Les podcasts de La Cellule, saison 7

News, présentations et actualités.

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Thomas Munier » 17 Juin 2016, 18:52

Pour rebondir sur les podcasts sur Miles Christi et sur DD4, on peut se poser la question suivante : est-ce possible d'appréhender un jeu profond par le biais d'une seule partie ? Quelque soit notre ressenti sur DD4, je pense qu'on tombera tous d'accord pour dire que c'est un jeu profond (dans le sens où il a une grande durée de vie, une grande complexité, qu'il propose une grande variété d'expériences autour d'un même thème). Je suis trop peu calé sur Miles Christi pour dire si c'est un jeu profond, mais la tension entre immersion historique et jeu moral me fait penser que c'est aussi le cas.

A l'opposé du spectre, on peut supposer qu'une séance suffit à voir ce qu'un jeu intense a dans le ventre, a atteindre l'essence de ce qu'il nous propose. Je suppose qu'on peut avoir un avis assez renseigné sur My Life with Master ou Les Petites Choses Oubliées au bout d'une seule partie, parce que ce sont des jeux intenses (comprendre des jeux à faible durée de vie, avec une concentration sur une expérience bien précise).

Je reste persuadé qu'il existe des jeux à la fois intenses et profonds, et j'ignore si une seule séance peut suffire cette fois-ci pour voir ce que le jeu a dans le ventre.

Je fais tout ce laïus pour le plaisir de débattre. J'ai grand plaisir à écouter les émissions Playtest et One-Shot de La Cellule car j'ai accepté leur format. C'est plutôt de la réflexion prospective.
Énergie créative. Univers artisanaux.
http://outsider.rolepod.net/
Thomas Munier
 
Messages: 114
Enregistré le: 30 Nov 2012, 12:04

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Frédéric » 17 Juin 2016, 19:29

On peut cependant aussi jouer à un jeu comme My Life with Master et passer complètement à côté, en n'étant pas réceptif à sa proposition créative ou en important des techniques inappropriées (ma seule partie, j'avais un joueur qui était dans un approche compétitive complètement inadaptée). ^^

C'est dire comme la subjectivité est prégnante dans les tests et lectures de JdR.
Frédéric
 
Messages: 823
Enregistré le: 08 Déc 2007, 13:27
Localisation: L'Arbresle (69)

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Steve J » 18 Juin 2016, 15:15

J'aurai plutôt tendance à penser qu'on est plus capable de voir ce que vont donner les parties de jeux proches de ceux qu'on pratique régulièrement. A ce titre sur la Cellule on a souvent le sentiment d'avoir entièrement compris le JDR traditionnel (de l'avoir dépassé au font) ce qui amène à raconter n'importe quoi dessus en ne se reposant que sur des constructions théoriques (typiquement l'idée que tous les systèmes qui proposent la règle 0 sont les mêmes).
Pour faire un retour sur un jeu tradi il y a beaucoup plus de choses à regarder que la fluidité des mécaniques, ne serait ce que les possibilités de gameplay introduites (ou non) par l'univers (qui, rappelons-le, fait aussi partie du système au sens forgien du terme).
On passe trop de temps à soupirer quand on rencontre quelqu'un qui nous sort "je n'aime pas les jeux narrativistes/indies je le sais parce que j'ai testé [citer ici un jeu unique] et que je n'ai pas aimé" pour affirmer la même chose avec le jeu tradi.

A l'inverse je ne cacherai pas qu'après en avoir testé un très grand nombre, je me sens relativement confiant dans ma capacité à saisir les intentions des jeux à procédures comme My Life with Master. A la lecture des règles je ne m'attendais pas à prendre autant de plaisir à y jouer mais les mécaniques ne laissent pas la place à grand chose d'émergent. Honnêtement je ne pense pas que la partie eu considérablement modifié l'analyse que j'aurai pu en faire.

