[Renaissance] Modifications à la campagne d'origine

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

[Renaissance] Modifications à la campagne d'origine

Messagepar Antoine_l » 19 Jan 2020, 14:39

Salut à tous,

Plutôt que de faire des résumés de partie je vais plutôt détailler mes changements majeurs sur l'univers de Sens. Pour situer au moment où j'écris ces lignes mes joueurs viennent d'arriver à Aqua-City, ont rencontré Classis et Aziliz. Ils n'ont toujours pas fait le lien entre runes et immortels.

- Epreuve 0 : J'ai commencé la campagne par leur faire jouer l'épreuve Akina, j'aime bien l'entrée en matière avec le Golem et les tubes de dreamstairs à la fin de l'épreuve.

- Epreuve 1 : La premières épreuve a été jouée "by the book" sans changer une ligne. Je leur ai laissé ajouter qq PNJ sans vraiment dévier.

- Epreuve 2 : Pour la colline de glace, j'ai pris le parti de dire que Joseph Conrad était un scientifique, qu'il était à l'origine des informations qu'a eu Gladius sur Néméo et qui l'a décidé à envoyer les bugs après qu'une première équipe ait disparue. Conrad est devenu à la fin l'administrateur du Pole Nord. C'est un climatologue qui est spécialiste du voile qui recouvre la terre et qui cherche un moyen de le faire disparaitre.

- Flash-Back 1 : Avant la troisième épreuve on a joué le flash-back de la Nouvelle-York la nuit du 3/1/1001. Les bugs ont pu alors croiser ceux qui, dans leurs souvenirs, sont leurs parents.

- Epreuve 3 : Graveur a été joué by the book, j'ai introduit deux PNJ de la résistance de la Nouvelle-York

- Solo 1 : Solo d'une de mes PJ à Berlin, elle découvre que le plus proche conseiller de la cheffe des Tyganis est un résistant infiltré. Elle sauve une prostituée du nom de Célestine qui cherche à se libérer de sa condition.

- Epreuve 4 : Pour les fragiles j'ai introduit le personnage de Ozymandias, dans ma campagne. Ici il s'agit d'un automate construit par Classis dans les laboratoires inversés, sa mission est de protéger "La Princesse" du CLASSIS. Le poème de Percy Shelley lui a donné vie (l'idée était de faire le lien avec les poèmes de Wilfried qui font des trucs étranges sur les gens, puissent aussi avoir un impact sur les machines). Il est boqué devant la momie de Ramses II, car en voyant le corps du pharaon, il ne sait plus si il doit se considérer comme "mort ou vivant". L'arrivée des bugs le sort de cette torpeur. Les bugs reviennent avec Les Fragiles et Ozymandias à Aqua-City où Soren leur demande de se rendre. Globalement Ozymandias ne connait pas grand chose, ni qui est précisément le classis, ni qui est sa princesse (il saura la reconnaitre quand il l'aura trouvé), ni d'où il vient précisément.

- Epreuve 5 : A aquacity, j'ai décidé que FLF ne serait pas présent. J'ai pris le parti qu'après avoir affronté Kranisten il était blessé et devenu amnésique. Dans la précipitation de l'évacuation il avait été laissé pour mort et récupérer par l'omicron. Les militaires de l'omicron, ne font pas le lien entre le corps semi-mort couvert de sang et de boues qu'ils ont sous les yeux et le héros de la résistance. Il l'envoient à Paris. De là, du fait de sa constitution exceptionnel et de son rétablissement rapide, ses geoliers parisiens décident de l'envoyer à Berlin pour servir comme esclave. C'est là qu'il rencontre Célestine (la prostituée libérée plus tard par ma joueuse) et tombent amoureux l'un de l'autre. Au moment où les bugs arrivent à Aquacity ses souvenirs commencent à lui revenir mais il ne se souvient plus de l'histoire d'amour qu'il porte à Soren, ni qu'il a un fils. Les évènements déclenchés par le solo de ma joueuse à Berlin va permettre à la résistance de localiser amnésique-FLF et le ramener à Aquacity en compagnie de son nouvel amour (malaise en vue...). Par ailleurs j'ai aussi introduit un culte de "l'Ordre des Protecteurs de Aziliz" qui sont contre le fait que Aziliz soit le cobaye des expérimentations de Soren et qui s'opposent à l'exploitation de leur déesse en source d'énergie (de vie) de la ville.
Antoine_l
 
Messages: 21
Enregistré le: 14 Mai 2019, 23:48

Re: [Renaissance] Modifications à la campagne d'origine

Messagepar Antoine_l » 28 Fév 2020, 16:44

Un petit article pour agrémenter la campagne (après l'arrivée des Bugs à AquaCity):

Journal : Le Résiliant
Date : 6 juin 1019CSH

Edito :

Génération perdue ?

