voir brièvement un Quadrilla au travers de son scanner de Vie, pour lui faire se rendre compte de la grande "force vitale" de ces êtres. Etait ce une erreur ?


Non ce n'est pas un problème. J'ai une joueuse qui a un scanner de ce type et la plupart du temps, même si je commets des erreurs avec (c'est à dire que en tant que meneur, je lui révèle des trucs que je ne devrais pas lui révéler), au final, le scanner crée toujours du jeu et de bons questionnements.

Pour Sollipsis, j'ai bien peur qu'il faille la victimiser. Sollipsis n'est pas une cachotière. Elle a une vision socratique de la connaissance. Elle fera chercher les joueurs par eux-mêmes au lieu de leur donner les réponses immédiatement. "Je préfère chercher la vérité que de la posséder" elle dit un truc de ce genre dans "Ombre-Monde" il me semble.

Voilà pour mes quelques réponses. Pour une fois que j'ai le temps de poster un truc. ça a du bon d'avoir une toute petite fille et de ne plus dormir beaucoup =D

Bon courage pour ta campagne qui s'annonce, à mon avis, très très bonne. J'aime déjà beaucoup l'implication des joueurs et la façon dont ils jouent leurs personnages.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2546
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 10 Avr 2017, 20:33

Bonjour. Merci pour vos réponses !

Et oui Vincent j'ai du mal avec les secrets^^. (Moi c'est Jonathan au fait, j'ai oublié de préciser). Pour être plus précis je suis quelqu'un que le secret laisse profondément indifférent, dans la vie comme dans l'art. Pour moi l'intérêt que je trouve à Sens n'a jamais été là, à part comme mécanique de jeu avec le lecteur et avec le joueur.

------
Concernant les sentiments des Ombres, je me range à l'avis global : ils peuvent lire leurs pensées mais pas les sentiments, en tout cas pour l'instant. Par contre peut être qu'ils pourront lire des faits de nature sentimentale, mais sans les ressentir comme il le feront plus tard avec leur Mentis. après tout, on lit bien "J'aime Metatron" sur la fiche de Graveur...

Je pense qu'il subsiste encore un doute, notamment à cause de ce que Classis et Aziliz (ou peut être seulement Classis, ou Romaric) ont fait des sentiments dans le monde de Sens : c'est à dire des composantes du monde comme les autres. C'est une réflexion qui m'est venue depuis quelque temps, j'en parlerai une autre fois.

------
Au sujet du scanner de Vie je vais partir du principe que la Philonite ou la Carapace peut bloquer ou brouiller cette lecture, mais uniquement si l'être concerné le fait volontairement. Comme ça, un Quadrilla pourra se planquer derrière un déguisement et moi je pourrai continuer à titiller mes joueurs (puisque même le créateur du jeu s'y met^^). Notamment, j'aime bien m'en servir pour montrer à Sélor la diversité et le bouillonnement de Vie qui peut exister même dans les endroits les plus inhospitaliers.

De toutes façon le scanner ne donne qu'une appréciation très générale de la Rune de Vie de l'être observé, pas un score chiffré. Bien sur dans le cas d'un Quadrilla de Rebirth la différence saute aux yeux, mais pour l'instant mes joueurs vivent simplement ce fait comme une idée de la puissance des Quadrillas et n'en tirent pas d'autre conclusion.

En revanche, il me tarde que Sélor observe Sollipsis avec son beau jouet :-).

------
Pour Soren, l'impression que j'ai c'est que ne sont pas les secrets liés aux mystères du jeu qui blessent mes joueurs ou leurs personnages mais ceux qui concernent sa vie personnelle (sa relation avec Finlongfinger, l'existence de leur enfant et le fait que Wilfried soit immortel...).

Je pense que cela vient du fait que je joue Sollipsis très proche des Bugs et maternelle : elle s'inquiète pour eux, va leur parler s'ils vont mal ou demande à un autre Bug le faire... et en même temps elle leur laisse une liberté maximale pour faire ce qu'ils aiment et penser et faire ce qu'ils veulent.

A propos des secrets du jeu et des questions que les Bugs se posent, elle donne toujours plusieurs hypothèses, y compris les siennes et celles de Myphos, et elle questionne systématiquement celles des joueurs... Elle leur a clairement expliqué que d'une la vérité définitive ne l'intéressait pas, et de deux que c'était extrêmement dangereux et ils le comprennent trés bien (avec un peu de frustration évidemment mais rien de grave).

