La Citadelle

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

Re: La Citadelle

Messagepar Dasmask » 10 Aoû 2019, 11:30

CAUTÈRE (Golem de Van Kalaan)

Image
Modifié en dernier par Dasmask le 10 Aoû 2019, 11:33, modifié 1 fois.
Dasmask
 
Messages: 100
Enregistré le: 22 Aoû 2016, 16:29

Re: La Citadelle

Messagepar Dasmask » 10 Aoû 2019, 11:33

Et enfin ANGOISSE (Golem de Jakaa)

https://drive.google.com/file/d/0B1t9pU ... p=drivesdk

MAJ 14/08/19
Dasmask
 
Messages: 100
Enregistré le: 22 Aoû 2016, 16:29

Re: La Citadelle

Messagepar Dasmask » Hier, 17:48

Suite des aventures de Sen et Amalsy sur Terre...




Session 11 : (17/08/2019)

[Acte III la mort] En vol, j’aperçois Maria et son groupe en grande difficulté sur la plateforme juste en dessous de celle que je viens de quitter. Je pique et j’atterris juste à côté d’un soldat dans un grand battement d’ailes, je saisi le soldat sous les bras et repars à la verticale aussi sec. Arrivé à 50m de haut, je le lâche sur ses coéquipiers, je suis sa chute en piqué. Il s’écrase sur un autre soldat, les deux meurent sur le coup et fait tomber deux autres soldats à la renverse, les soldats de l’Omicron sont déboussolés et ne comprennent pas ce qui se passe. J’en profite pour me précipiter vers Maria et déclencher mon « onde protectrice miroir », exhortant Maria et ses hommes à pousser notre avantage sur l’Omicron, ça marche, ils arrivent à tuer les soldats Omicron restants de cette plateforme.
Amalsy arrive de la plateforme supérieur suivi de centaine de prisonniers qui ont à priori vaincu les soldats de l’Omicron qui gardaient le missile. Amalsy nous crie qu’il a vu une vingtaine de quadrillas approchant de la plateforme dans l’ombre-monde [Imbéciles]. Le désespoir et l’incrédulité commence à nous gagner. On aperçoit des soldats de l’Omicron qui commence à monter de la plateforme inférieure, ils sont nombreux. Amalsy détruit de son rayon Delta la passerelle reliant notre plateforme à celle inférieure pour empêcher les soldats Omicron de monter.
[Je t’attends à la Nouvelle York, tu ne perds rien pour attendre, misérable bug] C’est à ce moment-là que les quadrillas apparaissent les uns après les autres à quelques centaines de mètres de la plateforme. Les premiers commencent à se précipiter vers la plateforme mais s’arrêtent soudain quand apparaît celui qui doit être leur chef, un quadrilla encore plus grand que les autres, il fait au moins 4 mètres de haut ! Les quadrillas s’alignent tous et concentrent l’énergie électrique qui les entoure.
Des centaines de prisonniers envahissent la plateforme demandant ce qu’il faut faire ? L’un d’entre eux arrive juste à côté d’Amaly et Maria après un bond surhumain depuis la plateforme supérieure, il saisit Amalsy et répète en criant : « vous connaissez Ozymandias ? ». Les quadrillas ont généré une boule d’énergie énorme qui se dirige maintenant vers notre direction. On n’a plus le temps de réfléchir à un plan, Amalsy saisit Maria et le fou Ozymandias pour sauter à l’eau mais celui-ci résiste avec beaucoup de force, je saisi les deux personnes les plus proches de moi, deux prisonniers et je plonge dans le vide, vers la mer. La boule d’énergie frappe la station avant que je touche l’eau, la déflagration est terrible, le ciel n’est plus que feu, aciers, et corps sans vie. Je lâche les deux prisonniers que je porte à la surface de la mer et me précipite le plus vite que me permettent mes ailes pour essayer de sauver ceux qui sont en train de tomber à l’eau.
Les débris ont fini de tomber à l’eau, je n’ai pas vu Amalsy, j’espère qu’il s’en est tiré. Je remonte avec mes ailes sur la plateforme où nous étions avec Maria et Amalsy, espérant trouver des survivants. Soudain un quadrilla apparait devant moi, je me prépare au combat, mais il n’attaque pas, au contraire, il s’envole en reculant pour rejoindre les autres quadrillas qui volent au-dessus de la station en ruine, comme si son chef lui avait demandait de m’épargner. Puis ils disparaissent comme ils sont venu. Sans chercher à comprendre ce qui vient de se passer, je cherche des survivants et fini par trouver le cadavre d’Ozimandias sur le corps inerte de Maria (je ne vois dépasser que sa chevelure). Le dos d’Ozimandias est complètement brulé et met en évidence des composants biomécaniques, il n’était pas complètement humain, ce qui expliquerait sa force surhumaine. J’écarte son corps, Maria, inconsciente, respire toujours mais elle a perdu une jambe, elle saigne beaucoup, j’essaye de lui poser un garrot comme je peux. Amalsy me contacte à ce moment-là, ouf il est en vie ! Je fini le garrot et vais chercher Amalsy qui se trouve dans l’eau au pied de la station. Une fois remonté, il parfait mon garrot, nous cherchons des survivants sur la plateforme mais n’en trouvons aucun.
Nous voyons le subzeris qui nous a amené faire surface non loin de la station, Maria lui a probablement ordonné de venir nous chercher avant l’apparition des quadrillas. Amalsy prend Maria dans ses bras, je charge le cadavre d’Ozymandias sur mon dos et porte Amalsy et Maria jusqu’au subzeris. Nous fouillons les eaux pendant 30 minutes pour ne trouver que 20 survivants dont certains viennent du pôle Nord et un livre de règles du jeu du Val.
Juste avant de partir, un homme apparait sur la plateforme en feu, je le reconnais, c’est le même que celui du pedalo pêchant un monolithe noir, cette fois-ci il joue avec un bilboquet et a une coupe égyptienne, il allume une cigarette avec les flammes qui l’entourent en nous regardant. J’enlève mon casque, mais le vois toujours. Je me précipite vers lui avec mes ailes, mais le temps que j’arrive, il a disparu. Nous partons.
Nous rejoignons la base du pôle Sud, 4h30 plus tard. Nous sommes pris en charge et emmené directement à l’hôpital. Le cadavre d’Ozymandias est récupéré par les militaire pour être étudié. Nous apprenons qu’on a plus de nouvelles de la mission de Gladius Sword, ce qui inquiète grandement les généraux de la base. Nous quittons l’hôpital pour aller faire notre rapport à la caserne et nous décidons ensuite d’aller voir Soren. Amalsy lui demande s’il connaît Ozymandias, pour Soren il s’agit d’un poème. Soren nous invite à aller méditer.
Méditation de Sen :
Je suis dans le noir, une voix amusée me dit : « tu ne peux pas me voir, ah ! ah ! »
Je ferme les yeux et me concentre et d’un seul coup tout deviens clair, je vois la pièce, je vois les mur et au-delà je vois celui qui me parle, je lui réponds : « si, je te vois ».

