La Cathédrale d'Aziliz

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

La Cathédrale d'Aziliz

Messagepar Garrik » 09 Juin 2017, 13:49

Entrez, soyez les bienvenus dans la Grande Cathédrale d'Aziliz!
Venez admirer notre princesse, vous émouvoir devant sa paisibilité, vous questionner devant ses mystères!

Partageons ensemble nos théories, nos pensées, et pourquoi pas même nos souhaits sur la rune de Néant.

Ouvrons le bal avec la pensée suivante : Et si Aziliz était Sens? Enfin, pas LE Sens mais UN Sens. Mes bien chers frères, mes biens chères soeurs, oui j'ai bien pronconcé ces paroles et je les répète : Aziliz connaît l'ultime sentiment.
Privée de ses sens, notre princesse ne subit aucun des affects de ce que nous appelons naïvement "la réalité". Privée de ces affects, sa raison même est épargnée des contraintes de cette ontologie. Pour Aziliz, ce que Wittgenstein apelle la limite extérieure n'a aucun sens. Ou plus exactement, celle-ci s'est confondue avec la limite intérieure. La rune de néant ne peux plus accéder aux faits sensé de notre ontologie, et imaginer une limite entre les faits accessibles et innaccesibles n'a plus de sens. Il ne reste plus que la limite intérieure au delà de laquelle Aziliz ne peut accéder car elle demeure incapable de percevoir en son propre intérieur.

Libérée des contraintes extérieures, notre princesse peut alors pleinement vivre en seule maîtresse de sa propre larme. Aucune "réalité" ne vient se superposer à sa contemplation interéieure. Imaginez une vision de l'ombre permanente. Pour Aziliz, tout ce qui est immaginé est réalité. Aucune référénce ne vient contredire ses forces immaginatives. Elle décide seule de ce qui existe, de ce qui est sensé. Elle est Sens. Mais pas n'importe quel Sens, elle est son propre Sens. Le sentiment qu'elle connaît est son propre utlime sentiment. Dans le muséum de Jupiter Alpha, figure une citation "Lorsque l'on arrête de chercher Dieu, on le trouve". En se déconnectant de l'ontologie de Sens, de "notre" Sens, Aziliz cesse de chercher Sens. Et elle trouve Sens en sa propre larme. Cela signifierait-il que Aziliz/Sens et "notre Sens" sont la même entité? Je suis incapable de répondre à cette question avec certude, comme il m'est impossible de présumer de ce qui peuple la larme d'Aziliz. Sont-ce les sétentriens? Ou bien est-ce simplement un espace où notre princesse voit s'épanouir Classiss, son amour? (ou le souvenir qu'elle a de son amour?) Classiss serait-il l'aiguilleur d'Aziliz?

Pardonnez-moi. Je vous ai promis une révélation et je ne vous livre que plus de mystères. Mais après-tout, n'est-ce pas là la meilleure façon d'aimer notre princesse?
Garrik
 
Messages: 46
Enregistré le: 21 Oct 2016, 00:04

Re: La Cathédrale d'Aziliz

Messagepar Gambbler (Vincent) » 10 Juin 2017, 11:30

Comme tu le sais déjà, je ne cautionne pas du tout Aziliz ayant atteint l’Ultime Sentiment....Alors certes elle est la seule immortelle a avoir traversé l’œuvre de bout en bout,
mais je ne pense pas qu'elle soit liée a toute chose...

Cependant j’avoue que certaines idées me séduisent...Comme par exemple Classis Aiguilleur d' Aziliz...Cela ferait Sens....pardon...sens plutôt.
Il y a aussi une chose qui me passe par la tête...Aziliz enfante...c'est même un passage assez important...Classis lui n'enfante jamais...Et si à la base Classis était Néant?
Il a eu une enfance solitaire, son existence était secrète. Il est présenté comme un fantôme. Il est là puis plus là...

Aziliz elle enfante, dicte Setentra à Classis...et si l'accident des labos inversé était cela, une inversion de rune...Une sorte de Furie pour Classis qui, disjonctant, échange ses scores de rune et prive donc Aziliz de ce qu'elle était, l’empêchant d'avoir une interaction avec le monde. Au passage il récupère les pouvoir des deux runes...
La Furie ne changerait pas sa nature de Rune de Néant, mais en récupérant un score assez conséquent de Création, il devient l'avatar logique de la Rune de Créa...
Les Incarnations étant par nature un aspect d'une des runes, Aziliz perdant sa Création perdrait sa vision du monde...et donc ses sens...

Autre chose qui pousse mon raisonnement en tant que Classis rune de Néant...Il pousse les bugs vers la fin de l'hexalogie...et vue la Gainax Ending (spéciale cadédi à Rom qui adore lire cela...:-p:-p) cela appartient plus au Néant qu'a la créa selon moi. (oui bien sur d'autre interprétations sont possibles mais la c'est mon explication, ma théorie en un mot ma Larme).

Par contre il me parait bien de préciser que toutes ces réflexions nous viennent de discussions sans fin ou d'autres participants à ce forum ont élaborés d'autres théories sur lesquelles nous rebondissons. Charge à eux de les poster sur ce fofo parce que cela est sacrément intéressant!
Gambbler (Vincent)
 
Messages: 212
Enregistré le: 07 Déc 2014, 11:12
Localisation: Le pradet

Re: La Cathédrale d'Aziliz

Messagepar Garrik » 10 Juin 2017, 12:14

L'inversion des runes est une idée très intéressante. Elle semble présuposer qu'on ne naît pas immortel mais qu'on le devient. Après tout, il est bien précisé dans la base de Sens Mort qu'un bug dont la rune de mort atteint 100 ou plus devient un quadrilla de Death. Si sa rune de Mort dépassait 200, il deviendrait alors LA rune de Mort?

