[Felondra] Une nouvelle larme apparait - SPOIL -

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

Re: [Felondra] Une nouvelle larme apparait - SPOIL -

Messagepar Felondra (Emmanuel) » 09 Aoû 2017, 09:43

Bon, pas trop eu le temps de venir poster mais les Bugs ont terminé l'épreuve du Poète!

Un petit compte-rendu sous forme de rapport rendu à Gladius Sword par Reza, qui est le chez de la division Scorpion (comme ils ont décidé qu'ils étaient 66 Bugs, ils se sont divisés en 11 section de 6 chacun pour garder la thématique - ils ont pris les signes du zodiaque, ils hésitaient sur lequel laisser, ils trouvaient le poisson un peu ridicule je leur ai glissé que le poisson je pourrais le réutiliser plus tard - les Fragiles feront une très bonne division spéciale "Poisson" ^^ ).

Date : 15/12/1018
Objet : Rapport de mission #001
Équipe : Scorpion

À l'attention de l'officier en charge de l'attribution des missions de la division Bugs,

Concerne : augmentation du nombre de suicides dans le quartier du port de la Base du Pôle Sud



À la date du 13 décembre 1018, notre officier supérieur, le Général Gladius Sword, nous a donné pour mission d'enquêter sur le nombre croissant de suicides dans le quartier du port. Plus tôt dans la journée, j'ai moi-même assisté à la tentative de suicide d'un jeune enfant près du port. Avec le concours d'un civil, j'ai pu le sauver. Il semblait perturbé et tenait fermement un morceau de papier dans la main. Je l'ai ouvert et lu le poème qui se trouvait inscrit dessus, signé par un certain W.G.A. J'ai ressenti une sensation de malaise profond, au-delà de tout ce qui peut paraître naturel. J'ai tâche de compartimenter mes idées afin de me concentrer sur autre chose et rassurer les civils présents, dont le père de l'enfant qui est venu le récupérer.

Ensuite, lorsque j'ai rejoint mon équipe, composée de mon second Jin, de Lucas, d'Alexandre et Alya, je leur ai fait part de ma théorie concernant le poème et leur ai demandé de ne lire que s'ils étaient prêts à prendre le risque. Ils l'ont fait et ont confirmé ma thèse. Suite à l'assignation de notre mission, nous nous sommes séparés en deux groupes. Le premier groupe, composé de Jin, Alya et Lucas est allé à l'hôpital pour rencontrer Dr. Maria Greedway et lui poser des questions. Cette dernière a confirmé le nombre drastiquement croissant des suicides et a donné accès à la morgue à l'équipe afin d'examiner les corps. Nous y avons trouvé un autre morceau de papier, contenant un autre poème. Jin, qui a évité de le lire, a tout de même ressenti des effets. Nous avons testé la téléportation dans l'Ombre-monde mais le morceau de papier s'y désintègre - ce qui est la conséquence naturelle pour tout objet de notre monde.

Le second groupe, composé d'Alexandre et de moi-même, est allé au port afin d'interroger le garçon qui a tenté de se suicider. Alexandre a tenu compagnie aux parents de l'enfant pendant que je parlais avec celui-ci dans sa chambre. L'enfant m'a parlé d'un homme au teint pâle, aux cheveux blancs et aux yeux rouges (probablement un albinos) qui aurait "laissé tomber" ce morceau de papier de son sac, qui en contiendrait d'autres. Il aurait également vu sortir l'homme de chez celui que les habitants appellent communément l'Aveugle, un homme qui est arrivé de la Nouvelle York il y a des années et qui collectionne de très nombreux ouvrages. Les deux équipes ont repris contact et ont convenu de reprendre l'enquête le lendemain.

Le lendemain matin après le déjeuner, l'équipe entière s'est rendue chez l'aveugle. Jin et Alexandre sont restés dehors en quête du moindre incident. Alya, Lucas et moi sommes allés chez l'aveugle pour lui poser quelques questions. Ayant de bons rapports avec lui, j'ai demandé à Alya et Lucas de sortir quand j'ai compris qu'il était mal à l'aise à l'idée que les Bugs deviennent de véritables soldats. J'ai dû couper la communication avec mon équipe (je restais sur écoute) afin de gagner sa confiance, ce qui m'a permis d'obtenir un nom, celui de Wilfried Gabriel Anchors (W.G.A.), une adresse au sommet de la tour Omega. L'Aveugle m'a également appris que l'albinos (?) lui avait donné de l'argent pour qu'il vende ses poèmes. Je lui ai demandé de ne plus le faire et me porte garant de sa parole. Pendant ce temps, un civil a manifestement tenté de se suicider et Alexandre est intervenu. Il a lu le morceau de papier qui se trouvait à côté du civil et est entré en état de choc. Attendant l'arrivée des secours, Lucas a conseillé à Alya, qui est arrivée entre temps, d'aller dans l'Ombre-monde avec lui et de l'amener à l'intérieur. Un choix trop risqué, compte tenu de la typographie trop différente entre les deux mondes. Je m'y suis donc rendu pour récupérer Alexandre et le ramener au port, afin d'éviter tout risque inconsidéré dans l'Ombre-monde, qui nous échappe encore.

