Annexes : Les scenarios

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

Annexes : Les scenarios

Messagepar Romaric Briand » 20 Jan 2008, 19:22

Les scénarios sont "linéaires et chiants" m'a-t-on dit sur Casus et dans le vrai monde. Je suis entièrement d'accord.

En fait c'est parce que ils ne sont pas ecrit comme d'habitude :

- Mon but est d'ecrire des scenars comme une petite nouvelle lisible de manière "non-rolistique". Mais cette petite nouvelle doit aussi pouvoir être lue par un MJ comme un scenar possible. Evidemment, le MJ ne va pas faire faire à ses joueurs, pas à pas, ce qui est ecrit dans le livre. Il doit les laisser libres. Mais le fait de jouer un scenar (d'être joueur), on le sait, permet ensuite de le faire jouer (d'être MJ). De même, lire une histoire permet de créer un scenar qui reprend l'histoire que l'on a lu.

- Ce que je demande, dans Sens Renaissance, c'est que le MJ créent un scenar en y integrant l'intrigue de la nouvelle ou de "l'epreuve" inscrite dans le livre.

Une réponse qui m'a été faite par Alice (je crois) :
Oui mais dans ton livre tu précises que rien ne doit arriver à tes persos principaux en dehors de ce que tu as prevu.


- Effectivment : en fait je veux simplement eviter qu'un PJ se marie avec Sollipsis ou ce genre de chose. Des gros trucs comme ça sont à éviter. Wilfried ne peut pas mourir au cours du premier scenar... sinon on rate les possibilités offertes par les scenars suivants. De même que dans Agone si l'on commence par buter "le masque" dès le premier scenar, on risque de ne plus jouer à Agone au prochain scenario.

- Dans les scenarios, les epreuves ou les nouvelles (si vous préférez) de Sens Renaissance on trouve des passages vagues. Ex "apres avoir menés l'enquête..." Ces passages permettent au MJ de créer des indices supplmentaires, des fausses pistes, des rebondissement, etc. Si l'on prend le scenario des "Fragiles", par exemple. Il n'y a rien dans cette nouvelle, il ne se passe rien. Si le maitre de jeu veut maîtriser ce scenar à la lettre, il durera une demi-heure. C'est au MJ au créateur de se servir du contexte de cette petite histoire pour créer des ambiances, des fausses pistes, une faunes marines hostiles, etc.

- Le but des scenars est donc de raconter l'histoire globale de Sens Renaissance et de divulguer toutes les informations nécessaires, mas elles ne sont pas suffisantes.

- Enfin, Sens precise qu'entre chacune des epreuves il peut s'ecouler du temps et pourquoi pas d'autres scenarios créé par le MJ lui même.

-Les scenarios de Sens Renaissance sont des histoires pour un lecteur et des squelettes de scenarios à suivre pour un MJ de Sens. Si l'on ne comprends pas cette demarche on voit les histoires comme des scenarios on les juge linéaire.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Messagepar Frédéric » 20 Jan 2008, 20:28

J'imagine qu'il s'agit de l'histoire telle que Sens voudrait qu'elle se produise et que le MJ devra faire face aux détournements des joueurs et donc accomoder les scènes en fonction de ce qu'il se passe. L'impro devient donc importante.

Ne m'avais-tu pas dit que le MJ pouvait inventer autant de choses qu'il le veut en dehors des "scénars écrits" ?
Frédéric
 
Messages: 823
Enregistré le: 08 Déc 2007, 13:27
Localisation: L'Arbresle (69)

Messagepar Romaric Briand » 20 Jan 2008, 23:35

OUi effectivement. En dehors des scenarios de base le MJ est libre d'ajouter autant de choses qu'ils désirent.

Du point de vue de la signification de la linéarité des scenars, l'idée que Sens, Dieu du determinisme, ecrivent des scenars linéaires ne me semble pas du tout en contradiction.
C'est d'ailleurs pour cette raison que je n'ai pas hésité à les ecrire de cette manière.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Messagepar Frédéric » 20 Jan 2008, 23:37

Donc le MJ et les joueurs ont toute lattitude à partir du moment où ils respectent tout ce qui a été écrit ?
Frédéric
 
Messages: 823
Enregistré le: 08 Déc 2007, 13:27
Localisation: L'Arbresle (69)

Messagepar Romaric Briand » 21 Jan 2008, 12:53

OUi effectivement. En dehors des scenarios de base le MJ est libre d'ajouter autant de choses qu'ils désirent.


En fait, je me suis trompé, en relisant cette phrase je m'apperçois qu'elle prête à confusion. Ce n'est pas "en dehors" c'est "dans les scenars de base le MJ suit les bases de l'histoire et respecte les grands points" et il peut aussi, en dehors des scenars de base, en créer d'autres pour lesquels il écrit tout. Au cours des histoires qu'il invente il doit juste veiller à ne pas trop chambouler les perso principaux et c'est tout.