D'ailleurs, dans ma version, Soren a déjà avoué à Wilfried qui sont ses véritables parents (à peu près au moment où les Bugs ont reçu leur Resplioïde) et c'est ce qui explique son envie de s'épancher sur le papier. Wilfried peut avoir plein de raisons de rester au Pôle Sud même après cette révélation : il veux en avoir plus sur sa mère, sur les Bugs, sur la mort de son père... il peut même rester juste pour emmerder Sollipsis, ou pour "corrompre" ses précieux Bugs. Je pense que Soren espère que les Bugs auront une bonne influence sur lui.

Finalement Soren est trés humaine y compris dans une forme de "naïveté" (ce n'est vraiment pas une insulte dans ma bouche) qu'on retrouve beaucoup chez les Runes, y compris Myphos. Elle n'influence pas les Bugs, et les tiens au maximum éloignés des autres immortels, mais elle les aime voilà tout. Et elle est bien placé pour comprendre le pouvoir (et le danger) de ce lien.

------
Je suis d'accord avec toi, Vincent, avec le fait qu'apprendre trop tôt que Finlongfinger est en vie pourrait amoindrir un peu la suite avec lui. Dans mon idée, si ils l'apprennent (je n'ai encore rien décidé pour l'instant) ce sera comme une simple information et ils auront interdiction absolue de le voir tant que durera sa convalescence et interdiction absolue d'en informer le Conseil.

------
Faire un avant-goût, pour justifier les soupçons de Gladius envers Néméo, me semble bien mieux :)

C'est mon sentiment également. J'avais dans l'idée de les mettre sur la piste de soldats modifiés cybernétiquement devenus hors de contrôle, peut être en le couplant avec certaines idées qu'on trouve dans Ozymandias. Ta bombe chimique me plais bien Gary !

Et dans le scénario suivant au Pôle Nord je les mettrai face à des expériences de Néméo avec son fameux virus (qui pour moi est tout simplement de l'Acide).

------
Merci encore pour vos réponses. Repose toi tout de même un peu Romaric, ne vas pas nous faire un burn out ;-). La campagne que tu diffuse en Podcast a l'air juste énorme, c'est une super source d'inspiration pour quelqu'un qui débute à Sens comme moi.

La suite bientôt.
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 21 Avr 2017, 19:18

Bonjour. Je viens solliciter votre opinion sur la prochaine épreuve que je fomente pour mes Bugs car je sèche un peu.

Avant de leur faire jouer la Colline de Glace, je voudrais leur donner un avant gout des expériences de Néméo. Mon idée est de faire intervenir des Résistants modifiés cybernétiquement par Néméo dans la "Cité des Rêves" du scénario Somnium Oppidum (dont j'aime beaucoup les prémices mais pas du tout l'idée que les Bugs "abiment" l'Ombre Monde par leur simple présence). Soit Néméo à envoyé ces soldats dans la ville pour la saboter, soit ils se sont échappés et ils essayent de vivre une vie paisible en se mêlant aux colons et les Bugs découvrent peu à peu ce qu'il se passe.

Dans mon idée, le scientifique a utilisé son fameux virus comme un anti-rejet, pour faire accepter aux corps humains les implants mécaniques. Pour moi (à nouveau) ce virus est de l'Acide ou quelque chose qui a été modifié par lui, et il joue sur l'aspect "nier sa faiblesse" de cette substance à la fois sur le corps et l'esprit de ces Résistants. On découvrira plus tard que tous les cobayes étaient des volontaires blessés ou traumatisés par les combats et qui voulaient par ces greffes cesser d'être humains pour cesser de souffrir ou pour se sentir moins faibles. (J'ai déjà introduit cette idée via des PNJs dans l'épreuve du poète : un enfant orphelin qui essayait de se fabriquer une armure de bric et de broc).

La où je sèche, c'est sur l'effet des modifications que leur a fait subir Néméo :

1 ) D'un coté, je verrai bien le cas où le virus leur fait perdre leur identité au profit de la version idéale de la ville qui existe dans l'Ombre monde. D'une manière ou d'une autre la substance les aurait connecté à cette autre ontologie. Ils agiraient de manière erratique, se prendraient pour quelqu'un d'autre, déplaceraient des objets ou modifieraient des plans de bâtiment pour faire ressembler la ville réelle à sa version idéale.

2) D'un autre coté, j'aimerai aussi explorer l'idée que les modifications subies transforme peu à peu ces personnes en caricatures d'eux mêmes. Leurs corps deviendraient les reflets exagérés de leurs crainte d'être faibles, de leur douleur... Un de ces Résistants pourrait se transformer en une sorte d'automate uniquement dévoué à une seule tache par exemple, ou un autre devenir une caricature de super héros solitaire et sans peur.