Il nous a été confirmé qu'Alexandre était en état de choc et qu'il devait être suivi. Pendant ce temps, nous avons décidé de nous rendre à la tour Omega. Sur place, Jin, Lucas, Alya et moi avons opté pour une stratégie visant à ne laisser aucune porte de sortie si quelqu'un devait descendre. Jin a pris les commandes avant que je les rejoigne et il a utilisé le module de sa resplioïde pour se fondre dans la masse. Arrivé au 70e niveau, il a été confronté à un garde qui ne l'a pas laissé passer. Jin a négocié et en passant, il a tenté d'immobiliser le garde, qui a réagi plus vite que lui et a réussi à faire tomber Jin, avant de disparaître. Je suis alors arrivé et ai demandé à tout le monde de porter son armure. Nous sommes tous montés et au 70e étage, avons désactivé les ascenseurs inutilisés pour empêcher notre suspect de fuir. Nous sommes montés jusqu'au 90e étage, où nous sommes arrivés dans une petite maison sombre éclairée uniquement par une bougie. Les murs étaient couverts de morceaux de papiers affichant des symboles étranges. Une fois arrivés dans la pièce principale, nous sommes tombés nez à nez avec notre suspect, camouflé sous une cagoule. Jin, qui ouvrait la marche, a tiré sur lui mais il a évité le coup et a sauté par la fenêtre. Jin a compris qu'il s'agissait du garde, 20 étages plus bas, et Lucas a décidé de se rendre dans l'Ombre-monde, espérant l'y retrouver. Je l'ai suivi. Lucas affirme avoir vu une silhouette en armure et l'a suivie mais celle-ci l'a semé. Nous nous sommes dirigés vers la plage afin de trouver un point d'ancrage relativement sûr pour revenir dans le monde réel. C'est alors que Lucas a aperçu une grotte imperceptible, à l'intérieur de laquelle nous avons trouvé un papier avec l'inscription suivante : "Je suis impressionné que vous m'ayez retrouvé ici. J'ai hâte que nous nous croisions de nouveau, Bugs de la base du Pôle Sud". Lucas n'avait plus suffisamment d'Ombre-énergie pour revenir. Je suis donc revenu moi-même et j'ai demandé à Alya de retourner régulièrement afin de s'assurer que Lucas allait bien jusqu'à ce qu'il soit en mesure de revenir par lui-même. J'ai fait de même.


NOTES SUPPLÉMENTAIRES : Sur la base du présent rapport, j'invite le Conseil à considérer que la base du Pôle Sud est potentiellement compromise. Si la nature de la menace reste pour l'instant inconnue, nous pouvons affirmer avec une certitude raisonnable qu'un tiers s'est infiltré depuis quelques mois - selon les dires de l'Aveugle - dans la base et a semé le désarroi dans un but que nous ignorons. Ce tiers, caractérisé par son albinisme, est capable de se rendre dans l'Ombre-monde et porte vraisemblablement un resplioïde. Il s'agit là de spéculations fondées sur l'observation conjointe des membres de mon équipe. Ces informations et spéculations sont soumises à l'appréciation du Conseil.

Je soumets également la requête au Conseil de réquisitionner toutes les équipes Bugs pour cartographier la base telle qu'elle est dans l'Ombre-monde afin d'éviter des risques trop importants lors des passages d'un monde à l'autre. Cette cartographie doit aboutir à l'établissement de safe spots, des points d'ancrage permettant ces passages.

Le 15/12/1018,
Reza, leader de la team Bug Scorpion
Felondra (Emmanuel)
 
Messages: 26
Enregistré le: 09 Mai 2017, 09:40

Re: [Felondra] Une nouvelle larme apparait - SPOIL -

Messagepar Felondra (Emmanuel) » 09 Aoû 2017, 09:51

Suite à ça, je leur ai annoncé une ellipse de deux semaines environ. On reprend au matin du 3 janvier 1019, alors que les commémorations de l'attaque de la Nouvelle-York se préparent. On gère l'ellipse par forum:
- questions à Soren Sollipsis sur le Poète: elle esquive, ils se braquent, j'espère que je ne perds pas les Cellulis mais seulement les Simulacres sur Soren... si seulement ils savaient...,