Les joueurs et le MJ n'ont pas toute lattitude mais presque. Ils ont 5% de choses à respecter, ou de contrainte, et 95% de liberté. La seule différence c'est que l'habillage des scenarios, le texte, laisse penser l'inverse.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Messagepar Romaric Briand » 21 Jan 2008, 12:57

Donc le MJ et les joueurs ont toute lattitude à partir du moment où ils respectent tout ce qui a été écrit ?


Pour repondre vraiment à ta question. Oui et ils n'ont même pas besoin de respecter ce qui a été écrit. Juste les grands points.

Le scenar des Fragiles par exemple :

Si tu le lis, tu t'appercevras qu'il n'y a rien dans ce scenar. Ce n'est qu'un decor a étoffer et un evenement. Tant que l'on respecte l'evenement... pas de problème. Le MJ doit tout créer sur la base d'une petite nouvelle lui racontant une histoire possible pour les PJS.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Messagepar Frédéric » 21 Jan 2008, 13:44

Sens (Romaric Briand) a écrit:Ils ont 5% de choses à respecter, ou de contrainte, et 95% de liberté.


Tu ne devais pas rayer ce mot de ton vocabulaire ? =D
Frédéric
 
Messages: 823
Enregistré le: 08 Déc 2007, 13:27
Localisation: L'Arbresle (69)

Messagepar Christoph » 21 Jan 2008, 15:15

Et que font les joueurs, via les PJ, au juste? A part découvrir que le MJ est un être tyrannique bien sûr. Je ne vois pas très bien dans quel domaine s'exercent ces 95% de liberté.
Christoph
 
Messages: 247
Enregistré le: 09 Déc 2007, 04:26
Localisation: Yverdon, Suisse

Messagepar Romaric Briand » 22 Jan 2008, 13:38

Pleins de choses Christoph !
Les scenarios sont des missions militaires données par la Résistance.
Le reste a l'infini possibilité de la vie.
Le pôle Sud est une grande cité. Il y a de tout et n'importe quoi.

Ex trouvé parmi mes joueurs :
- Taibron : Journaliste au pôle Sud, Ariste, a pour mentor Wilfried Anchors, Tient un bar à pute appelé "open your cat" et il est amoureux de Maria Greedway. (ça c'est la liberté, plein de petits delires à jouer au cours des scenars)

- Anastass : A passé son enfance à New York, seul, il a été receuilli par la resistance trop tard, la ville était dejà en ruine. C'est une sorte d'enfant sauvage de la science fiction. Il a du mal a s'integrer à la société. Il fait des tournois clandestins. Etrangement, c'est un mystère, il possède des yeux de chat. Il ne supporte pas que l'on fasse du mal au gosse.

Avec des perso comme ça les possibilités sont enormes on sent les 95% de liberté.

Sens possède un système de regles dependant des intentions. E fonction de mes intentions j'emploi telle ou telle rune. Exemple si je veux tuer je vais devoir faire un test sous MORT. Si je veux tuer pour sauver une vie je vais devoir faire un test sous VIE et MORT. Si je veux savoir des truc sur la mort ce sera MORT et COSMO, etc...
Les six runes codifient, 6 intentions de bases, les autres sont déclinées à partir de là.
On peut donc, du point de vue des règles aussi, jouer n'importe qu'elles intentions humaines. Le systme n'est pas limité par des compétences qui orientrait le jeu vers le combat ou l'enquête ou l'aventure, etc..
On peut faire ce que l'on veut.

Même jouer une très belle histoire d'amour au pôle Sud, ou dans n'importe quel taudis. C'est dernière sont même encouragées dans le livre de base.

Je ne crois pas que Sens soit si tyrannique que ça ? ^^
Comme tous les monstres il ne veut qu'une chose : Survivre !
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Messagepar Frédéric » 22 Jan 2008, 13:59

Par contre, il faut reconnaître que l'univers est on ne peut plus flou. A aucun moment tu ne détailles les lieux, ce qu'on peut y trouver. De même pour les objets et les PNJ, c'est au MJ de les imaginer.
Tu demandes donc un boulot conséquent au MJ.
Frédéric
 
Messages: 823
Enregistré le: 08 Déc 2007, 13:27
Localisation: L'Arbresle (69)

Messagepar Christoph » 22 Jan 2008, 16:31

Du moment que les joueurs sont effectivement aussi libres que les exemples le suggèrent, il n'y a pas de raison qu'ils ne participent pas à l'élaboration, peut-être en temps réel, d'éléments du monde, même si le MJ garde le dernier mot quant à ce qui passe ou pas.

Du moins, c'est comme ça que je joue la plupart des mes parties dont vous avez pu lire des rapports de partie, je pense que ça peut le faire pour Sens également.
Christoph
 
Messages: 247
Enregistré le: 09 Déc 2007, 04:26
Localisation: Yverdon, Suisse

Messagepar Frédéric » 22 Jan 2008, 16:38

Bien vu, Christoph, je pensais un peu à ça secrètement ^^

C'est à dire au lieu de ce genre de cas de figure :

Joueur : "je cherche un pub, y en a-t-il ?"
MJ : "oui, il y en a un dans tel quartier, il est comme ci et comme ça, le tenancier est un vieil homme barbu et bourru blablah, les gens te dévisagent, ils n'aiment pas trop les inconnus par ici..."