Après la méditation, un bleu de la caserne amène une lettre à Soren, un cadavre de militaire a été retrouvé chez les Sword et Akina a disparu, ce qui fait de lui un suspect. Nous allons tout de suite à la maison des Sword, le soldat en faction nous reconnait et nous laisse passer. On découvre le bureau de Gladius Sword sans dessus dessous, avec une grande tache de sang au sol. On nous dit que le soldat trouvé mort avait la tête tranchée nette, ce qui correspondrait à l’arme de prédilection d’Akina, une faucille rétractable. En fouillant le bureau, nous trouvons des dossiers ouverts sur des sites de la Cellule découverts sur Terre, le contenu des dossiers a disparu. Les sites sont : une base en pleine mer nommée Bluesky, un bâtiment creux au Japon nommé Gihu, Les citadelles interdites au Caire, une sphère noire dans la cité de Galaade. Ces informations auraient été collectées par la brigade du silence pour le compte d’Hynios.
Dans la chambre d’Akina nous constatons qu’il a emporté toutes ses affaires.
Nous nous rendons aux docks pour savoir si des subzeris sont partis dernièrement. On nous dit que 2 subzeris ont quitté la base en plus des subzeris des missions de Gladius et Maria. Un petit subzeris à destination de l’Australie et un subzeris de marchandises à destination de l’Inde. On nous indique que les docks sont sous vidéo-surveillance, nous allons visionner les vidéos. Nous finissons par trouver ce que nous cherchions, Akina avec un gros sac est accompagner par un personnage étrange en costume de théâtre No/Kabuki qui semble lui chuchoter des indications à l’oreille. Ce personnage étrange ne semble pas être vu des autres personnes présentes sur les docks, et il disparait mystérieusement quand le trajet d’Akina le fait passer d’une caméra à une autre.
Akina se dirige ensuite seul vers le subzeris qui part pour Sydney, il discute un peu avec le capitaine et ils semblent trouver un arrangement, puis prennent la mer. Ce subzeris est parti il y a seulement 2 heures. Après avoir contacter le général de la caserne, il fait affréter pour nous un subzeris de combat rapide, ce qui nous permettrais de rattraper Akina. Ce subzeris est commandé par le capitaine Orégone et dispose d’un équipage de 4 personnes.
Juste avant de monter à bord, je vois une vieille femme assise sur une bitte d’amarrage, et soudain elle se transforme pour prendre l’apparence du vieux quadrilla qui me hantait depuis le Pôle Nord, il me souffle alors « Voleur de vie » avant de reprendre l’apparence de la vieille femme.
Dasmask
 