- petits arcs privés:
* introduction de Sauveuse auprès de Lucas sous forme de Sally, une petite fille qui vient le voir s'entrainer dans la base militaire et lui demande si il va sauver la Vie des gens avec ses poings et ses armes et ce qu'il fera quand il n'y aura plus de méchants à tuer?
* Lucas vient d'embrasser une lieutenant de la marine résistante de qui il s'était rapproché,
* Alya (petite amie de Jin et meilleure amie de Reza), qui écrit des textes - je compte utiliser les textes de la rappeuse Keny Arkana pour elle - est très touchée par le poète, se renfrogne. Ca marquera un tournant pour elle, de petits poèmes jolis à des trucs plus durs, plus conscients - les raps de Keny Arkana.
* récupération d'Alexandre, le bug touché par un poème;
* Akina sombre, le Kabuki lui rend des visites. Reza a précisé qu'il lui rendait souvent visite, je lui ai décrit une silhouette étrange aux vêtements bizarres qui parlait à Akina presque chaque fois que Reza venait le voir et Akina qui s'enfonce.
Felondra (Emmanuel)
 
Messages: 26
Enregistré le: 09 Mai 2017, 09:40

Re: [Felondra] Une nouvelle larme apparait - SPOIL -

Messagepar Felondra (Emmanuel) » 16 Aoû 2017, 09:36

Ils avancent, ils avancent...

La semaine passée, on a joué Akina. Tout s'est déroulé comme prévu. Petite difficulté à gérer les deux PnJ récurrents (les deux autres membres de leur groupe, Alya et Alexandre), il faut que je campe mieux Alya notamment qui est finalement centrale (petite amie d'un PJ, meilleure amie d'un autre, Bug de Scorpion).

Suite à la fin d'Akina, où le Cellulis de Lucas a utilisé un fait pour sauver Akina de la mort (et Jin le lui a reproché, façon "tu l'as privé du tout petit espace de liberté qu'il avait, bravo"), gros brainstorm chez les joueurs. Jin notamment part sur le puits des mondes ("et si on était l'Ombre-Monde d'un troisième Monde?" et les autres de répliquer "et si le golem avait disparu parce que ceux du troisième monde (qu'ils ont baptisé les "êtres étranges" et parmi lesquels ils rangent Wilfried et l'Aiguilleur - qu'ils ont seulement entrevu de loin parler à Akina) étaient venus corriger une anomalie de ce monde-ci tout comme Myphos peut corriger des anomalies dans Cosmo et Rebirth?").

Grosse ellipse ensuite:
- je décris Soren qui reste en retrait (ils avaient tenus à la tenir informée de l'avancée pendant la recherche d'Akina, elle leur avait avoué que le lieu où il se rendait était marqué comme possiblement lié à la Cellule mais que tout cela devait être tiré au clair et qu'elle ne savait pas ce qu'ils y trouveraient) et répond du mieux qu'elle peut à leurs questions tout en avouant qu'elle ne sait pas (c'est assez irritant pour les simulacres),

- Nédylène demande quelques informations à Lucas, qui ne lui dit rien (je décoche que c'est intéressant que le simulacre le plus irrité par la culture du secret de Soren l'applique à sa propre petite amie - sourire du Cellulis qui me renvoie "bien joué, MJ...");

- Akina se suicide finalement, une étrange silhouette est vue sortant de chez lui juste après. Mais les quelques civils présents sur place oublient qu'ils ont vu l'Aiguilleur très rapidement, Reza - qui gardait contact avec Akina de près - saura seulement que quelqu'un en habits étranges y était à un moment.

- Les Bugs des autres divisions qui mènent des opérations à l'extérieur de la base, tandis que le groupe Scorpion (le groupe des PJ) est maintenu à l'intérieur pour décompresser de ce qu'ils ont vu au Japon. Les autres rencontrent parfois des Quadrillas mais fuient à chaque fois, l'ennemi étant trop fort.

- Maria qui assure personnellement le suivi psychologique de l'équipe. Jin lui dit le minimum et se soigne seul dans son coin, les autres se livrent un peu plus. Je pense définitivement que j'ai mis Maria Greedway trop au second plan, derrière Gladius Sword et Soren Sollipsis, pour que les joueurs s'y attachent réellement. Tant pis, je sais par contre que la mort de Sword va faire très mal ^^




Et puis hier, on a joué la colline de glace. Tous ont beaucoup aimé, j'ai pas mal insisté sur les ambiances lourdes, les pas qui résonnent, la neige, le froid, le noir. Ils se sont fait passé pour des idiots auprès de Néméo, qui a mordu à l'ameçon et a lâché qu'il bossait sur un projet à part mais n'avait pas de subsides pour malheureusement.
Le soir-même, ils vont voir Conrad, qui balance la sauce - il a vu du matériel suspect arriver il y a un an environ, il sait par les familles que les scientifiques n'ont pas été vivre ailleurs, il ne peut rien dire parce que tout passe par Néméo avant de quitter la base.
Ils reviennent, le Quadrilla flingue leur sous-marin (gros soulagement de Reza, qui a failli demander à Nédylène et son équipage de rester dedans pour être prêt au cas où et finalement leur a dit de dormir à terre), ils pénètrent dans le complexe. Des corps de scientifiques dans les murs, des cris, Sérum leur met quelques BM quand ils ne s'y attendent pas. Ils descendent, passent devant les corps des vingt disparus rattachés à des machines, arrivent dans le bureau personnel de Néméo. Il prend son gros flingue, Sérum s'élève et le protège. Grosse fight.