J'aime assez ces deux idées, et mon premier sentiment est de les utiliser toutes les deux à terme, la première dans le prochain scénar et la deuxième plutôt en toile de fond dans La Colline de Glace. Ma crainte, c'est que la première idée aille trop loin trop tôt, qu'elle anticipe trop la Respiration par exemple. Qu'en pensez vous ? Suis-je victime de vouloir aller trop vite trop loin ?
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar Gambbler (Vincent) » 21 Avr 2017, 20:55

Alors à mon sens, et ce n'est pas une vérité que j'enfonce mais juste une opinion, aucune des deux solution n'est envisageable...
Je m'explique...
Pour la première solution non c'est impossible n'émet ne peut maîtriser un changement en passant par une autre ontologie... Pour une raison simple.... Pour nemeo , l'ombre monde n'est qu'une matrice pas un monde à part entière....
De plus c'est juste lacher la principale révélation d'un autre pan de l' Hexalogie.... C'est bcp trop tôt dans l'hexalogie pour laisser une chance aux Bugs de l'imaginer...

Et la seconde n'est pas souhaitable parce que ce sont la des problématique de mort à travers notamment dreamstairs... Si tu commence trop tôt à faire du mort, t'es PJ vont se lasser de ces moments durs... Et ils perdront de leur force...

Tu pourrais en revanche plutôt que partir sur somnium opidum regarder du côté du scénario ou Maria tente de recréer des clones de Flf...cela collerait plus à tes désirs et éviterait de spoiler trop trop tôt...

Par contre la thématique des Bugs qui abîmé l'ombre Monde est pour moi une thématique obligatoire dans renaissance parce qu'elle induit un questionnement salvateur pour les Bugs... Et sans spoiler tu commences à faire comprendre à tes Bugs que peut être la résistance n'est pas ce qu'elle dit être et que peut être les choses seraient mieux sans eux pour tout le monde....


Attention hein le but de ce post n'est pas de te frustrer mais je pense que tu n'as pas encore tout lu, et du coup tu n'as pas la vision d'ensemble qui, sans être nécessaire, est super importante...
Gambbler (Vincent)
 
Messages: 212
Enregistré le: 07 Déc 2014, 11:12
Localisation: Le pradet

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 22 Avr 2017, 11:47

Merci de ta réponse rapide, j'ai cogité ça cette nuit mais je n'y vois toujours pas plus clair sur ce que je veux leur faire jouer :-), il va falloir que je médite dans ma chambre d'ombre.

Pour nemeo , l'ombre monde n'est qu'une matrice pas un monde à part entière....

Concernant ce point, je part du principe que ce n'est pas volontaire de la part de Néméo. En fait il utilise à ses propres fins quelque chose qu'il ne comprend pas et qui a des effets inattendus. Il y a (de mémoire) au moins deux explications au sujet du virus dans l'hexalogie : soit il lui a été donné par Graveur (or on sait que le but de Graveur est de fusionner les deux mondes), soit il l'a trouvé sous la glace du pôle sud, et son origine serait Myriadienne (de l'Acide donc pour moi).

Par contre je me range totalement à ton avis sur le fait que ça révèle des choses beaucoup trop tôt.

Concernant ma deuxième idée je pense qu'il reste quelque chose à jouer, mais sur un mode plus mineur (mes exemples sont très exagérés, et effectivement je ne veux pas gâcher des thèmes propres à Dreamstairs). Je pensais introduire ces humains modifiés dans cette épreuve, puis dans l'épreuve où les Bugs enquêtent sur les disparitions au Pôle Nord faire le lien avec eux.

Ce qui me parait important dans Sommnium Oppidum c'est de montrer que l'Ombre-Monde pourrait être plus beau que la réalité, mais ce qui me gène dans cette épreuve ce sont les dégradations causées sur les bâtiments dans l'Ombre-Monde sans raison autre que la présence des Bugs.

Il ne font rien pour dégrader les bâtiments et ce ne sont pas des causes propres à cette chronologie alternative qui les dégradent, ces dégradations arrivent sans raison et en contradiction avec les règles physique de cette ontologie (comme un ombre pouvoir ou un miracle). Les bâtiments se dégradent, simplement, et cette idée n'est reprise nulle part dans le reste de l'Hexalogie à mon sens. On sait que les Bugs font diverger les deux mondes, mais il reste assez clairement défini que cette divergence reste d'ordre "causale" : les événements divergent, ils ne se produisent pour autant pas par magie, sauf action volontaire des Bugs.

