[Imajica] Une nouvelle larme apparait.

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar Dasmask » 20 Juil 2017, 11:14

C'est génial comme manière de faire. J'adore! Sinon peux-tu m'envoyer en mp ton explication du pourquoi son simulacre se transforme en quadrillas? Je n'ai pas bien compris pourquoi lui et pas un autre, le rapport avec la tornade et graveur. Merci.
Dasmask
 
Messages: 34
Enregistré le: 22 Aoû 2016, 16:29

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 27 Juil 2017, 15:46

Bonjour, merci pour ta réponse. Je n'ai pas de soucis avec le fait de modifier en douce la fiche de ma joueuse (surtout en ce qui concerne les points d'Ombre-énergie, j'aime beaucoup l'idée) et j'aime bien la transformation progressive avec les parties d'armure qui se retirent.

Mon hésitation à faire de ce personnage un Quadrilla est surtout par rapport à son rôle dans le groupe. Ce Bug est déjà assez solitaire et il commence un peu à s'ouvrir aux autres, du coup j'ai peur qu'en faire un Quadrilla ne le renferme à nouveau dans son isolement... Mais j'ai bien compris que je pourrai changer en cours de route si j'ai des doutes.

Pour qu'on sache ou j'en suis je précise que j'ai lu tous les bouquins et écoutés tous les podcasts (même si je ne me considère pas comme un expert hein^^) donc :

*** ATTENTION SPOILER ***

Je sais que ce n'est pas forcément le Bug infecté qui est obligé de devenir un Quadrilla mais à titre personnel je tiens à ce que le virus y ai sa part.

1 ) D'abord parce que j'aime beaucoup le fait que ce soit un organisme trouvé sous la glace du Pôle Nord (comme c'est indiqué je crois dans Cosmo) ce qui pour moi suggère un lien entre ce virus et les Myriadiens qui débarquent sur Terre à la fin de Néant. Du coup mon interprétation personnelle est que ce virus serait soit un micro-organisme originaire de Myriade soit carrément de l'Acide ; et je penche pour cette option là à cause des propriétés que j'ai l'impression de "voir" dans l'Acide.

J'aime l'idée de l'Acide (ou plutôt de la Négation) parce que contrairement à son nom elle ne détruit pas les éléments mais les transforme et les enrichit. Sur Myriade, elle transforme l'Eau en Glâce, le Feu en Foudre etc... La Négation, même si elle est une menace, apporte aussi une complexité supplémentaire aux éléments qui constituent le monde. Cette idée d'une matière qui transforme les autres me plais et j'ai l'impression qu'elle se raccorde bien avec le fait qu'il existe différents types de Philonite ou de "matières qui se comportent comme la Philonite" dans le monde de Sens.

De mémoire il existe au moins deux types de Philonite (celle trouvée dans l'espace et celle possédée par la Cellule), auxquelles il faut ajouter l'ombre-Philonite qui constitue les Quadrillas et (peut être) la Métallite. Que ces différentes variations d'une matière ayant tant de propriétés similaires soit causées par la Négation/L'acide/Emmanuel Macron/etc... bref une matière capable de modifier les autres ne me semble pas inenvisageable. C'est pourquoi j'aime l'idée qu'il faille que la Philonite qui constitue les Bugs soit d'abord en contact avec quelque chose, une substance, qui "lui rappelle" ou "éveille" sa propre capacité à changer de nature. Et c'est donc pour ça que j'aime à penser que l'exposition au virus de Néméo joue un rôle dans la transformation du Bug en Quadrilla.

L'origine du virus est inconnue de Néméo bien sur, qui se contente de faire joujou avec "ses" découvertes.

2) D'un point de vue plus personnel et aussi par rapport à l'histoire globale de Sens, l'existence de ce virus "m'embête". Depuis que j'en ai entendu parler j'ai voulu lui donner du sens et le raccrocher à l'histoire générale du jeu. C'est pour cela que j'y ai fait mention dans les deux épreuves précédentes, d'abord en en faisant la base d'un agent anti-rejet crée par Néméo (qui a pour effet secondaire des pertes de mémoire et une augmentation de la suggestibilité, mais les Bugs ne le savent pas encore), puis en voulant le lier à la transformation du Bug en Quadrilla.

Pour résumer je dirai que j'ai mordu complètement à un appât qui ça se trouve n'a même pas été posé au bout d'une ligne. Le virus, et son lien géographique avec le débarquement des myriadiens est "trop gros" pour moi. Le jeu en dit trop ou pas assez, et si je ne le raccroche pas à l'histoire générale du jeu on se retrouve avec un "truc" jamais résolu qui pendouille sans rapport avec le reste de l'histoire et qui ... et bien, "m'embête", comme un trou dans une chaussette ou une dent qui bouge.