Là, j'hésite encore. Depuis le début je pense que Reza sera le candidat parfait pour la transformation. Mais il a lancé un très chouette arc sur l'apprentissage du commandement, il gère ça super bien, ça fait beaucoup de jeu. Du coup je n'ose pas trop.
Jin, de son côté, a surtout de l'intérêt pour ces théories de puits des mondes, de perméabilité. Il a développé un très chouette concept d'armure (avec module pour prendre l'apparence d'autres gens, des armes qui apparaissent très organiquement sur l'armure, etc.), il y a sa relation avec Alya mais je n'arrive pas à donner assez d'épaisseur au PnJ pour le moment. Je me décide, c'est lui qui se transformera.
Dans le combat, il fonce à un moment sur Sérum pour s'interposer entre Lucas, qui s'est pris un ombre-pouvoir de confusion, et Sérum, qui sort sa lame et s'apprête à frapper. Evidemment, je joue sur l'image parce que Jin a eu la même, enfant, voyant Finlongfinger se faire trancher la gorge par un Quadrilla de la même façon. Il fonce, frappe, mais sa lame ripe contre la lame du Quadrilla qui s'enfonce légèrement dans la Resplioïde et coupe le poignet de Jin. Sa Resplioïde (qu'il appelle "Resp'" et à qui il parle sans cesse, autre raison de mon hésitation à l'en priver) lui met plein de messages d'alerte, le virus avance à une vitesse affolante, atteint le cœur. Il s'écroule. Le Cellulis claque un fait pour une ultime attaque par des Yokaï.

Néméo est toujours en vie mais agonisant (Lucas l'a encastré dès le début du combat). Alex et Lucas veulent l'achever, Reza le leur interdit. Ils évacuent le complexe.

A ce moment, il est 22h30 IRL. Je leur propose de faire la transition vers le scénar suivant, qu'on commence au cœur de l'action la prochaine fois. Ils acceptent, enthousiastes.
D'un côté, Reza et Lucas interrogent Néméo. Il crache le tout: l'Empire l'a contacté, il a finalement dit oui pour se débarasser de la Résistance et ramener la paix sur Terre coûte que coûte. Sérum l'aide dans ses recherches, ils ont mis au point un virus d'origine Ombre-Monde qui ne s'attaquerait qu'aux répercussions. Ils voulaient le tester sur un Bug. C'est chose faite. Il y a un Quadrilla indépendant qui règne sur la Nouvelle-York. Graveur. Il devrait pouvoir les aider.

En parallèle, Jin plonge. Blessures graves, ne dort plus vraiment, ne mange plus non plus. Alya le garde jour après jour. Souvent, dans ses demi-sommeils, il voit le vieillard en chaise roulante qui l'appelle vers la Nouvelle-York. "Tu es sur le point de... tu es sur le point de..." "SUR LE POINT DE QUOI???"
Une fois, il s'endort, se réveille dans l'Ombre-Monde... sans sa Resplioïde. Il panique, elle se met autour de lui, lui parle très familièrement. Il se sent mieux dans l'Ombre-Monde. Demande à sa Resp' de se défaire. Elle semble accepter avec beaucoup de réticence, surtout pour une armure... Il revient finalement à son lit.
Une autre fois, le vieillard vient le voir à nouveau. Avant de partir, il passe sa main sur la barre du lit qui se grave de courbes élégantes, pures, qui font du bien à Jin. Graveur?

Et là, les Simulacres décident que quand le Subzéris censé venir les récupérer pour les ramener au Pôle Sud arrivera, ils iront tout de suite à la Nouvelle-York avec. Jin veut y aller à tout prix, Nédylène pousse aussi - elle a de la famille là-bas, elle le sent même si officiellement il n'y a plus personne qui y habite. Elle est prête à se cacher dans les calles du Subzéris si il le faut - évidemment perche de ma part pour qu'elle y rencontre Wilfried.

Juste avant l'arrivée du Subézris, Reza parle de leur plan à Gladius. Il est très réticent, leur demande un temps de réflexion.
Tard dans la soirée, Sollipsis les rappelle. C'est d'accord, ils partent. De plus, une tornade bleue est arrivée au-dessus de la Nouvelle-York depuis plusieurs années. Il serait intéressant d'en savoir plus. Et puis... des survivants ont été repérés à la Nouvelle-York. Une balise sur fréquence résistante. Ils ont donc cette triple mission: trouver des réponses au mal de Jin, enquêter sur la tornade bleue et se mettre en quête de survivants.

Le Subzéris est là. Nédylène n'aura pas à se cacher dans les calles, les Simulacres ont toute autorité sur l'équipage et décident donc d'embarquer le leur en lieu et place de celui de la Résistance.
Ils vont rencontrer Wilfried.
Je ne sais pas du tout comment ça va se passer.
Puis Je transformerai déjà Jin en Quadria.


