Les podcasts de La Cellule, saison 7

News, présentations et actualités.

Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Romaric Briand » 10 Sep 2015, 11:12

Saison 7 des podcasts de La Cellule !

Les podcasts reviennent ! La Cellule s'éveille pour un Playtest du futur jeu d'Adrien Cahuzac : Eveille ! Ce jeu de rôle a pour thématique la ville et ses problématiques. Dans ce contexte urbain, nous vivons la lutte quotidienne menée par un crew de street-artistes pour recolorer le cadre gris de leur cité. Forts de leurs billes et de leurs biles, nos héros cherchent le moyen de dorer leurs blases pour faire le buzz.

Avec le crew habituel de La Cellule, Yosei, Natacha, Emmanuelle et Adrien, nous partons à l'assaut d'un vilain pollueur, avec pour seules armes nos pétards et nos bombes (de peinture). Des street-artistes, au bord de la légalité, peuvent-ils défendre efficacement des causes légitimes ? Comment le jeu d'Adrien nous invite-t-il à célébrer un canon esthétique flirtant avec le street-art, le militantisme, l'activisme et l'anarchisme ? Des rôlistes, le cul vissé sur leur chaise, peuvent ils vraiment changer le monde ?

http://www.lacellule.net/2015/09/podcast-playtest-n06-eveille.html
(Durée 01 : 48 : 25)

Bonne semaine à tous ! Portez-vous bien et, surtout, jouez bien !
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2553
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Steve J » 10 Sep 2015, 11:48

\o/
C'est super de pouvoir vous réécouter et la thématique du jeu d'Adrien me parle.
Avant même d'écouter le podcast j'en profite pour citer le jeu Five Fires RPG, dont on peut télécharger la béta ici et dont les thématiques semblent se recouper avec le jeu d'Adrien.
Steve J
 
Messages: 79
Enregistré le: 03 Jan 2013, 23:59
Localisation: Lyon

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Meta » 10 Sep 2015, 15:01

Il y a aussi Unknwon armies, Demon the Descent et Changeling the dreaming, trois jeux qui proposent exactement les mêmes problématiques et les mêmes enjeux.
Meta
 
Messages: 30
Enregistré le: 08 Jan 2009, 16:49
Localisation: Toulouse

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Adrien » 10 Sep 2015, 15:13

Hein ? Je ne vois aucun lien entre les trois jeux dont tu parles Méta, et "Eveille !". Pourrais-tu préciser ta pensée ? Parce que là j'ai un peu l'impression que tu n'as pas répondu au bon fil ^^

En revanche, Steve, tu tombes juste :-D. Il y a effectivement une grosse similarité de couleur ! Je vais devoir lire ça en détail.
Adrien
 
Messages: 303
Enregistré le: 26 Mar 2010, 17:54
Localisation: Paris

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Meta » 10 Sep 2015, 15:15

Ben, j'ai écouté le podcast et j'en ai conclu que Eveille est un jeu sur des individus singuliers et marginalisés qui luttent contre un ordre établi représenté par des avatars individuels pour revendiquer la créativité, et réenchanter le monde. J'ai tort ?
Meta
 
Messages: 30
Enregistré le: 08 Jan 2009, 16:49
Localisation: Toulouse

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Romaric Briand » 10 Sep 2015, 22:43

Je m'aperçois que la définition que tu donnes d'Eveille, Méta, colle à absolument tous les jeux de rôle auxquels j'ai joués.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2553
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Fabien | L'Alcyon » 10 Sep 2015, 22:51

Après, c'est une problématique ancienne de la civilisation occidentale. Ca remonte au moins au romantisme sinon à la philosophie grecque, en passant par Schopenhauer, Nietzsche, Baudelaire, Herman Hesse, le surréalisme, Foucault, mai 68 et bien d'autres. C'est pas étonnant qu'elle se manifeste aussi dans le jeu de rôle (et Monostatos en est une autre exploration), c'est même une bonne nouvelle: le jeu de rôle est connecté aux questionnements de sa civilisation.
Fabien | L'Alcyon
 
Messages: 183
Enregistré le: 06 Mai 2010, 11:07
Localisation: Strasbourg

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Meta » 10 Sep 2015, 23:09

Romaric Briand a écrit:Je m'aperçois que la définition que tu donnes d'Eveille, Méta, colle à absolument tous les jeux de rôle auxquels j'ai joués.