C'est pour cette raison, par exemple, que je ne jouerai pas un scénario supplémentaire comme "Ate Templum". Même si le scénario à l'air intéressant, la survenue de cette créature bizarre au cours d'un scénar dont on n'entend plus jamais parler ensuite "m'embête" comme le putain d'ours polaire dans "Lost".
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar Gambbler (Vincent) » 27 Juil 2017, 16:05

Rom à bien précisé qu'il comptait faire d'autres jeux... Peut être seront ils liés à cet univers.... Connaissant le Bougre je dirais même que cela est certain... Le Val déjà est extrêmement lié à Sens... Peut être Vade Mecum le sera t il aussi.... Et les suivants....
Gambbler (Vincent)
 
Messages: 212
Enregistré le: 07 Déc 2014, 11:12
Localisation: Le pradet

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar DevilMcam (Camille) » 27 Juil 2017, 16:54

Ce qui est beau avec Sens c'est que tout se raccroche et se décroche à la perfection. (et La plupart des théories divergentes ne sont même pas exclusives)

Par exemple la fameuse créature on en entend plus parler... jusqu’à Chaos, quand on rend une petite visite au Lion.

Pour la philonite je ne suis pas certain qu'il y ai tant de distinctions. Philonite/métalite je suis d'accord, Pour la différence entre la philonite de l'espace et celle de la cellule, elles sont pour moi identiques, toutes les reliques de la cellules venant "de l'espace". La philonite étant une matière changeante par essence elle n'est pas non plus très différente de l'ombre philonite.

D'ailleur le terme changeante est utilisable dans les deux sens : la philonite se change elle même pour correspondre à ce que l'on en attend, mais elle change également ce qu'elle "touche" un peu comme l'acide en quelque sorte. D’ailleurs si l'on en crois classiss, la philonite viens de la pierre du désespoir absolu qui (ok mon néant est un peu faible) si je ne m'abuse n'est autre que de l'acide cristallisé.

Il y à un poste qui traite de Vade Mecum quelque part et on y retrouve un petit peu nos chers amis...
DevilMcam (Camille)
 
Messages: 77
Enregistré le: 07 Juin 2014, 20:59

Re: [Imajica] Une nouvelle larme apparait.

Messagepar imajica » 20 Sep 2017, 22:39

Nous avons joué l'épreuve de Graveur il y à bientôt trois semaines. Je ne vais pas m'étendre trop sur le déroulement de l'épreuve car nous l'avons joué quasiment "by the book". Les seuls éléments que j'ai rajoutés sont des descriptions des lieux de la Nouvelle York et des détails sur les œuvres de Graveur. Je me suis servi de ces œuvres pour donner aux Bugs un aperçu de la vie des Quadrilla et de la relation entre Graveur et Metatron telle que je me l'imaginai. Le contraste Graveur/Météore fonctionne bien, c'était cool de voir les joueurs se rendre compte que leurs ennemis n'étaient pas seulement des sortes de monstres sans pitié.

Avant cette session de jeu, j'avais eu aussi le plaisir de recevoir mon premier mail de Simulacre. Cloitré en quarantaine dans le laboratoire secret de Vigo Néméo en attendant que sa Resplioïde se régénère, Sélor en a profité pour envoyer un long message à Soren. Il en avait gros sur la patate depuis quelques temps, et il en a profité pour exposer ses doutes et ses questions à Sollipsis, entre autres si ça valait bien le coup de ressentir des sentiments, de s'ouvrir aux autres, si cela était véritablement une force ou une faiblesse. J'ai répondu de mon mieux dans les mots de Soren mais j'avoue que j'avais le cœur qui battait fort à ce moment là^^.

J'ai bien aimé utiliser la musique et les sons durant la partie, ce que je fait rarement hormis le générique. J'ai diffusé des sons d'orchestre qui s'accorde aux abords de la tornade, puis "The sinking of the Titanic" de Gavin Bryars durant l'exploration des lieux (découvert dans un podcast de la Cellule, merci Thomas Munier^^). Lucille a insisté pour diffuser la musique de Sephiroth pendant le combat contre Graveur, et j'ai ajouté les traditionnels applaudissements à la mort du Quadrilla.

Deuxième fois que les Bugs essaient de raisonner un ennemi plutôt que le combattre, mais je ne pouvais vraiment pas laisser Graveur revenir "du bon coté", il était bien trop tard pour lui. Mais du coup les joueurs ont été frustrés et leurs personnages deviennent de plus en plus fatalistes. J'aimerai leur faire comprendre à quel point ils influencent l'histoire, même sans le savoir, en orientant mon écriture des épreuves et le comportement de certains personnages. Le problème évidemment c'est qu'ils n'ont pas de point de comparaison.