Après pour revenir à la critique sans test il faut ajouter plusieurs autres éléments.
*Ne pas avoir testé soi même un jeu ne signifie pas qu'on a pas accès à des retours de parties. Typiquement un podcast comme le One-Shot nous informe sur des jeux auxquels nous n'avons pas pu jouer et nous permettent d'affiner notre opinion dessus. Mais il en est de même de la présence de CR (ou d'ailleurs de leur absence que je trouve toujours très significative dans le cas de jeux qui se sont très bien vendus). On ne peut pas séparer radicalement la critique après-partie et la critique après-lecture (surtout si le lecteur a cherché à préparer une partie) en supposant qu'il y a une différence ontologique entre l'information disponibles dans les deux cas. La barrière n'est tout simplement pas aussi simple.
*Il faut faire la différence entre les tests -qui s'approchent des tests de produits d’électroménagers- et la critique qui vise aussi à produire un discours sur le média au travers d'une œuvre. On peut effectivement cibler l'acheteur de jeu (ce qui est le cas dans le cas d'un test) mais fournir une vision la plus complète possible d'un jeu n'est pas l'objectif d'une critique. Une critique met en avant des particularités d'une œuvre (qu'elle peut ou non juger) et les discute. Dire que les propositions d'un jeu ne permettent pas de préparer un scénario exploitant certaines particularités de son univers, qu'un jeu fait des choix rédactionnels empêchant de préparer une partie...c'est évidemment digne d'intérêt.
Steve J
 
Messages: 81
Enregistré le: 03 Jan 2013, 23:59
Localisation: Lyon

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Thomas Munier » 18 Juin 2016, 15:50

Ton discours sur les CR de parties me font constater un corrolaire inverse qui me peine quelque peu : l'abondance de CR sur un jeu donné peut en fait décourager d'une idée. En accédant aux récits d'aventures jouées avec un jeu précis, quelque part on perd du plaisir d'anticipation. On a moins envie de tester le jeu soi-même parce que quelqu'un a déjà joué l'aventure avant nous. Ou alors on est intimidé parce qu'on doute de pouvoir faire aussi bien.

Les jeux de rôles avec peu de retours publics (critiques, CR) dégagent une aura de mystère qui les rend attirant. En témoigne le succès des crowd-funding et autres précommandes : c'est plus tentant de céder sur un jeu dont on n'entrevoit que les potentialités. En l'absence de retours, on est libre d'imaginer les aventures possibles, l'émergence nous appartient encore tout à fait. Un jeu de rôle sans retour vend littéralement du rêve. Alors qu'un jeu de rôle avec des retours, si utiles et nombreux soient-ils, c'est déjà un cadeau dont quelqu'un d'autre a enlevé l'emballage. Vu l'abondance de CR que je produis, j'espère que j'ai tort.
Énergie créative. Univers artisanaux.
http://outsider.rolepod.net/
Thomas Munier
 
Messages: 114
Enregistré le: 30 Nov 2012, 12:04

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Steve J » 18 Juin 2016, 15:56

Thomas je ne réponds pas à ta question mais je me permets d'illustrer la différence entre la critique et le test en donnant un exemple de ce que je pouvais dire en critiquant deux jeux avant de les avoir tester, et ce qu'apporte le test à mon analyse.
La question importante étant évidemment la suivante : est-ce que mes paragraphes de pré-tests sont vraiment inintéressants ?^^

Jeu 1 : Magistrats et Manigances, de Romain d'Huissier et Benjamin Kouppi
Critique : Le jeu entreprend de modifier considérablement le jeu d'enquête à la fois en développant un univers particulier et en proposant une mécanique de jeu littéralement révolutionnaire.
En plaçant l'enquête au cœur de la Chine médiévale, M&M vient d'abord modifier la logique des procédures d'enquête. La torture est possible, et même institutionnalisée, son usage faisant courir le risque aux PJs d'être eux-même torturés s'ils se trompent de coupable. Mais le formalisme du système chinois se fait sentir de façon plus stricte encore dans la séparation entre le Magistrat -qui est un administrateur politique avant d'être un juge et a qui tout le monde doit le plus grand respect- et ses assistants qui agissent sur le terrain. De même le fait que l'enquête ne peut être réussie que s'il y a aveu vient fortement repenser la relation entre les PJs et les suspects qui doivent être affrontés directement lors de procès.
Mécaniquement le jeu soutient d'abord les particularités de son univers en découpant les méthodes d'enquête en Procédures (qui évoquent les Moves d'Apocalypse World) qui décompensent précisément les méthodes d'enquête et permettent aux joueurs de rentrer dans la logique de fonctionnement des enquêteurs de la Chine médiévale. Ces procédures font un choix révolutionnaire : elles mécanisent l'obtention d'indices que le meneur ne peut pas refuser aux joueurs si les procédures réussissent. Ainsi -comme dans Tremulus- le meneur ne construit plus l'intrigue en partant des faits et en se demandant comment construire une suite d'indices. L'intrigue va se construire pendant la partie en partant des indices qui permettront aux joueurs de reconstruire les faits, voir -si le MJ à décider de ne pas préparer les solutions aux enquêtes- de les construire.