En fait je pense que ce qui me plais dans le rapprochement entre les humains modifiés et la cité des rêves, c'est donner aux Bugs deux versions d'une vie alternative qui serait meilleure que la réalité. D'un coté un Ombre monde en paix, et de l'autre des humains améliorés et puissants mais qui ont perdu ou renoncé à quelque chose d'eux mêmes.

Je continue à cogiter. Si ça me prend trop la tête je crois qu'on passera sans transition à la suite et puis zou^^.
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 03 Juin 2017, 20:27

Bon et bien finalement, ça c’est pas mal passé. Ça a été dur de me sortir le scénar de la tête et au final un bon tiers de ce que j’ai écrit n’a pas servi mais bon, ça leur a plu c’est déjà ça… Nous avons joué l’épreuve en 2 sessions pour cause d’emploi du temps chargé, et le réveil mardi matin pour aller au boulot après la partie a piqué un peu. Sens, le jeu dangereux qui rend fou ses joueurs par privation de sommeil^^

---

Pour cette épreuve je suis donc parti sur la base de « la Cité des Rêves » : les Bugs sont envoyés enquêter sur la création d’une nouvelle ville dans la mer du Japon. Le Conseil est inquiet de la fondation de cette base de l’Omicron si proche de Sydney et d’Aquacity, d’autant plus que leurs informations montrent que les impériaux sont en train d’y construire une grosse installation militaire dont ils ne connaissent pas le but.

Après un passage par Sydney, les Bugs se mêlent aux colons sous une fausse identité et entrent en contact avec deux agents de Chrysaor Orion déjà sur place. Usant de l’Ombre-Monde, des talents des deux espions et de leurs propres capacités, ils s’infiltrent dans les bâtiments administratifs puis dans la base militaire.

Je retiens notamment une scène où Achénar, déguisé par ses hologrammes en Ségolène Royal (son premier choix de femme sexy) drague le jeune responsable de la maintenance informatique pour lui voler son passe (et son apparence), sous le regard de Mya qui les surveille à distance et de Sélor qui lui souffle des instructions par Resplioïde interposée (« Vas y, penche-toi un peu vers lui… »)

Au cours de la même scène dans le bar, Mya croise un homme en chemise hawaïenne et en short sirotant un énorme cocktail. La musique change au moment où Achénar et le technicien quittent le bar pour un endroit plus intime, et l’homme se met à danser avec une jeune femme sur une chanson de Gunther (« You touch my tralala »). Sur le coup j’avoue que j’ai un peu abusé, emporté par la gaieté de la scène, et lorsque Mya a voulu suivre l’homme dans les toilettes il a réussi à s’esquiver mystérieusement en laissant un mot sur le mur des toilettes : « Pour un bon moment, appelez Classiss. xxx ».

Je me suis d’ailleurs rendu compte à cette occasion à quel point Classiss trolle non seulement le jeu et le commentateur (et moi-même) mais aussi Sollipsis. Elle qui essaie de protéger les Bugs de l’influence des immortels, et lui qui ne cesse de leur apparaitre pour les asticoter. Pauvre Soren !

---

Sinon je pense que mes joueurs (nous sommes trois architectes et une ancienne étudiante en archi autour de la table) ont été contents de croiser parmi les colons le jeune John News, dont les projets architecturaux (réalisés dans l’Ombre-ville, à l’état de croquis dans la réalité) leur ont fortement rappelé ceux d’un certain « Jean Nouvel ».

La différence entre la ville réelle (en chantier et destinée à la guerre) et l’Ombre-Ville (prospère et tournée vers l’exploitation des ressources océaniques) a d’ailleurs flanqué un petit coup au moral des Bugs, et les sourires ont été plutôt crispés autour de la table (« En fait, on fait plus de mal que de bien si ça se trouve. »). Pour autant, les Bugs semblent avoir du mal à considérer les ombres comme de véritables personnes, et au cours de l’épreuve ils se sont plutôt fichés des conséquences de leurs actes, usant d’ombres-pouvoirs assez voyants et traumatisants pour les ombres-personnes. Pour l’instant j’ai été plutôt coulant, mais les conséquences de leurs actes viendront bientôt leur rendre visite.

---

Au cours de leur enquête, les Bugs vont découvrir que l’Omicron est en train de développer des unités de drones sous marins dirigés depuis la ville. Certains modèles sont équipés de détecteurs sophistiqués et d’autres sont des mines mobiles. Ces drones pourraient se révéler une vraie plaie pour les Résistants, limitant fortement les mouvements des subzeri, et ils pourraient même amener à la découverte des bases du Pole Sud ou d’Aquacity.