En off, le joueur de Jin m'a dit être très content de ces nouvelles problématiques (il se doute que ce virus annonce du lourd, me dit avoir des théories mais rien de précis). Il avait peur de tourner en rond dans son perso, n'arrivait pas à se mettre de "ligne" à long terme.

Il demande aussi à ce que j'épaississe Alya. Je vais partir sur une idée que j'avais: faire coller Alya à Keny Arkana, une rappeuse que j'aime beaucoup. Elle a des textes contestataires très forts, qui peuvent bien coller au combat de la Résistance. Je ferai donc d'Alya une militante, avec tout ce qu'elle a vu ce n'est pas étonnant qu'elle se radicalise. Et une fois sur Séléné, elle pourra pousser le groupe dans cette direction :)

Demain, on va à la Nouvelle-York!
Felondra (Emmanuel)
 
Messages: 26
Enregistré le: 09 Mai 2017, 09:40

Re: [Felondra] Une nouvelle larme apparait - SPOIL -

Messagepar Muetdhiv3r (Laurent) » 16 Aoû 2017, 11:51

Super rapport de partie Emmanuel !
Vous avancez vite :)

J'aurais quelques questions par rapport aux deux points suvants :

Felondra (Emmanuel) a écrit:Je pense définitivement que j'ai mis Maria Greedway trop au second plan, derrière Gladius Sword et Soren Sollipsis, pour que les joueurs s'y attachent réellement. Tant pis, je sais par contre que la mort de Sword va faire très mal ^^

Je rebondis sur ce point parce que cela m'intéresse de savoir comment tu t'y prend pour "créer" de l'attachement des bugs envers les "officiels" de la résistance ?
Je vais développer sur mon fil mais en gros et malgré mes tentatives, dans ma chronique, les bugs n'ont strictement aucune sympathie pour Soren, pour Gladius ni pour Maria. Au pire une franche hostilité tout le temps, au mieux une neutralité polie mais aucune attache. Même pour les deux bugs qui ont prit Gladius et Maria pour mentor...
En gros ils sont dans une grosse défiance, mais sans être passé par la case de l'attachement avant.

Felondra (Emmanuel) a écrit:Ils descendent, passent devant les corps des vingt disparus rattachés à des machines, arrivent dans le bureau personnel de Néméo. Il prend son gros flingue, Sérum s'élève et le protège. Grosse fight.

Est-ce que tu peux décrire un peu le combat stp ? C'était le point d'orgue du scénario ? Il a duré longtemps ? Est-ce que tu avais prévu / scénarisé des passages obligés à l'avance ? Les pouvoirs de Sérum ?
Muetdhiv3r (Laurent)
 
Messages: 47
Enregistré le: 04 Mai 2017, 16:23
Localisation: Ile-de-France (Essonne)

Re: [Felondra] Une nouvelle larme apparait - SPOIL -

Messagepar Felondra (Emmanuel) » 21 Aoû 2017, 11:38

Coucou!

Sorry, je ne vois ton message que maintenant (en plein déménagement + prépas de Sens à tout allure, faut avoir finit la semaine prochaine ^^ )

Tout d'abord, les réponses à tes questions:

1) Pour l'attachement aux PnJ. (C'est un peu fouilli, désolé ^^ )
Comme moi je fais jouer Sens Renaissance au pas de course (ce que je ne referais pas si j'avais le choix, on passe à côté de pas mal de choses - évolution de la situation sur Terre, missions qui s'enchainent, progression de la Résistance et des relations entre PJ et PnJ, etc.), ça c'est beaucoup décidé en début de chronique je pense.
Tout d'abord, j'avais fait en sorte que chaque PJ rencontre un PnJ important (Mordyns, Sword ou Finlonginger) le 3 janvier. Ils ont systématiquement lié avec eux (sauf pour Mordyns).
De plus, dans les premières interactions, j'ai pas mal insisté sur le fait que Sword et Sollipsis les connaissait personnellement (sans appuyer trop, mais ils leur demandaient des nouvelles de la matière dans laquelle ils avaient du mal, ils leur faisaient une petite réflexion genre "tiens, pour une fois tu n'as pas un dernier mot à dire, Lucas?", ce genre de choses).
Pour Maria Greedway, j'ai voulu l'intégrer parce qu'un des Cellulis avait proposé que son Simulacre ait rejoint "la mission salutaire" (en gros une aide des Bugs aux civils, menée par Akina) et que Maria Greedway les aurait rencontré, aidé, etc. Mais faute de temps pour le jouer (et faire un petit scénar qui aurait impliqué Maria), ça n'a pas pris plus que ça. Paradoxalement, ce même Cellulis, dont le Simulacre est devenu Quadrilla (cf. mon rapport juste après), est en train de lier fort avec Maria Greedway parce qu'il est allé la voir après sa transformation. Voyant qu'il était mal (il était en permanence en Ombre-Pouvoir d'apparence humaine, ce n'était donc pas évident), elle l'a rassuré sur le fait qu'elle était tenu au secret tant qu'il ne lui dévoilait pas un crime ou un délit. Il lui a demandé si la nature d'un être pouvoir constituer un crime. Elle a bien sûr répondu non. Et paf! Il a pris sa forme de Quadrilla et, depuis, va la voir régulièrement (c'est à peu près la seule à qui il peut réellement se confier sur sa transformation, puisque Soren n'est pas là en ce moment - je voulais garder la révélation de Soren comme Incarnation de Vie pour l'épreuve des Fragiles). En plus elle peut vachement dialoguer avec lui sur des questions comme "est-ce que les sensations définissent un humain?" "Est-ce que si on n'a pas de sentiments on n'est plus humain?" "Qu'est-ce qui fait l'humain?", etc. Bingo.