N’en déplaise à ceux qui se battent pour la fin du projet Bug, les Bugs sont là, ils existent et changent le monde. Il est vrai que depuis 18 ans, Le Résiliant, a su se montrer critique vis-à-vis des décisions du Conseil. Si, à Aqua-City, nous pouvons nous considérer comme privilégié, nous restons sous le joug du projet Hibernation. Lors de notre dernier entretien Soren s’est d’ailleurs montré très ferme à ce sujet estimant que le secret serait la meilleure protection pour les Bugs et les résistants. Mais maintenant que les bugs ont commencés à agir, qu’ils ont défait à eux seuls le Quadrilla Graveur et libéré la Nouvelle-York, le secret est il toujours une arme efficace contre Myphos ?

Au Résiliant nous pensons que le Dauphin ne devrait ignorer nos actes, qu’il n’y a pas que les Bugs qui le combattent mais tout un peuple terrien qui se soulève avec eux. A quoi bon continuer à se terrer alors que nous reprenons chaque jour du terrain ? Le projet Bug nous a couté beaucoup, le Pôle Sud est toujours à la limite de la crise financière et insurrectionnelle. Les fonds colossaux engloutis dans le projet Bug ont mis 18 ans à porter leurs fruits, 18 années de sacrifices pour les Sudiens, 18 années de silence, 18 années d’embargo militaire. Et aujourd’hui encore nous ne savons presque rien de ce projet hormis que l’équipe Miroir, et surtout Dormin à sa tête, en occupe aujourd’hui le tout premier plan.

Le peuple Sudien a su se montrer patient, parfois sous la contrainte, mais force est de constater que les premiers résultats sont là. Toutefois, les batailles ne sont pas les guerres, et l’heure du grand soulèvement a peut-être bien sonné. Pourtant nos dirigeants refusent toujours de lever le projet Hibernation. Ne sera-t-il pas trop tard quand ces derniers se réveillerons ? Que les bugs puissent vaincre les Quadrilla c’est une chose, et une bonne chose, mais qu’ils puissent vaincre à eux seul l’armée de l’Omicron, nous en doutons.

Il est temps de révéler nos cartes, et d’aller à l’affrontement direct nous sommes prêts, nous avons trop attendu. N’en doutons pas, le projet Hibernation est un écrin confortable pour le Conseil qui ne peut voir ses décisions remises en cause. Est-il suffisamment confortable pour rester ainsi, sous forme de statut quo et de petites victoires épisodiques ? Notre crainte serait que cet état perdure, que les promesses de liberté ne restent que des promesses dont le seul but soit de capter le pouvoir en place. Le pouvoir de Myphos nous pousse à vivre sous le joug d’une dictature de terreur. Pour lutter contre cette dictature de l’Omicron, nous avons accepté de laisser nos propres libertés et de vivre nous-même sous notre propre forme de dictature.

Depuis 18 ans, le Conseil est là, se posant comme le garant de nos vies au prix de nos libertés. Gladius et Soren, sauront-ils un moment tourner la page et laisser le pouvoir à d’autre à l’image de Ganymède ? Nous y sommes attentifs. Ainsi nous avons plusieurs fois demandé au Conseil de rencontrer les Bugs, de connaitre leurs intentions et leur plan pour l’avenir qu’il soit à court ou long terme. Sans surprise toutes nos demandes se sont vu, une fois encore, opposer un refus ferme.

Certains se demandent si les bugs ne sont pas amenés à être nos prochains dirigeants. Après tout ils ont été formés pendant toute leur vie à être au cœur de l’appareil de la Résistance et le connaissent par cœur, pour autant où, dans ce plan, se place la société civile ? Seule Maria Greedway et dans une moindre mesure Michel Setra, semblent prendre parti pour donner plus de poids aux citoyens que nous sommes, mais sa voix et sa position de pouvoir font d’elle une alliée qui a dû trop transiger pour être représentative.

18 ans, c’est une génération, nous ne sommes pas prêts à attendre une nouvelle génération pour que des changements radicaux s’opèrent au sommet et lève le voile sur notre appareil d’Etat. Les Bugs sont clairement un espoir pour tous les Terriens mais leur parole peut elle différer de ligne de conduite du Conseil ? Au vu des refus d’interviews, et cela alors même qu’ils sont dans nos murs, nous doutons qu’ils veuillent réellement faire changer les choses et nous rendre cette liberté trop souvent promise et trop peu vue.
La rédaction du Résiliant
Antoine_l
 
Messages: 21
Enregistré le: 14 Mai 2019, 23:48

Re: [Renaissance] Modifications à la campagne d'origine

Messagepar Antoine_l » 03 Mar 2020, 13:39

Epreuve 5 :

Alors c'est bien bien parti en couille, la dernière partie a été d'une rare intensité.

J'ai introduit le personnage de Isaline, qui est une bug sans Respli qui habite à Aquacity. Cette dernière a été enlevée enfant (7 ans) du Pôle Sud par un militaire proche de Gladius, du nom de Amalthé. Le but de Amalthé but était de "rendre leur vraie liberté aux bugs" en les extrayant du formatage militaire que la Résistance prévoyait pour eux et leur permettre de vivre une vie "normale". Malheureusement pour lui l'opération de kidnapping à mal tournée sur les 4 visés : 2 font parti de mes PJ (c'était dans leur BG qu'ils avaient été kidnappé sans connaitre les raisons) et ont été récupérés traumatisés avant qu'ils ne quittent le Pole, 1 était Akina qui a aussi été récupéré(ce qui explique son traumatisme de l'épreuve 0), et 1 a été exfiltré réellement (Isaline).