Messages: 100
Enregistré le: 22 Aoû 2016, 16:29

Re: La Citadelle

Messagepar Dasmask » Hier, 23:56

Un compte rendu légèrement différent pour Amalsy. Lui n'entend pas de voix et surtout, lui, ne deviendra pas un Quadrilla.



Dans l’ombre-monde je vois des dizaines de points bleus se rapprochant du complexe Omega.
Ce sont des Quadrillas. Un est bien plus grand que les autres. Il parle aux autres qui reculent et se positionnent en ligne.

Je repasse dans le monde réel et je préviens Maria et Sen de l’arrivée des Quadrillas. Maria est inquiète et transmets ses ordres d’évacuation au Subzeries. Les Quadrillas font apparaître individuellement une boule de feu. Elles se confondent pour former une gigantesque boule de feu. Ils la lancent sur la base. C’est la panique, les soldats et les prisonniers descendent les plateformes pour fuir l’impact. Certains se jettent du haut des plateformes.
Le prisonnier en slip tombe du ciel près de Maria et de moi. Il répète inlassablement la même question.
La boule approche. Sen déploie ses ailes et emporte un prisonnier. Le fou ne semble pas inquiet. Je le traine, il résiste, il est puissant. La boule est proche.
Je passe dans l’ombre-monde. Et je vais dans l’eau où Sen avait sauté. Je me blesse violemment en raison de cette chute importante. Je suis dans l’eau, un Quadrilla, une femme fonce vers moi mais est retenu par le Quadrilla leader. Je la provoque, pour la confronter. Elle résiste, mais dans l’énervement, elle me soulève dans une boule d’eau de plusieurs mètres de diamètre et me projette à plusieurs KM de ma position.
J’utilise un Ombre-Pouvoir pour voler jusqu’aux Quadrillas qui regardent Sen, semblent le reconnaître, et finalement repartent d’où ils étaient arrivés. Je suis frustré.
Je reviens dans le réel dans l’eau. Sen me contacte. Il est au côté de Maria, gravement blessée, brulée derrière la tête, et la jambe droite a été sectionnée de façon nette. Sen fait un garrot et la laisse sur place.
Sen me remonte et j’essaie de soigner tant bien que mal ses blessures, je la porte. Le fou en bouge plus. Nous comprenons qu’il n’est pas organique. C’est une technologie que nous ne comprenons pas. Sen le porte. Le subzeries est arrivé.
Nous tentons de sauver le maximum de survivants. Ils sont une poignée. C’est un carnage dans l’eau. Des membres partout flottent. Nous trouvons un livre qui flotte, intact. Son titre est « Le Val », le testament de Sinnlos. Parmi les survivants, 2 viennent du Pôle Nord. Les autres sont inconnus.