Aussi, c'est amusant de voir que le Simulacre qui s'énervait le plus de ce que Soren ne dise pas tout (Lucas) ne dit pas tout lui-même. Evidemment, j'ai mis quelques "secrets" entre ses mains (par exemple, il a une petite amie pilote de Subzéris (Nédylène) qui était sûre que ses parents étaient à la Nouvelle-York. Pendant l'épreuve de Graveur, Lucas rencontre le père de Nédylène qui lui apprend que sa mère a été capturée par des robots de l'Omicron et qu'il leur a balancé une roquette dessus pour s'assurer qu'elle ne soit pas torturée et ne livre pas les résistants), et il maquille la vérité à la première occasion. Il a même récemment pris un fait de simulacre "il est des choses qu'il vaut mieux ne pas savoir", qu'il m'a montré en le cachant aux autres Cellulis!
Du coup, rapprochement avec Soren Sollipsis.

Bref, le secret à Mon Sens est d'avoir une première bonne impression et surtout de faire entrer les Simulacres (et les Cellulis) en empathie avec les PnJ. Pour ça, si il y a des manques que tu regrettes (par exemple il me parait très dommage que les Bugs s'en foutent de la mort de Sword, il faut donc le lier à eux avant), fais jouer quelques scènes, voire un scénar si t'as le temps, centré sur ce personnage, dans lequel tu montres ses failles, ses faiblesses. Mes Cellulis se sont mieux liés à Soren après une scène où elle était devenue rouge de colère sur Lucas parce qu'elle avait eu très peur pour lui (il était resté bloqué dans l'Ombre-Monde sans Ombre-Energie pour repasser) et après qu'ils aient compris par eux-mêmes que oui, toute vérité n'est pas bonne à dire. Ils se sont fort liés à Wilfried après avoir vus qu'il était en vraie souffrance de ne pas savoir qui sont ses parents et qu'il ne contrôlait pas ses pouvoirs (quoi, je devrais arrêter d'écrire alors que ça me fait tant de bien parce que mes écrits provoquent ça sur les gens?). Ils se sentent liés à Maria Greedway en voyant qu'elle est aussi mise au régime des cachotteries de Soren et qu'elle tente d'être là pour eux et pour la Résistance malgré tout. Etc.

J'espère que ça t'aide? A mon avis cette histoire d'empathie est une clé très importante.


2) Le combat


Alors justement, les combats, c'est le point dont je suis le moins fier pour le moment. J'ai beaucoup de mal à sortir d'un tour par tour "action RPG" comme le décrit Romaric. Bon, prochain scénar c'est Aqua-City, y'aura des opportunités de combats dynamiques à travers les rues, dans des bâtiments, etc. - je vais bien me lâcher). Mais pour le moment, les trois combats (contre l'Izir, contre Sérum et contre Graveur) ont été décevant de ma part.
Le bon côté, c'est que deux des trois Cellulis sont contents. Ils trouvent que je pallie le côté très mécanique des combats avec une mise en scène impressionnante, qui met suffisamment la pression pour qu'ils se sentent en danger (même si concrètement ils n'ont encore jamais été réellement mis en danger - en terme de BM retirés, je veux dire).
Le troisième n'est pas satisfait du tout. Il pensait trouver un système qui laisse la part belle à la tactique et se trouve dans un tour par tour où il suffit de taper taper taper pour passer l'armure.
Je leur ai dit que c'était le scénar qui le voulait et que ça changerait. On verra pour Aqua-City :)

Pour revenir sur ta question, donc, j'ai principalement fait monter la tension avant. Des cris, des corps, des cris. Le Quadrilla qui passe et les flingue dans le dos avant de disparaitre. + Aldebaran, d'Inade, ça faisait une nape très très lourde. Surtout après By the Throat que j'avais mis tout le reste du scénar, en reprenant des passages en boucle par moment.
A mon avis la musique que je prends est pour beaucoup dans la réussite de mes scénars. Pour ça, merci le forum, y'a des tonnes de bonnes idées :)
Arrivé là, je me suis dit que c'était le bureau de Néméo. Il était dans le coin avec un flingue, autour de lui des tableaux plein d'équations et Sérum qui lévitait au-dessus de lui. Néméo murmure "c'est parfait, vous serez les prochains sujets de mon expérience" et bam! le combat part.