Ca donnerait plutôt :

Joueur : "je me rends dans le pub le plus miteux de la ville afin de prendre contact avec les habitants les plus louches que j'y rencontrerai."
MJ : (roll the dice or say yes) Dans un vieux pub miteux du nom de Axcravors, tu dévisages toutes sortes de monte-en l'air, receleurs etc.


Notez le léger cynisme dont j'use pour montrer que je préfère un cas de figure par rapport à l'autre ^^

Christoph, tu as peut être un exemple plus parlant ?
Romaric, comment cela se passerait-il idéalement dans Sens ?
Frédéric
 
Messages: 823
Enregistré le: 08 Déc 2007, 13:27
Localisation: L'Arbresle (69)

Messagepar Christoph » 22 Jan 2008, 17:25

Ca peut très bien avoir lieu quelque part entre les deux situations que tu décris, voire au-delà:

Joueur: "Je me rends au pub le plus cradingue du coin, je rentre en faisant sauter la porte de ses gonds d'un gros coup de pied et je me dirige droit vers le barman: C'est toi le crevard qui a fait la peau à Johnny?"
Le MJ joue ensuite le perso selon son intégration à l'affaire en cours.

Ici, le joueur ne peut absolument pas rendre le barman responsable du meurtre, mais il peut le créer, le décrire, etc. Il peut ajouter des détails quant à la faune qui hante le troquet aussi.
Seule exception: si ça se heurte au contenu que le MJ a prévu (par exemple, le barman n'est PAS chauve, sinon ça colle pas avec le témoignage donné la scène précédente), alors le MJ peut intervenir. En revanche, si dans le réseau d'intrigues sous-jacent à notre histoire, ce barman peut fonctionnellement très bien prendre le rôle du meurtrier, alors le MJ a loisir de le définir en cours de route comme tel.
En fait je triche, parce que ici, le joueur a effectivement cadré une scène, ce qui est différent de la création de contenu (dans tes exemples, on a une demande implicite du joueur pour obtenir une scène dans un bar à laquelle le MJ donne suite). Ca peut aussi être un pouvoir dont le dernier mot revient au MJ (mais qui peut donc déléguer s'il le veut).


Un exemple de création de contenu pure et dure:

Joueur: "Mon perso sort un couteau de sa botte..."
MJ: "Quoi? T'avais un couteau?"
Joueur: "Ben oui, pourquoi pas? En plus mon perso a des raisons personnelles de faire causer le gars."
MJ: "En effet pourquoi pas. Et c'est quoi ces raisons personnelles, tu n'en a jamais parlé?"
Joueur: "J'ai eu l'idée en cours de scène que (...)"

De là à extrapoler sur des éléments d'univers plus importants, tels que des bâtiments, des groupes de gens, etc. il n'y a qu'un pas.
Christoph
 
Messages: 247
Enregistré le: 09 Déc 2007, 04:26
Localisation: Yverdon, Suisse

Messagepar Frédéric » 22 Jan 2008, 17:34

Ok, splendide !
On peut même ajouter qu'en cas de partage d'autorité sur l'intrigue, le joueur peut également décider que ledit barman est bien le coupable.
Frédéric
 
Messages: 823
Enregistré le: 08 Déc 2007, 13:27
Localisation: L'Arbresle (69)

Messagepar Romaric Briand » 22 Jan 2008, 20:51

Tout à fait l'idée est la suivante :
décrire un univers c'est d'emblée offrir une base de contestation à un MJ.
MJ : "Non tu ne peux pas faire ça !"
Joueur : "pourquoi ?"
MJ "Dans la base ils disent qu'il n'y a pas de journal possible et que l'armée controle tout"
Joueur : "bon..."

La base de Sens n'offre aucune autorité par elle même, elle donne de l'autorité au MJ et donc à la negociation directe avec les joueurs sans bible de référence.

Du coup je me suis retrouvé à une "partie test" avec des joueurs ayant des pouvoirs de télékinésie par exemple. Ils ont créént un fait "je fais de la télékinésie malgré moi". Le MJ est ensuite libre de dire ce qui est possible ou non. N'oubliez pas Dieu = MJ = Sens... le livre de règle n'est qu'une rune.

UN joueur avec des yeux de chat ?
Un joueur journaliste ?

Le MJ n'a plus qu'à improviser les evenements collant au faits créés. Puis en scenar c'est "no limit".... SAUF... SENS... ce MJ de malheur et non pas la base du jeu...

Mon but est de responsabiliser au maximum Sens ! pas en tant que jeu de rôle mais en tant qu'individu !

C'est d'ailleurs pour ça que quand on dit que mon jeu est dirigeiste je dis "oui et non". Quelqu'un dsant cela ne dit rien d'autre que "je suis dirigeiste"... si la base de Sens lui fait cet effet.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Suivante

Retourner vers Sens Hexalogie

cron