Gladius, comprenant les motivation de Amalthé, et en raison des liens fort qu'il avait avec lui a étouffé cette affaire d'enlèvement, le laissant fuir sans chercher à le traquer. Un militaire du nom de Samuel s'en rend compte et est offusqué par le laxisme de son chef. Au sein de l'armée il monta un groupuscule pro-bug, pro-résistance et particulièrement extrême appelé l'Essence (aka les essentialistes)

Amalthé a élevé Isaline comme sa fille, et suite à un concours de circonstances, que je ne détaille pas ici, ils se sont retrouvés à Aquacity incognito. Émus de la situation vécue par Aziliz, ils ont décidés de monter "l'ordre des protecteur d'Aziliz" avec l'aide de Classis (un petit avant gout de Néant) pour que Soren arrête de faire des expérimentations sur la jeune femme et qu'elle arrête d'être considéré comme une simple "source d'énergie" par la population de Aquacity.

Dans le scénario 5 tout ça se rejoint :
[*] Certains des protecteurs d'Aziliz les plus extrêmes (Les Golems) tentent le lendemain de l'arrivée des bugs à Aquacity de "libérer" Aziliz (non sans avoir essayé de trouver une écoute favorable auprès des bugs qui ont leur ont fermé la porte), toute l'attention est focalisée sur l'arrivée des héros, c'est le meilleur moment pour eux.
[*] Grace à un sympathisant infiltré chez Les Golems, les résistants de l'Essence arrêtent le commando des Golems mais décident de ne pas les livrer à Gladius qu'ils jugent trop laxiste et décident de faire un procès public à la télévision
[*] La population d'Aquacity qui voit le procès se dérouler et à peur de perdre leur privilèges (lié à l'énergie d'Aziliz) se retournent alors contre l'ordre des protecteurs d'Aziliz les plus modérés (dont Amalthé et Isaline) pour un bon lynchage en règle.
[*] Les bugs sont envoyés au siège de l'ordre pour une opération de "maintient de l'ordre", alors qu'ils aident les protecteurs à sortir du bâtiment, l'un de mes bugs aperçoit Amalthé et le reconnait comme son kidnappeur, il le tue de sang froid sans autre forme de procès devant témoin et s'enfuit vers la base militaire de Aquacity.
[*] Les autres bugs exfiltrent les protecteurs et les ramènent à la base militaire de Aquacity
[*] Pendant ce temps le "procès" initié par Samuel se déroule toujours à la télé
[*] La femme de Amalthé fait partie des exfiltré, elle est mise aux arrêt par un mon autre bug kidnappé de mon équipe pour être interrogée. Quand elle lui révèle qu'elle a participé à son enlèvement pour essayer de lui offrir une vie moins déterminée que ce que la résistance prévoyait pour lui, il pète un plomb et la tue de sang-froid dans la salle d'interrogatoire (filmé évidemment).
[*] Le procès prend fin et les 5 Golems du commando qui voulait libéré Aziliz sont jugés coupables, et abattus en direct d'une balle dans la tête par les Essentialistes. (les bugs aurait pu stopper le procès si jamais ils avaient joué la carte de la séparation en deux groupes)
[*] Après l'exécution, alors que Samuel s'apprête à révélé devant tout Aquacity le laxisme de Gladius vis à vis de Amalthé à l'époque du Kidnapping, Wilfried intervient dans la pièce du procès. Il les a retrouvé et à remonté la piste jusqu'à eux. Il élimine les membre de l'Essence présent grâce à sa Respli.

FIN de la session

Bilan :
[*] 2 civils tués par des bugs devant témoin (passible de la cour martiale)
[*] 1 bug qui trouve que "finalement" libérer Aziliz n'est pas une si mauvaise chose et s’apprête à aller terminer ce que les Golems ont initiés
[µ] 1 bug PNJ qui n'a presque jamais été formée par la Résistance et dont les deux parents adoptifs ont été tués devant elle par les PJ.
[*] Aquacity est au bord du chaos, les gens sont choqués et vont aller demander des comptes au Conseil
[*] Les membres des protecteurs de Aziliz sont pris pour cibles et persécutés car assimilés au commando qui a essayer de "libérer" Aziliz
[*] Les bugs sont plus divisés que jamais sur leur approche entre l'Essence, les Protecteurs, les Golems, le Conseil, Gladius. Ils commencent à plier sous le poids de la responsabilité d'être les sauveurs du Monde et les énormes attentes que porte sur eux tous les Résistants. Il sont confrontés à leur contradictions de plein fouet et réagissent impulsivement > Peut-on réellement être libre en ayant été "programmé" toute sa vie pour sauver l'humanité ? Peut-on lutter contre ce déterminisme social alors que toute l'humanité libre compte sur les bugs pour jouer le rôle des sauveurs ?

Et , les Quadrilla n'ont pas encore attaqués...
Antoine_l
 
Messages: 21
Enregistré le: 14 Mai 2019, 23:48


Retourner vers Sens Hexalogie