Même à l'appel de cthulhu et dans les Masques de Nyarlathotep ? ^^

Blague à part, cela reste le propos "spécifique" d'une minorité de jeux, y compris dans le mode de jeu. Cyberpunk correspond à cette définition dans son "cadre" mais pas dans sa finalité, vu que cela reste un jeu à missions qui porte moins sur les enjeux sociaux que proposent d'explorer Eveille ou Changeling.
Meta
 
Messages: 30
Enregistré le: 08 Jan 2009, 16:49
Localisation: Toulouse

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Adrien » 11 Sep 2015, 14:15

Merci Rom, j'hésitais à faire une réponse sarcastique :-) Je suis super d'accord avec toi. L'observation de Méta c'est 90% du jdr.

Les points qui me dérangent dans ta comparaison Méta :
- Dans changeling, j'ai l'impression que les personnages sont dans une quête personnelle. Dans Eveille ! les problématiques des personnages ne sont que les reflets de celles qu'ont leur communauté. Les personnages dans Eveille doivent s'approprier ces problématiques.
- Dans Eveille !, les personnages ne sont absolument pas là
pour revendiquer la créativité, et réenchanter le monde
. Leur créativité, leur art, n'est pas une fin. Juste un moyen. Et ils s'en foutent de réenchanter le monde. Ils ne sont pas des hommes blancs, hétéro, riches, dont la seule tristesse dans la vie et de ne plus avoir de magie. Ces personnages sont dans un monde enchanté selon eux. Un monde où la magie est là, mais où ils n'en subissent que les retombées. Ils sont peu éduqués, n'ont pas la culture dominante, ils ont des espoirs qui, pour le reste de leur monde, sont naïfs.
- L'ordre étali dans Eveille ! n'est pas représenté par des avatars individuels. L'ordre établi, tous les PNJs quasiment l'incarnent. Les "avatars" que sont Ile, Vile, Veille et Vieille ne sont pas des personnages. Ce sont des Maux évoqués, des dieux. Possèdent-ils les gens ? Ou ces gens sont ils faibles eux même ? Cette vision divine c'est l'Eveil qui le donne, cette vision est-elle "réelle" dans cet univers, ou cela est-il un mythe urbain crée par ces jeunes, un folklore personnel ? J'entretiendrai le flou dans le livre, mais pour moi, ce n'est qu'une métaphore.
Adrien
 
Messages: 303
Enregistré le: 26 Mar 2010, 17:54
Localisation: Paris

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Meta » 11 Sep 2015, 17:21

Pour le coup des 90% faut pas exagérer, hein... Des jeux ayant les enjeux que je cite comme enjeu central, il n'y en a pas des masses, non. Les jeux/univers suivants ne proposent pas cela :
Tous les univers D&D (sauf Midnight), Conan, L'appel de Cthulhu, Night black agents, Progenitor, Blue planet, Fvlminata, Spirit of the century, etc, etc...
Non, l'essentiel des jeux ne visent pas ces problématiques. le sarcasme n'appuiera pas l'exagération. Mais on peut faire un vrai dénombrement, si vous le souhaitez. ^^

Adrien a écrit:- Dans changeling, j'ai l'impression que les personnages sont dans une quête personnelle. Dans Eveille ! les problématiques des personnages ne sont que les reflets de celles qu'ont leur communauté. Les personnages dans Eveille doivent s'approprier ces problématiques.