Combat plié en deux tours, juste le temps de mettre en scène la mise en danger d'un Bugs (Sérum lui fait le coup de l'Ombre-Pouvoir de désorientation + passer derrière lui et sortir sa lame, Jin s'est interposé et a été infecté en l'expulsant loin de son ami).
En gros, pour Sérum, je lui ai mis 50 partout, sauf 30 en vie, 60 en mort. Si je me souviens bien. Il était surtout là pour faire peur et mettre en jambes (premier "vrai" combat si on ne compte pas l'Izir).
Je ne sais pas trop quoi dire de plus. Je lui ai fait, en attaque finale, balancer une BM à tout le monde en mode "il lance des éclairs dans tous les sens". Montrer qu'il peut être dangereux. Ca a poussé les joueurs à la curée ^^

Pour Graveur, j'ai soigné la mise en scène. Mais je préfère laisser ça pour le rapport de partie ^^
Felondra (Emmanuel)
 
Messages: 26
Enregistré le: 09 Mai 2017, 09:40

Re: [Felondra] Une nouvelle larme apparait - SPOIL -

Messagepar Felondra (Emmanuel) » 26 Aoû 2017, 09:47

Ca y'est, c'est terminé. Hier, nous avons terminé de parcourir la Rune de Vie. Ils sont merveilleux. Tout se déroule comme prévu. Il pense à moi...



Pour rattraper le tout, un rapport moins détaillé que les autres des différentes épreuves parcourues depuis. On continue donc avec Graveur.



Ils arrivent dans le Subzéris qui a amené du personnel au Pôle Nord et devait les ramener au Pôle Sud. Pour rappel, entretemps ils ont eu Gladius, puis Soren en ligne qui leur ont donné feu vert pour aller à la Nouvelle York. Soren maintient ses avertissements: qu'ils fassent attention. Cependant, elle est contente qu'ils explorent, enfin, leur voie.

Dans le Subzéris, ils tombent sur ce cher Wilfried. Jin a bricolé par sa volonté un module lui permettant de voir le monde sous l'angle des Runes. Il le voit comme un hexagone en six pôles, une masse au centre s'étendant ou se rétractant. Les pôles portent des noms étranges: Vie, Mort, Chaos, Cosmo, Création, Néant.
Wilfried fait presque péter le module tant son Chaos est... présent.
Personnalité ambivalente, qui ne semble d'abord pas éprouver de remord pour les victimes de ses poèmes, se justifie en disant qu'il a aidé Maria Greedway a sauvé ceux qu'il avait mis en danger puis, finalement, éclate de rage. "Ne puis-je donc plus me confier, m'exprimer, simplement parce que je ne peux garantir que d'autres n'en souffriront pas?"
Il leur raconte son histoire: ses parents adoptifs, leur mort, sa recherche de vrais parents, la drogue, le suicide impossible. La femme et les enfants qu'il voit mourir de vieillesse des années plus tard. Son retrait du monde, l'offre de Maria à la Nouvelle York. Le combat contre cette Quadrilla, la tornade bleue née de son sein. Son intuition aussi qu'ils sont spéciaux, que quelque chose doit se passer, ou se passe, autour des Bugs.
Interrogé sur ce Cadran qu'il représentait sans cesse, il reste évasif. C'est une obsession, comme une image qu'il ne peut jamais attraper et décrire mais qui reste à l'horizon de son esprit, là, quelque part.

Arrivée à la Nouvelle York, ils trouvent une ville dévastée. Emotion du retour sur leur terre natale. Exploration. Je décris les égouts, les quelques rencontres avec des robots de l'Omicron. Wilfried d'une vivacité de monstre, qui les sauve à plusieurs reprises.
L'arrivée finalement à un camp de survivants de la Résistance. La rencontre avec Youlike, qu'ils identifient comme le 66e Bug. Il n'a que fiel pour cette Résistance qui les a abandonnés dix-huit ans durant. Il ne veut pas aller au Pôle sud et s'entrainer comme le suggère Reza. Sa place est ici.
La rencontre aussi d'une fille étrange, Sauveuse sous sa forme de Sandra, jeune femme de l'âge des Bugs, qui vient de la Nouvelle-York, "en quelque sorte". qui pause des questions sur l'avenir, sur l'après-guerre. Qui insiste auprès de Reza surtout, mais de Lucas aussi. qui semble dévisager Jin. "T'es quoi, toi?"
Jin se le demande aussi. Le taux de vie de cette jeune femme est étrange. Pas aussi anormal que Wilfried en Chaos mais...