En fait, l'idée qu Classiss soit la rune de Néant et Aziliz la rune de Création rejoint un déroulement de ma théorie. Si Aziliz est Sens et que Classiss est son aiguilleur, il serait fort possible que Aziliz soit aiguilleur et que Classiss soit Sens dans une autre ontologie. En quelque sorte, Aziliz est la rune de Néant car elle est la Création d'une autre ontologie et inversement Classiss est le Néant de cette autre ontologie. On peut réfléchir ensuite à quelle ontologie serait "jumelle" de cette dernière. Mon hypothèse est que Aziliz est l'aiguilleur de Sétentra et que Classiss est le Sens de Néant. Après tout, Classiss est le Maître du Jeu de Sétentra, et l'ontologie du jeu est complètement boulversée suite au "décès" d'Aziliz, comme suite au décès d'un aiguilleur. Mais bon, il faudrait que j'y réfléchisse un peu plus.
Garrik
 
Messages: 46
Enregistré le: 21 Oct 2016, 00:04

Re: La Cathédrale d'Aziliz

Messagepar DevilMcam (Camille) » 12 Juin 2017, 10:40

J'aime beaucoup l'idée d'inversion des runes dans les laboratoires. cependant je ne peu m’empêcher de noter un fait étrange.

Aziliz lors de sont "anéantissement" perd ses sens, et les muscles de son corps s’atrophient. Ceci étant elle devient incapable d'influencer, et d'être influencée par le monde, ce qui fait d'elle un parfait simulacre du néant. Cependant comme toute incarnation qui se respecte elle devrait avoir 0 dans la rune opposée. Or son esprit, bien qu'enfermé dans un corps mort reste à priori tout à fait capable de créer. Par contre ses attributs de chaos, perception et mouvement quand à eux je les imagine très bien à 0...

L'opposé du néant serait le chaos? le cosmos s’opposerait donc à la création?
Je trouve cette idée intéressante si le cosmo est se qui est dans le monde, la vérité froide de la science, son opposé ne devrait il pas être ce qui n'est pas, ce qui pourrait être, ce qui est dans le monde des rêves? Des attribut somme toute très proches de la rune de création si vous voulez mon avis. (Au passage imaginez Classiss résoudre une équation, ou calculer les décimales de pi...)

D'ailleurs dans un podcast (ou un post de forum je ne me souvient plus), il est fait mention du fait étrange que c'est Classiss qui s'oppose à myphos, et non Wilfried son opposé, comme dans néant ou c'est Indalesse qui est l'adversaire. Indalesse, l'ombre. Les visions de l'ombre ne sont-elles pas une forme sétantrienne de rêve, un attribut de la création?

Mais je m'écarte du sujet,
Analogie intéressante, qui d'autre qu'Aziliz vis dans une cathédrale avec des tubes et cables branchés de partout à des machines, qui d'autre ne prononce pas un mot de l'hexalogie, Myphos évidement, Myphos qui est d'une certaine façon l'incarnation de Sens dans cette ontologie.

Mais si Aziliz est Sens de sa propre ontologie, myriade dans cette ontologie Sens est sétantra et son aiguilleur Aziliz. Dans les laboratoires inversés lors de l'accident un sétantrien traverse les ontologies et s’intéresse beaucoup a Aziliz juste avant qu'elle ne perde ses Sens, pardon qu'elle ne perdent ses sens, et qu'elle redeviennent Sens. Et si classiss n'avait pas menti cette foi, et si c'était bien Sétantra qui avait anéanti Aziliz en (re)prenant possession de son corps. Aziliz fille et assassin de Sétantra, Sétantra fils et assassin d'Aziliz, que c'est poétique. Voici enfin le complexe d’œdipe dans Sens. Il y à tout un podcast sur la parentalité dans sens et si je ne m'abuse aucune référence au complexe d’œdipe c'est quand même gros, bon malheureusement, on n'en a que la moitié, oedipe tue sa mère mais ne couche pas (encore) avec son père.

A part scénario assez morbide ce n'est pas directement Sétantra qui couche avec son père (Classiss). Si l'on en crois la mythologie Valienne, Dieu (Sens) est né de l'épée et du pouvoir, l'épée est assez clairement la mort, quand au pouvoir, influence sociale Création colle assez bien, et en plus Sa tombe bien Aziliz (création) est effectivement la mère de Sétantra, (Désolé Céline mais aujourd'hui c'est pas toi la mort) quand à son père c'est assez distinctement Classiss, celui qui à couché sur papier l'histoire d'Aziliz. Faute d'être la vrai rune de mort, l'assassin et sa rapière feront tout de même un avatar des épées assez satisfaisant.
Nous reste donc le Diable, le cœur et l'esprit, le diable couchant avec son père. Pour le cœur l'incarnation de la vie fera l'affaire. Son fils Wilfried fait un assez bon Diable avec ses yeux rouges. Myphos remplis assez bien le rôle de l'esprit et à le bon gout de coucher avec le diable. Officiellement il n'est pas son père, mais il à couché avec sa mère, assisté à l’accouchement, protégé une ennemie politique en exécutant les témoins ... (ahh ce qu'on ferai pas pour la mère de ses enfants).
DevilMcam (Camille)
 
Messages: 77
Enregistré le: 07 Juin 2014, 20:59


Retourner vers Sens Hexalogie

cron