Sélor avait été désigné pour être le personnage malade du scénario. Son état s'est dégradé durant le voyage de retour depuis le Pôle Nord et je lui ai envoyé des visions de l'intérieur de la tornade, de ses parents, de la rencontre entre Graveur et Metatron. Preuve de son état lamentable, à l'arrivée au Pôle Sud le Bug pourtant si fier et froid s'est effondré dans les bras de Sollipsis qui l'a accompagné dans l'ambulance jusqu'à l'hôpital. Il a passé l'essentiel de l'épreuve dans une fièvre à moitié hallucinée, se jetant sur un tas de squelettes qu'il pensait être ceux de ses parents. J'y suis allé un peu mollo avec lui durant le jeu, car la joueuse avait l'impression que je m'acharnai un peu sur Sélor.

Je pense que Mya a été la plus affectée par la rencontre avec Graveur. C'est elle qui a achevé le Quadrilla, en utilisant un fait de Cellulis pour se transformer en titan et l'écraser d'une main. Elle commence à se poser des questions sur ces pouvoirs bizarres, et craint de perdre le contrôle. Surtout, elle a été la seule a choisir de prendre une blessure mentale en voyant les dernières sculptures de Graveur (celles qui normalement guérissent l'esprit des Bugs). Cette exposition de l'amour de Graveur pour Metatron l'a blessée, lui rappelant douloureusement la perte d'Akina. Un des faits qu'elle a d'ailleurs rajouté est "J'ai peur que si je ne trouve pas les réponses à la mort d'Akina je ne devienne comme Graveur".

Elle a également fait un truc qui m'a ravi avec ses faits de simulacre. A la fin de la partie, elle a ajouté : "J'avais une relation amoureuse avec Akina". C'est tout con, mais rajouter ce fait nous a tous pris par surprise puisque jusque là sa relation avec Akina n'était pas bien définie. Et révéler comme ça à la fois quelque chose de passé et quelque chose de secret nous à forcé à réagir et à regarder les événements passés sous un nouveau jour. C'est une utilisation vraiment intéressante des faits de Simulacre, à laquelle je n'avais pas pensé du tout. Avez vous déjà eu ce cas dans vos parties ?

Achénar, comme souvent, me laisse perplexe. Durant le combat contre Graveur, il a d'abord utilisé un fait de Cellulis pour essayer de lire ses pensées. Comme la carapace bloque ce genre de pouvoir mais que je voulais quand même "donner du biscuit" au joueur je lui ai fait parvenir des sentiments en provenance de la tornade, ainsi qu'un souvenir : la scène ou Myphos remarque le doute et le mépris sur le visage de Graveur. Apres cela, Achénar a carrément décidé de prendre l'apparence de Metatron pour essayer de raisonner Graveur. La aussi, j'ai beaucoup aimé et Graveur a suspendu son assaut pour prendre le visage d'Achnéar/Metatron dans ses mains et le complimenter sur son art (je l'ai regretté par la suite mais il aurai carrément du l'embrasser en fait). La suite du combat a été plus triste, plus pathétique, par contraste avec les assauts furieux du début. Le personnage a lui aussi été marqué par sa rencontre avec le Quadrilla et ses œuvres, (et probablement l'histoire de Wilfried à propos des Arts Magiques) et un des ses faits est maintenant "Je veux à nouveau créer des œuvres d'art".

Ce qui me chagrine avec ce personnage, c'est qu'il a l'air de se ficher de tout. Je comprend qu'on puisse jouer des personnages qui ne se sentent pas très concernés par la guerre ou la politique par exemple, mais au moins il peuvent avoir des choses à défendre, des projets... du coup j'ai presque envie de lui demander "Pourquoi tu pars en mission avec les autre dans ce cas ?" En plus de ça, le joueur n'est pas très porté sur les sentiments, donc il a du mal a jouer des scènes avec des PNJ's qui lui sont proches, mais en même temps il passe beaucoup de temps à prendre énormément de notes sur le jeu, et du coup pas tant de temps que ça à jouer véritablement. Je ne sais plus si c'est le personnage qui est comme ça où si c'est le joueur qui vit le jeu comme une histoire qu'on lui raconte, ce qui me gène beaucoup.

Les prochaines épreuves seront une tournée de scénarios solos, que je galère un peu à écrire pour l'instant. Je voudrai m'en servir pour leur voler un peu dans les plumes, surtout Achénar que j'aimerai voir s'impliquer un peu plus dans ce qui se passe. Je pense axer chaque épreuve autour d'une question, que je vais frotter sur le visage des joueurs durant trois heures jusqu'à ce qu'ils se bougent un peu^^.
À ce moment, deux personnes entrèrent dans la pièce. Le premier demanda au second qui était l'homme qui était assis là-bas. Le second répondit : "Certains disent que c'est un homme saint. D'autres disent que c'est un con."
Entendant cela, l'homme fut illuminé.
imajica
 
Messages: 24
Enregistré le: 09 Jan 2012, 22:20
Localisation: Bordeaux

Précédente

Retourner vers Sens Hexalogie

cron