Quête personnelle ? Non. Les problématiques des Changelings sont celles qu'ont tous les changelins vis à vis de la banalité et ses concepts dérivés. L'enjeu pour les joueurs (dans les premiers livres parus) consiste aussi à s'approprier les problématiques de leur espèce. Mais peu importe. De toute manière, je ne connais aucun jeu actuellement qui n'aborde pas quelque chose qui ait déjà été fait, et ce n'est en aucune manière un problème. Le tout est de proposer un jeu "authentique" avec son propre traitement, ses propres aspects d'univers, ce que tu fais par exemple avec ceci :
Adrien a écrit:- L'ordre étali dans Eveille ! n'est pas représenté par des avatars individuels. L'ordre établi, tous les PNJs quasiment l'incarnent. Les "avatars" que sont Ile, Vile, Veille et Vieille ne sont pas des personnages. Ce sont des Maux évoqués, des dieux. Possèdent-ils les gens ? Ou ces gens sont ils faibles eux même ? Cette vision divine c'est l'Eveil qui le donne, cette vision est-elle "réelle" dans cet univers, ou cela est-il un mythe urbain crée par ces jeunes, un folklore personnel ? J'entretiendrai le flou dans le livre, mais pour moi, ce n'est qu'une métaphore.


Oui, j'avais bien compris. C'est exactement le concept des avatars d'Unknown armies (jeu-univers exceptionnel au demeurant). Par contre, l'ambiguïté n'y est pas aussi affirmée que dans Eveille!.



@ Romaric :

Autre chose, c'est vraiment dommage que vous n'ayez pas enregistré la session de jeu. Plus généralement, Romaric, on gagnerait à avoir accès à cette session. Evidemment, je devine que cela est difficile à enregistrer, et que c'est lourd à héberger, etc... mais proposer la session (peut-être en fichier séparé), serait une super idée. Cela appuierait concrètement ce que vous discutez. J'avais beaucoup aimé avoir accès à l'introduction à Hurlements (même si je n'avais pas aimé la façon dont cette introduction avait été mise en scène ; trop courte, et le meneur n'avait pas assez travaillé, peut-être parce qu'il s'agissait simplement d'un playtest et que ce n'était pas l'enjeu pour lui), parce qu'elle présentait de façon claire la fiction vécue, son élaboration, le rythme, l'atmosphère. On pouvait davantage s'intéresser ensuite aux analyses produites à partir de la session.
Meta
 
Messages: 30
Enregistré le: 08 Jan 2009, 16:49
Localisation: Toulouse

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar kiraen » 11 Sep 2015, 18:55

Ahhhh mes enfants que ça fait du bien de retrouver la Cellule pour m'accompagner au boulot le vendredi matin (et en revenir). Et pour une fois il n'y a pas grand chose qui m'ait contrarié dans cet épisode sauf peut être l'absence d'un récit construit de la fiction de cette partie.

Finalement ce playtest ce n'en est plus un, ça tourne presque à l'exercice de gamedesign. Concernant le jeu j'ai pris quelques notes en passant (c'est dire à quel point ce podcast m'a captivé), j'ai finalement un avis mitigé.

Au départ, j'y vois un jeu qui va nous parler du street art, où des inspirés modernes (à la Agone) vont réenchanter la ville de leur créations magiques, ça me plait c'est lyrique, ça peut être beau. Puis l'aspect militant apparaît : agir pour générer du buzz. Mais j'y vois surtout un jeu très naïf, dans lequel il suffit de faire du buzz pour sauver le monde, une sorte d'ode à la politique de la ville voulant qu'en donnant de la culture aux pauvres on va pouvoir les sauver. Puis ma vision évolue encore, effectivement le jeu n'est peut être pas si naïf que ça avec ses deux fins possibles pour les personnages, et peut nous pousser à désirer un monde où les choses seraient plus simples à faire évoluer, c'est un peu un constat amer, mais peut être que le jeu peut donner du courage.

Quand vient l'évocation de cette metaphormose complètement barrée dans la symbolique et le surnaturel, ça m'extrait de mes visions précédentes et ma réaction d'auditeur c'est de me dire : putain c'est dommage. A ce compte là je préfère presque ressortir Changelin et vivre ma ville dans un contexte carrément surnaturel. Et finalement c'est pas leur fautes aux vilains boss ils sont possédés par les esprits du mal (Ile, Vile, Vieille et j'en oublie un ?). Presque. Parce que cela dit, je lui donnerai certainement sa chance à ce jeu, quand il sera prêt (parce que mon impression principale à l'écoute c'est que non il n'est pas prêt, il est très loin d'être prêt, mais c'est seulement le résultat d'une exposition partielle). Il y a de formidables trouvailles, j'ai beaucoup aimé les Billes/Biles, les Crush/Pote/Proches (un pote qu'est aussi un crush, c'est un proche ?).