Le problème, c’est que certains indices suggèrent qu’un deuxième groupe dont ils ne savent rien semble avoir un objectif similaire au leur. Il y a eu des piratages sur les données de la base et une effraction sur le labo et les unités de montage des drones. Au cours de leurs visites, ils vont rencontrer plusieurs personnes au comportement étrange, notamment une jeune femme que Mya se rappellera avoir croisé au Pole Sud. Pilote d’hélicoptère, elle avait été envoyée se faire soigner au Pole Nord par Vigo Néméo suite à un grave accident. Ils apprendront plus tard qu’elle et censée avoir disparu en mission.

Le fin mot de l’histoire (que les Bugs soupçonnent mais qui leur reste à prouver) c’est que Néméo et Mordyns ont envoyé une unité infiltrée pour enquêter sur les installations et les saboter. Les six agents sont des résistants qui ont été modifiés par Néméo, qui leur a implanté des prothèses cybernétiques leur donnant des capacités surhumaines. Grace à un agent anti-rejet de sa fabrication (dérivé de son fameux virus), Néméo est capable de faire accepter au corps humain toutes les modifications qu’il souhaite. L’effet secondaire est une perte quasi-totale de mémoire, ce qui est pratique pour Mordyns qui veut des soldats bien obéissants. Pour Mordyns, le Conseil a pris trop de temps avant de se décider à faire quelque chose, et elle pense qu’ils n’auront pas le cran de prendre une décision radicale s’il est besoin. Néméo, quand a lui, est trop content de pouvoir tester ses créations en situation réelle.

Pour les 6 modifiés je me suis inspiré de personnages de la nouvelle « Le Roi Peste » de Poe, que j’étais en train de lire pendant la préparation de l’épreuve. Et les « modifiés » ont des noms et des caractéristiques physiques évoquant celles des personnages de la nouvelle.

---

La fin de l’épreuve a été sanglante. Les Bugs ont réussi à récolter les informations qu’ils voulaient, et en prime ils ont kidnappé la scientifique en charge du projet. Ils attendent que la Résistance les extraie de la ville.

Le problème, c’est que l’un des modifiés s’est fait capturer alors que ceux-ci tentaient de faire sauter les unités de production des drones. L’Omicron l’interroge et se rend compte que c’est un cyborg, ce qui force Mordyns et Néméo à agir rapidement, tant pour éliminer la menace que pour effacer leurs traces. L’un des espions de Chrysaor intercepte une communication venant de l’extérieur « test termine … exécutez commande alpha12 … attente confirmation des coordonnées ». Les modifiés encore libres font intrusion dans les serveurs de la base et envoient une vague massive de virus informatiques dans les installations. Ils foutent un bordel monstrueux en retournant les tourelles d’armement sur les troupes et sur les générateurs. Les Bugs tardent à agir, ils essaient de comprendre ce qu’il se passe.

Le silence se fait, les modifiés deviennent inertes et regardent le ciel. Une grappe de missiles explose au dessus de la base militaire et des bâtiments administratifs, dégageant une vague d’EMP qui détruit les données et met hors service les appareils électroniques. Puis une deuxième vague frappe les bâtiments. Un brouillard rouge se repend et tue soldats et civils, faisant fondre leur chair sous les yeux impuissants des Bugs (merci Aezriel^^). Y compris l’un des espions de Chrysaor. Achénar, resté loin avec le deuxième espion, est choqué. Mya, qui se battait avec l’une des modifiées, voit la chair de la jeune femme se dissoudre, ne laissant que des implants endommagés par l’EMP. Sélor, plus froid ou plus cynique, se chargera de récolter les « preuves » une fois la situation calmée.

---

Je pense que la prochaine mission au Pôle nord va être intéressante, ce qui est sur c’est que Néméo risque de prendre cher ^^. Cette épreuve sera la continuation directe de celle-ci, puisque les fameux disparus du Pole nord compteront entre autre les modifiés rencontrés dans la « Cité des Rêves ».

Je pense faire jouer au Quadrilla de cette épreuve un rôle plus étendu, jouant avec les Bugs et les envoyant sur des fausses pistes. Il s’appellera Cabotin, assumant les visages des proches des disparus, surjouant leur réaction pour les embrouiller. Durant le combat final, il leur renverra à la tête les conséquences de leurs actions inconsidérées dans l’Ombre-ville.