Sur la troisième plateforme, nous voyons un homme qui joue au bilboquet. Il a une coupe de cheveux égyptienne. Il se penche, allume une cigarette avec les flammes aux alentours. Puis disparaît. Sen essaie de le rattraper, en vain. Nous reconnaissons le même homme sur le radeau écoutant de la musique.

Nous retournons au Pôle Sud. Maria est confiée à l’hôpital. Le fou est récupéré par l’armée. Ils sont aussi surpris que nous en constatant sa constitution.

Depuis le lancement du missile, Sen se porte mieux, et n’entend plus la voix.

Nous apprenons que Gladius est toujours en mission. Ils ne sont pas revenus. Ils n’ont pas donné de nouvelle. Les militaires sont inquiets.

Nous allons voir les généraux pour expliquer brièvement l’issue de la mission réalisée. Ils réclament un rapport écrit.

* Les informations de la resplioide ne sont pas téléchargeables. Seuls des porteurs de resplioide peuvent consulter les informations stockées dans l’une d’elles.
* On ne peut pas cibler une resplioide par un Ombre-Pouvoir.

Nous allons chez Soren pour faire réparer la resplioide et lui détailler notre mission passée.

Nous méditons dans son jardin, il répare la resplioide pendant et par cette méditation.

Ma méditation décrit une plaine où des membres pleuvent, des bras. Ils forment un cercle, s’élèvent autour de moi et semble me protéger.
Cette évolution d’armure ne nomme Nuée. Et me permet pendant un combat de disposer de 4 bras supplémentaires pour le combat rapproché. Elle m’octroie +20 en mort et +20 en vie.

Une fois la méditation terminée, nous retournons dans le bureau de Soren. Quelqu’un tape à la porte.
Un jeune militaire tend une lettre à Soren. Il la lit. Un cadavre a été retrouvé dans les appartements de Gladius. C’est un militaire, il a été découpé par une lame. Dans la lettre, on suspecte Akina. Porteur d’une faucille rétractable.

Nous partons chez Gladius pour investiguer. Nous rentrons. Le bureau de Gladius a été fouillé. Nous voyons une énorme tache de sang au sol.
Un gros dossier est ouvert sur le bureau, portant le libellé « La Cellule ». Plusieurs dossiers ont été dérobés.
Ca parle de lieux, d’endroits découverts :
Blue Sky : une ancienne base de la cellule en pleine mer
Gihu : énorme batiment creux situé au Japon
Des sites archéologiques en égypte
Les citadelles interdites au Caire
Cité appelée Galaade

Nous apprenons que c’est la brigade du Silence qui a collecté la plus grande partie des informations sur ces bases. Cette brigade était sous les ordres de Hynios.
Ils parlent d’une sphère noire.

Nous allons dans la chambre d’Akina. Toutes ses affaires ont été emportées.

Nous allons au dock enquêter un éventuel départ d’Akina en Subzeries. On nous donne la liste des entrées-Sorties des Subzeries de ces dernières heures. 2 sont partis :
Un convoi marchandise pour l’Inde
Un convoi pour Sydney

Nous consultons les vidéos de surveillance. Nous voyons Akina sur les docks portant un gros sac noir en bandoulière. Il est accompagné d’un personnage drapé et masqué, portant des chaussures en bois. Il tient Akina par l’épaule. Contrairement à Akina, il ne semble pas vu, pas visible des autres dockers. Il chuchote aux oreilles d’Akina. Puis il disparait d’un coup sur la vidéo. Un couple homme-femme discutent avec Akina. Le capitaine les fait rentrer. Ils partent pour l’Australie. C’était il y a 2 heures et ils ont pris un Subzeries relativement lent, utilisé pour le repérage et l’espionnage.

On nous prête un Subzeries rapide de combat, sous les ordres du Capitaine Oregon. L’équipage est composé de 4 soldats. Nous sommes 7 en tout.

Sen a une nouvelle vision. Une vieille femme se transforme en un vieil homme décharné lui disant « Voleur de Vie ».
Dasmask
 
Messages: 100
Enregistré le: 22 Aoû 2016, 16:29

Précédente

Retourner vers Sens Hexalogie

cron