Apport du test : Le rythme du jeu est lent car la partie va commencer par des phases d'approche du terrain pour collecter des indices. Il est sans doute préférable de ne pas y jouer à plus de 4 PJs et optimal d'y jouer avec de 1 à 3 PJs.
Les Procédures ne sont pas construites de façons parfaites. Si la combinaison de certaines vient apporter aux jeux (il est amusant que l'on puisse, avec les pouvoirs du mystique, utiliser la procédure Interroger sur des fantômes), certaines conséquences possibles sont difficilement interprétables. Ainsi je conseille vivement de changer la conséquence "Rencontrer un témoin d'un crime" dans la procédure Battre le Pavé et lui préférer "Rencontrer le témoin d'un acte louche".


Jeu 2 : My Life with Master, de Paul Czegue
Critique : En mécanisant l'enchainement des scènes, leurs conséquences et leurs conditions de déclenchement, MLwM invente le jeu à procédures. Ce mode de jeu, qui sera parodié avec beaucoup de talent dans Zombie Porn, vient inscrire le déroulement de la partie et l'évolution psychologique des personnages dans les mécaniques. Les joueurs sont incités à respecter cette dynamique par une mécanique de don de dés, attribué par le MJ si les joueurs jouent de façon cohérente et convaincante certains sentiments. Cette mécanique entend cimenter la logique de procédure en introduisant du jugement humain (et donc en évitant le sentiment d'être uniquement en train de manipuler des éléments ludiques et tactiques).

Particularité du jeu : il s'agit d'un jeu sans univers fixe. Même si les illustrations évoquent la transylvanie des romans gothiques, le jeu explore d'abord une thématique -celle de la domination et de la soumission- et non pas une géographie. Paradoxalement cette possibilité de changer de cadre de jeu est d'abord une limite. Elle restreint l'univers fictionnelle à une couleur que l'on change de façon cosmétique comme on changerait la tapisserie de sa chambre. Mais c'est une limite qui a l'avantage de permettre de focaliser le jeu sur une thématique rarement traitée.

Apport du test : La mécanique de don de dés fonctionne bien et permet effectivement d'éviter le sentiment de n'être que dans une posture d'optimisateur. Il y a quelque chose de l'ordre du tour de prestidigitation puisque qu'elle fait oublier le caractère profondément abstraits de certains choix : les conséquences et les articulations de certaines scènes n'étant pas toujours fluides vis à vis de la fiction construire.
Steve J
 
Messages: 81
Enregistré le: 03 Jan 2013, 23:59
Localisation: Lyon

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Romaric Briand » 23 Juin 2016, 09:03

Dialogue entendu à la Cellule :
- Écrire Eveille ! en vers... tu es sûr, Adrien ? C'est stylé... mais ça risque de nuire à la clarté de ton jeu, non ?
- Tu peux parler, toi, le Romaric ! Tu nous a noyé sous le fluff pendant des années ! Puisque tu le prends comme ça, je te propose un podcast... Style VS Clarté !
- C'est partie !


Avec Adrien, Natacha, Stéphane, Maxime, Vivien et Fabien, nous nous demandons si le style est l'ennemi de la clarté. Certains jeux seraient-ils plus clairs s'ils étaient moins littéraires ? La question se pose pour Le Val, pour Nobilis, pour Eveille ! et pour chaque auteur qui rédige des règles destinées être appréciées. En terme d'écriture de règles, entre clarté et style, où faut-il mettre son curseur ? Le style zéro existe-t-il ? Y a-t-il un style propre au manuel de jeu de rôle ? Faut-il écrire pour soi ou pour les autres ?

http://www.lacellule.net/2016/06/garage-n13-ecriture-de-regles-style.html
(Durée 01 : 21 : 55)

Une chose est sûre, cet épisode Garage ne manque pas de style. Je vous laisse le soin d'en apprécier la clarté... Bonne semaine à tous ! Portez-vous bien, jouez bien ! On se donne un dernier rendez-vous la semaine prochaine, pour notre dernier podcast de la saison 7.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2600
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Thomas Munier » 23 Juin 2016, 09:38