Je me demande aussi si le coup des dés est vraiment utile. Est-ce que des pièces ne seraient pas plus intéressantes ? Parce qu'avec des jetons : tu tires à pile ou face (tu perds l'aspect multiface et la mécanique des scores max/min), mais tu gagnes aussi la possibilité d'avoir des jetons de couleur caractérisant les joueurs et ça peut donner des effets sympa (cf le jeu qu'on a fait avec Kalysto pour le gamechef).

Bref ce retour de la cellule c'était bien cool, et Eveille ! m'intrigue.

PS : après lecture des commentaires de Méta et les réponses d'Adrien, certains aspects sont plus clairs et n'ont pas transparu dans le podcast. Je m'interroge de plus en plus sur le choix de ne pas enregistrer les parties accompagnant playtest et oneshot. Je le comprends non pas "parce que ça n'intéresse personne" mais parce que ça peut nuire à une intimité nécessaire pendant la partie... Mais c'est quand même dommage.
Les Voix d'Altaride, podcast rôliste.
Le Sénat des Architectes, blog de Divergence un jdr en développement.
kiraen
 
Messages: 33
Enregistré le: 28 Avr 2014, 20:04
Localisation: Paris

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Steve J » 14 Sep 2015, 09:59

Je pense partager l'avis mitigé d'Emmanuelle et de kiraen sur l'esthétique et la lourdeur du symbolisme.
On a en fait une impression étrange en écoutant ce podcast puisque la quasi totalité des joueurs avouent ne pas être attirés par l’esthétique proposée. Cela t'amène à insister sur le fait que cette esthétique n'a finalement que peu d'importance et qu'il faut surtout que les joueurs viennent avec leur propre imaginaires et même leur propre problématiques.

Mais du coup le jeu semble ne pas être très attaché à sa thématique (d'ailleurs on pourrait apparemment, sans rien changer, y incarner des membres de la manif pour tous luttant contre la célébration d'un mariage gay dans leur mairie).
Je citais Fives Fires qui affirmait dès ses premières pages "Hip Hop is dangerous". Bam! "Dangereux pour le statu quo, dangereux parce qu'il permet à une population de s'exprimer". Ça m'avait marqué.
Là quand on écoute le podcast on a pas l'impression que ton jeu sera très "dangereux".
Steve J
 
Messages: 79
Enregistré le: 03 Jan 2013, 23:59
Localisation: Lyon

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Schultz (Jérôme S.) » 14 Sep 2015, 13:00

J'ai testé et apprécié le jeu, mais genre vraiment apprécié.
Malgré tout, je partage les craintes déjà soulignées sur l'esthétique. En fait, mon impression est que cette couleur street-art n'est que ça : de l'esthétique. Le cœur du jeu et du fun proposé par ce dernier est le coté Scott Pilgrim vs. the World, qui lui fonctionne très bien. Les jeux de mots billes-biles-viles-ville-vieille sont hyper cools mais j'ai l'impression qu'il suffirait de se creuser la tête à en trouver d'autres pour changer la couleur du jeu sans que ce soit dommageable au gameplay très Scott Pilgrim, qui me semble plus central. Enfin je peux me tromper.