Les Joueurs et les Bugs soupçonnent tous Mordyns d’être impliquée, mais je pense qu’elle réussira a s’échapper pour cette fois.
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 19 Juil 2017, 20:30

Fini la Colline de Glace il y a une semaine, avec quelques trucs intéressants à raconter.

Pour commencer, les Bugs se rendent à une séance spéciale du Conseil où ils exposent les preuves découvertes durant la mission précédente. Je vous la fait brève, mais les éléments récoltés pointent fortement vers le Pôle Nord et Vigo Néméo ; d'autant plus que Gladius vient de recevoir un rapport sur des disparitions et des morts suspectes, parmi lesquelles figurent les "cyborgs" rencontrés dans la Cité des Rêves. Il est donc décidé d'envoyer les Bugs enquêter.

Après cela, les Bugs sont invités à diner avec Gladius par Sollispis qui à cuisiné des montagnes de bouffe pour eux. Au cours du diner, Soren leur en apprendra plus sur Wilfried (le sujet sensible du moment entre elle et les Bugs) et pourquoi elle a du l'abandonner et rester cachée sur Séléné. Les Bugs présents commencent à compatir sincèrement pour les immortels et se rendent compte que leur sort n'est pas forcément le plus enviable. Sélor en fera même un de ses faits à la fin de l'épreuve.

Achénar de son coté commence à douter de l'utilité du Conseil, spécialement depuis la mission dans La Cité des Rêves. Il ne se rend pas au diner avec les autres et au lieu de ça va rendre visite à Mordyns, lui offrant même ses services pour de futures missions. Il y aura de petites frictions entre lui et Sélor au cours de la mission au Pôle Nord, quelque chose de plutôt inattendu mais de super chouette à voir jouer.

Avant le diner, Sélor à la bonne idée de regarder Soren à travers son scanner de vie et se retrouve inondé par la douce énergie vitale de la Rune de Vie. C'était un bon moment de voir le gros dur de la bande submergé par un sentiment si puissant, surtout qu'il a une relation plutôt complexe avec cette mère d'adoption. Il ne savait plus où se mettre.

J'ai également beaucoup rit sous cape devant leur réaction lorsqu'ils ont surprit Soren en grande conversation avec ses fleurs. Ils étaient à la fois gênés et médusés ("Non mais elle parle pas à ses plantes quand même ?"). Les pauvres ! Vivement Mort et Néant.

Mya prend de plus en plus goût à se battre et devient de plus en plus méfiante, particulièrement de Mordyns qu'elle soupçonne (entre autre) d'être responsable du départ d'Akina pour le Japon. L'épreuve au Pôle Nord ne va pas améliorer sa paranoïa.

---

Voyage en subzeri, rencontre avec Néméo et diner en compagnie de Romuald Cro au menu inspiré du repas de "20 000 lieues sous les mers". Cro est charmant et bon vivant. Les Bugs discutent un peu avec Néméo, critiquant au passage le coté luxueux du repas. Le lendemain, Sélor trouvera dans sa chambre un petit déjeuner servi dans une belle porcelaine et accompagné d'une rose en papier plié. Ce petit détail (improvisé à la volée à cause de la critique sur le repas) va faire un peu vriller Sélor qui passera une partie de la matinée à enguirlander le personnel de la base.

Pour l'enquête elle même j'ai beaucoup misé sur Cabotin (c'est le nom que j'ai donné au Quadrilla de la scène finale) pour brouiller les pistes. L'idée c'est que beaucoup plus de personnes ont effectivement disparu, environ le double de ce que les Bugs et le Conseil soupçonnent, excepté que le Quadrilla s'amuse à assumer leur identité pour donner l'illusion qu'ils sont encore présents. Du coup, quasiment à chaque fois que les Bugs vont parler à quelqu'un à propos des disparitions, c'est en fait le Quadrilla qui les envoie sur des fausses pistes ou appuie des versions contradictoires des témoignages. Ensuite, leur confusion monte d'un cran lorsqu'ils reviennent parler à la personne et se rendent compte que son appartement est inoccupé depuis des semaines. Comme lorsqu'ils trouvent le cadavre de Romuald Cro.

Avec ce procédé je voulais créer deux choses. D'abord accentuer le coté "ville fantôme" de la base en faisant douter les Bugs de la réalité de ce qu'ils voient. A un moment les joueurs se sont même demandés si tous les habitants de la ville n'étaient pas en fait des fantômes et j'avoue que j'ai été plutot content de mes efforts sur le coup. Deuxièmement (mais je ne sait pas si les joueurs l'ont senti), je voulait donner une dimension cruelle à ce premier Quadrilla. Il sur-joue la réaction de la famille des disparus, les interprète comme des caricatures d'eux mêmes. Il se moque de leur chagrin en en faisant un masque de théâtre dont il s'amuse (d'ou son nom, Cabotin, un acteur qui en fait des caisses).