C'est un super sujet ! Les podcasts cool sont en train de s'entasser sur mon disque dur... :°(
Énergie créative. Univers artisanaux.
http://outsider.rolepod.net/
Thomas Munier
 
Messages: 114
Enregistré le: 30 Nov 2012, 12:04

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar KamiSeiTo » 24 Juin 2016, 10:18

J'ai trouvé très agréable et riche ce format "sur le divan", j'espère qu'il y en aura d'autres. n_n
Là où les définitions deviennent intéressantes c'est quand elles sont utilisées non pour exclure mais pour interroger.
Le blog de mon collectif d'auteurs: Le Germinatorium Rolisticus
KamiSeiTo
 
Messages: 12
Enregistré le: 04 Mar 2015, 18:56
Localisation: Bruxelles

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Romaric Briand » 27 Juin 2016, 09:00

Christoph Boeckle, l'innommable petit podcast oublié.
http://www.lacellule.net/2016/06/christoph-boeckle-aux-micros-de-steve-j.html

Mieux vaut tard que jamais.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2600
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Steve J » 27 Juin 2016, 10:14

Merci pour le coup de projecteur.
Le podcast souffre un peu de mon impréparation au niveau forme (j'ai édité de nombreux passages où je partais dans des longs monologues) mais je suis quand même content de ce qu'on peut y dire.

On y parlait de partage de narration (sans reprendre les termes "narrativisme"/"JDR traditionnels" !!!) en essayant de montrer toute l'étendu des possibilités. Avant de parler des jeux de Christoph (et de Sylvie qui n'était pas présente lors de l'enregistrement mais a qui l'entretien autour de LPCO doit beaucoup !).
Steve J
 
Messages: 81
Enregistré le: 03 Jan 2013, 23:59
Localisation: Lyon

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Romaric Briand » 30 Juin 2016, 10:20

Dernier podcast de la saison 7 !

La fermeture estivale de La Cellule est proche, mais on ne peut se quitter sans un bon vieux podcast foire d'empoigne. Aujourd'hui, nous allons nous demander lequel d'entre nous est le meilleur podcasteur de La Cellule.

Avec tout le monde, nous nous soumettons à un ultime quizz comportant des questions d'auditeurs, mais aussi des questions sur Sens, des questions sur La Cellule, des questions théoriques, etc. Au terme de cette saison, vous saurez le nom du meilleur podcasteur de La Cellule... et, vue l'imprécision des réponses données par les joueurs, comme par l'animateur, vous constaterez aussi que c'est définitivement bien peu de choses.

http://www.lacellule.net/2016/06/podcast-bonus-n16-qui-est-le-meilleur.html
(Durée 01 : 36 : 52)

Bonne été à tous ! Portez-vous bien ! Jouez bien, sous le Soleil ou pendant vos courtes nuits !
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2600
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Thomas Munier » 30 Juin 2016, 11:37

Un podcast conseil de classe ? ça va saigner ! Qui aura les félicitations ? Qui va récolter un averto ?
Énergie créative. Univers artisanaux.
http://outsider.rolepod.net/
Thomas Munier
 
Messages: 114
Enregistré le: 30 Nov 2012, 12:04

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar KamiSeiTo » 30 Juin 2016, 12:59

Des questions sur Sens ??
Si je suis un futur joueur de la campagne, est-ce que ce podcast risque de me spoiler où je peux l'écouter sans crainte ?
Là où les définitions deviennent intéressantes c'est quand elles sont utilisées non pour exclure mais pour interroger.
Le blog de mon collectif d'auteurs: Le Germinatorium Rolisticus
KamiSeiTo
 
Messages: 12
Enregistré le: 04 Mar 2015, 18:56
Localisation: Bruxelles

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar Romaric Briand » 30 Juin 2016, 15:44

ça ne spoile pas énormément (je vois un seul p'tit truc). Tu peux l'écouter sans risque, sinon tu sautes directement à 30 minutes.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2600
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Les podcasts de La Cellule, saison 7

Messagepar KamiSeiTo » 30 Juin 2016, 17:43

Merci pour ta réponse. n_n
Là où les définitions deviennent intéressantes c'est quand elles sont utilisées non pour exclure mais pour interroger.
Le blog de mon collectif d'auteurs: Le Germinatorium Rolisticus
KamiSeiTo
 
Messages: 12
Enregistré le: 04 Mar 2015, 18:56
Localisation: Bruxelles

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les nouvelles du front

cron