Pour ce qui est de rendre disponible un enregistrement de la partie, en ce qui me concerne, c'est niet. Kiraen tu as le mot juste en parlant "d'intimité nécessaire pendant la partie." Romaric est quasiment devenu un aimant à haters, et personnellement je refuserais de participer à des podcasts de la Cellule où la partie serait diffusée. C'est bien simple, de là où je me situe, je pense qu'on serait assaillis de relous qui décortiqueraient l'enregistrement pour nous expliquer par A+B que les critiques formulées pendant le podcast sont caduques parce que c'est la faute au MJ si gnagnagna... Je suis désolé mais Meta, revenir sur la masterisation de l'intro de Hurlements d'Adrien un an après la diffusion du podcast, alors que tu le fais poliment et sans penser à mal, ça me crispe déjà. Je n'ose imaginer les réactions de ceux qui sont du genre à toujours reprocher à Jeff sa masterisation de Kuro (sans l'avoir entendue !) si on leur donnait l'enregistrement des parties. Ou ceux qui disent que c'est la faute à Globo si la Cellule n'a pas aimé Sombre...
Pour ces raisons, je sais que si Romaric trouve cool de diffuser les parties, je ne participerais plus aux one-shot. Non pas que mon absence serait un drame, hein, c'est plus une décision pour se préserver que pour militer pour l'absence d'enregistrement (en plus j'ai mes propres podcasts, au pire, donc Rom' fait ce qu'il veut).
Podcasts amateurs et pleins de spoilers sur Sens : http://desrolistesdanslacave.fr/
Schultz (Jérôme S.)
 
Messages: 410
Enregistré le: 15 Sep 2011, 17:06
Localisation: Poitiers

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Steve J » 14 Sep 2015, 15:35

Je comprends parfaitement qu'on puisse ne pas souhaiter conserver les enregistrements (à titre personnel cela ne me gêne pas d'être enregistré mais, en tant qu'auditeur, je sais que je ne passerai pas 3 heures -ni même un quart d'heure- à écouter les parties de One-Shot).
Par contre je pense que l'intervenant (et Romaric) devraient l'avoir en tête et lire les éventuels textes d'intro avant de couper l'enregistrement (je ne pense pas que quiconque se serait formalisé d'avoir été enregistré pendant qu'Adrien lisait ce texte).
Steve J
 
Messages: 79
Enregistré le: 03 Jan 2013, 23:59
Localisation: Lyon

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Frédéric » 14 Sep 2015, 17:56

Hello Adrien, chouette projet !

J'ai une crispation à l'écoute du podcast :
J'imagine une personne pratiquant les arts de rue, activiste et issue de classe sociale défavorisée ou d'une minorité. Comment cette personne percevrait ton jeu ? De nombreux indices me laissent penser qu'elle aurait probablement le sentiment d'une récupération par un représentant d'un groupe social dominant (homme, blanc...) et cela pose à mon avis un vrai problème.
Comprenons-nous bien : il est des sujets qui ne sont pas à prendre à la légère et l'oppression des classes et des minorités n'en est pas des moindres. Si tu veux parler des banlieues, des arts de rue, il est important de ne pas passer à côté des problématiques sociales, de représentation, de langage employé et de faire un gros travail de recherche pour ne pas céder aux clichés. Certes, c'est sans doute très compliqué de faire The Wire en JdR, parce que ça nécessite que les joueurs et le MJ évitent les clichés. Il y a beaucoup d'enjeux contre-culturels derrière ce type d'activisme et j'ai l'impression que le pire que tu puisses faire, c'est de les singer. Et c'est un sentiment tenace que j'ai eu tout au long de ce podcast.
Je ne dis pas qu'il faut soi-même être artiste de rue/habitant de banlieue pour écrire un jeu qui parle de ce sujet. Je pense qu'il faut faire un important travail de recherche à propos du milieu, de ses problématiques et de ses codes.

Si tu ne souhaites pas faire ce travail sociologique, dans ce cas, je t'invite à laisser tomber toute récupération des codes de banlieues ou d'artiste de rue. Pourquoi ne pas orienter ton jeu dans un univers plus éloigné du nôtre (comme le font Monostatos et Perfect) ? Pourquoi ne pas laisser tomber des termes comme "Crew", qui à côté de "pote" semblent complètement à côté de la plaque ?

Je dis tout cela en toute amitié et je testerai ton jeu avec plaisir.
Frédéric
 
Messages: 823
Enregistré le: 08 Déc 2007, 13:27
Localisation: L'Arbresle (69)

Suivante

Retourner vers Les nouvelles du front

cron