Graveur. Alors qu'ils discutent avec Youlike, ils entendent des applaudissements et une musique. On leur dit que ça va cesser, que c'est souvent comme ça vers l'ancien QG de la Résistance, vers la Tornade. Jin entend cette voix qui l'appelle, "Voleur de Vie, "Viens!", "Tu es sur le point de... sur le point de..."
Il s'isole avec Reza, ils discutent et la musique monte et descend et hurle et cesse et... il faut y aller. Ils voulaient attendre le lendemain mais il faut y aller. Déjà, Jin est allé voir plus loin, est tombé sur ce vieux bleu en chaise roulante qui faisait de la musique, sculptait des choses... dérangeantes et lui a lancé "Pas ici, pas ici, là-bas, plus loin, viens, viens!"

Ils vont. Ils entrent dans un monde qui n'est pas le leur. Les voyants des Resplioïdes clignotent. Des sculptures leur font mal. Des courbes impossibles, des angles qui rentrent dans la chair. Ils encaissent aussi des blessures physiques. Ils avancent. Ils ne pourraient plus revenir, de toute façon. Ils montent, descendent à gauche, reculent de côté et sautent sans tête ni queue.

Puis ils arrivent face à une sculpture d'une beauté telle qu'ils guérissent de tout. C'est l'Amour, la Vie que représente cette femme bleue devant eux. Une mère, une amante, un cocon contre le froid et la folie du monde... Wiflried les presse. Plus temps pour trainer. Les applaudissements ont repris. La musique aussi. Ils approchent.

Le monde semble se rebeller contre leur avancée mais finit par les cracher dans une salle surréelle. Un amphithéâtre. Des spots se braquent sur eux, des Hourras! sont lancés. Ils sont aveuglés.
"Bienvenue! Le spectacle va commencer!"

Graveur est là. La lutte commence. Des fils tombent des cieux, ils seront les marionnettes de sa farce... sauf que Wilfried bondit, les tranche si vite. L'autre rit, murmure "Bien, alors voyons ce que cachent vos belles armures, votre face sombre... L'ombre de chaque Bug se détache de son corps, prend épaisseur... et lui murmure ses pires vérités. "Tu t'appelles commandant? Ils ne te suivent pas... Ils ont pitié de toi c'est tout." "Tu te fuis toi-même, qu'espères-tu trouver dans ces ombres?"

Jin et Lucas se coordonne - Lucas a développé une armure aux proportions de mastodonte, qui peut accueillir un Bug dans une sorte de tourelle. Les deux communiquent alors, se passent leurs forces vives mutuellement. Ainsi, Jin le rend plus fort et lui aide Jin à se défendre. Jin écarte les ombres, Lucas fonce sur Graveur, lui enfonce le poing dans le plexus. Il sent cette même carapace étrange entre lui et Graveur, comme entre lui et Sérum au Pôle Nord. Elle se fendille sous ses coups...

Wilfried bondit, frappe sans relâche. Alya et Alexandre sont prostrés par ces ombres penchées sur eux. Graveur envoie une décharge qui expédie Wilfried à plusieurs dizaines de mètres. "Que crois-tu que tu peux faire? Tu es le digne fils de ton père..."

Il leur parle de la réalité. De l'union des réalités. De leur présence ici - pions au bon endroit de l'échiquier pour le grand plan. eux frappent, Jin lui demande comment le guérir. Quel est le sérum à ce poison? Wilfried bondit à nouveau, Jin veut l'empêcher de frapper trop tôt le Quadrilla. Il hurle à Resp, sa Resplioïde, d'arrêter Wilfried et... elle obéit. Totalement. Elle le quitte entièrement pour s'enrouler autour de Wilfried. Rire de Graveur pendant que des craquelures apparaissent sur la peau de Jin. De ces craquelures jaillissent une lumière bleue d'une intensité étrange. La douleur est indescriptible. Il s'écroule.
Alya se met alors à chanter. A scander. Un slam puissant crié des tripes. Sous sa voix, les Ombres se dispercent. Laissant la voie libre au coup final.
Graveur part dans d'autres questions encore. "si vous n'aviez pas de sentiments, les auriez-vous feints comme moi? Métatron, Météore, Kranisten... N'est-je pas été merveilleux?" Alors qu'il chute, des applaudissements retentissent. Le rideau se lève.

Ils pleurent tous le corps bleu de Jin...

En bas, ils rencontreront un autre Quadrilla qui dira s'appeler Météore. Wilfried prendra sur lui de tuer Métatron à nouveau pour arrêter cette folie. Puis ce sera le retour chez les Résistants, Jin enroulé d'un drap sale trouvé à terre. Puis le retour au Subzéris.

Mais pour le moment, ils pleurent tous le corps bleu de Jin.
Felondra (Emmanuel)
 
Messages: 26
Enregistré le: 09 Mai 2017, 09:40

Précédente

Retourner vers Sens Hexalogie

cron