---

Lorsque les joueurs ont commencé à bien gamberger, j'ai lancé le dénouement tel qu'il est écrit dans le livre : l'effondrement de la passerelle, la coupure de courant, les scientifiques encastrés dans le plafond, etc... jusqu'à la découverte du laboratoire secret où les Bugs retrouvent presque toutes les personnes auxquelles ils ont parlé ces derniers jours allongés sur des lits d'hôpital et sous assistance respiratoire.

Néméo a fait son petit speech mais il n'a pas eu le temps de faire grand chose de plus puisque Emilie(Mya) a utilisé le premier fait de Cellulis depuis que nous avons commencé Sens pour invoquer l'alchimie version Fullmetal. Joignant le mains puis le posant sur le sol, Mya(Emilie) fait fondre le béton et y broie le corps du scientifique en laissant dépasser la tête. J'avoue avoir été bien sur le cul de sa réaction expéditive mais ça à tout de suite donné le ton.

Le combat contre Cabotin à été pas mal du tout. J'ai malmené les Bugs à coups d'ombre-pouvoirs et ils ont eu un bon aperçu de la puissance véritable de leurs mystérieux ennemis. Cabotin a bien cabotiné, prenant l'apparence des différents Pnj's disparus (dont le Caporal Chéri, référence au Caporal Darling de Blackadder pour les connaisseurs), applaudissant les Bugs lorsqu'ils parviennent à le toucher et leur lançant des brassées de fleurs qui se changent en éclats de verre acérés au tour suivant.

Je me suis un peu acharné sur Sélor (le Bug désigné pour devenir Quadrilla), jusqu'à ce que son armure se fige et se fendille, laissant un doute sur sa future contamination par le virus de Néméo. J'espère ne pas me planter dans mon choix en le transformant en Quadrilla.

A la fin de la partie, les Bugs ont pris la décision d'abréger les souffrances des malheureux cobayes et ont récupéré le maximum de preuves et de notes au sujet des recherches de Néméo.

Pendant que les autres Bugs vont prendre un bol d'air bien mérité, Sélor attend dans le laboratoire que sa Resplioide se régénère et croise les doigts en espérant ne pas être infecté par un virus mortel. Il est en quarantaine pour l'instant, jusqu'à ce que Maria le décrète hors de danger. Petit plaisir de MJ lorsque je me suis penché à l'oreille de la joueuse de Sélor pour lui murmurer les paroles de Graveur, apparu dans l'ombre de la pièce. Je pense que la suite va être très très bien.
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 19 Juil 2017, 20:31

Du coup, petite question technique : je crois que j'ai un peu abusé en ne faisant pas subir à Cabotin les malus de ses Blessures Graves, d'un autre coté si je les avais appliquées il aurait vite été très faiblard. Comment gérez vous cela de votre coté ?

Je me pose également une question sur la transformation en Quadrilla. Comment gérez vous l'augmentation de la Rune de Vie du Bug ? Distribuez vous des points supplémentaires ? "Forcez" vous la distribution des faits et/ou des points vers la Vie ? De même, comment décidez vous quelle carapace lui donner lorsque la transformation a effectivement lieu ?
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar DevilMcam (Camille) » 20 Juil 2017, 09:36

en théorie, il faudrait lui appliquer ce malus, en pratique les quadrillas ont tellement de PVs (avant de prendre des graves il doivent prendre toutes leur légères et toutes leurs superficielles, et les rebirth ayant normalement pas mal en vie sa fait beaucoup), qu'en général le temps qu'ils encaissent tout le reste ils ont déjà consommé une grande partie de leur ombre énergie, et c'est principalement sa qui les affaiblis. Si ce n'est pas le cas on peu aisément imaginer (surtout dans le cadre du Quadrilla de la colline de glace) un ombre-pouvoir de type drogue de combat permettant d'ignorer ses blessures pour un temps.

Pour ce qui est du bug qui deviendra Quadrilla, Ce n'est pas nécessairement le bug infecté à la colline de Glace. Je ne sais pas jusqu’où tu à lu les bouquins donc je vais pas te spoil, mais à ma table, le bug infecté n'a pas été celui transformé en Quadrilla.
Si jamais tu change d'avis concernant qui doit changer ce n'est pas grave, tu peu encore changer largement d'ici le moment opportun.
Pour la carapace : Comme 95% des quadrillas le bug transformé possède la carapace de la tour.
Pour l'augmentation des runes : j'utilise un soft maison dans lequel on rentre les participations aux runes, et le total souhaité, et qui calcul les runes/blessures/Ombre énergie. Au début de chaque séance (ou à la fin de la précédente) les bugs reçoivent leur miroir en fonctions des faits et/ou changements de faits qu'ils m'annoncent. (chaque fait ajoutant une série de participations aux runes).
Chez moi la transformation c'est étalé sur 2 ou 3 épreuves de la manière qui suit. (Chez moi la transformation a été provoqué par la tornade, donc sa a commencé après Graveur)
Épreuve 1: j'ai ajouté quelques participations à la rune de vie (mais pas changé le total). On commence doucement.

Épreuve 2: les faits ont étés calculés à la fin de l'épreuve précédente car celle-ci était prévue pour être un peu plus longue (et j'ai encore rajouté un peu de vie).
Pratique Courante à nos tables : le MJ garde les FdP comme sa personne ne les oublie. Du coup entre les séance j'ai modifié l'ombre énergie pour qu'elle corresponde à la vie et non la création (Vue qu'on a attaqué le scénario tout de suite, que l'ombre énergie est au dos du miroir, et qu'ils en ont pas utilisé dans la première moitié de séance c'est passé tout seul)
Il se passe pas mal de trucs bizarres avec le bug en question, son armure qui apparais et disparait intempestivement (mais pas dans l'ombre monde, pas encore), ses yeux virent au bleu (aussi bien l'iris, que la pupille que le blanc des yeux), l'espace d'un instant quand il discute avec ses camarades (seul eux le voient, mais ils lui racontent). Décharges statiques près de sources d’énergies.
j'ai également changé sa régénération d'ombre énergie pour qu'elle corresponde à celle d'un Quadrilla. (Les bugs ne savaient pas exactement comment sa marche donc sa à été facile de dire "toi non c'est pas comme les autres")

Épreuve 3 (Berlin): Avec tout ce qui c'est passé avant le bug et le joueur commencent à se poser pas mal de question, et une fois n'est pas coutume elle ne resterons pas sans réponse. Pendant l’inter-séance je lui explique donc ce qui va lui arriver, ainsi que les mécaniques du quadrilla (la foudre, la furie, la forge, etc....). Mon gestionnaire de miroir écrivant en gros "je suis un Bug" ou "je suis un Quadrilla" je m'évite également le gros "WHAT" en début de séance, car son miroir est à présent celui d'un Quadrilla.
Au début de la séance mon bug est donc "mi bug-mi Quadrilla" et la transformation sera complète à la fin de la séance. Je lui laisse cependant le plaisir de jouer les événements étrange qui l'accompagne (changement de peau, armure qui déconne, etc...), mais temporaires pour l'instant. Je lui donne aussi la liberté d'utiliser des ombres pouvoirs "simple" dans la réalité, mais plus il le fait, plus je reprend la main sur la transformation qui s'accélère.
Lors du calcul du miroir il inclut de lui même des faits concernant les événements étrange lié à sa transformation, pas besoin de rajouter en plus de la vie.
C'est lors de la bataille finale que la transformation à réellement eu lieu.
Tout se passe normalement, jusqu'à ce que la foudre se mette à pleuvoir sur les bugs. Premiers ombre pouvoirs dans la réalité (le bug étant le médecin du groupe il est faiblement armé et riposte donc à l'aide de la foudre). Très intrigués ses camarades tentent de l'imiter, sans succès. à Chaque éclaire lancé c'est une partie de l'armure qui subis une BM (elle peu directement se briser et laisser apparaitre une partie du corps du quadrilla, mais à l'époque je ne l'avais pas fait). La transformation est terminée lorsque l'armure est totalement brisée.
Selon les circonstances, par exemple si ils sont dans l'ombre monde et/ou en mauvaise position dans le combat le bug pourrai se retrouver avec son armure brisé, frappé par la foudre, ou le choc ontologique avant de réapparaitre quelques instant plus tard sous sa nouvelle forme (mais je trouve pas cette option très compatible avec celle du Quadrilla qui libère ses pouvoirs peu à peu).

Certains pourrais dire que modifier en douce les stats des Simulacres n'est pas cool, et sa peu en effet être le cas. sa dépends pas mal des joueurs je pense, et chez moi cela c'est très bien passé.

en espérant que sa t'aide un peu
DevilMcam (Camille)
 
Messages: 77
Enregistré le: 07 Juin 2014, 20:59

Suivante

Retourner vers Sens Hexalogie

cron