Monde - Le Pays Imaginaire

Un jeu de création de cartes, de mondes et d’histoires

Monde - Le Pays Imaginaire

Messagepar Ioanes » 12 Oct 2021, 04:16

Pourquoi me suis-je lancé là dedans ?
Chaque cartes posaient 20 questions, chaque descriptions en posaient 50 et moi-même m'en posais-je une bonne centaine.

Je préviens, le deck actuellement n'est probablement pas jouable. Déjà a cause d'une choix dans les coûts en temps de carte assez aléatoire, mais aussi parce que je ne suis pas certains que certaines cartes respecte la règle 9 de Création de carte :

9. Les choses représentées par les cartes gardent une échelle humaine. Elles doivent pouvoir être rêvées, aperçues ou ressenties par un être humain sur Terre, même s’il peut s’agir d’une Terre fantastique propice à la fantasy, voire à la science-fiction.


Aussi je le partage ici essentiellement afin de vous faire part de mes différentes réflexion sur la Création de Monde, certaines questions auquel je n'ai pas de réponse ou alors qui ne me satisfont pas, et aussi pour avoir vos avis.

Mais commençons par le début :

Cela était évoqué dans la Vidéo de Présentation, mais il était évident qu'utiliser des mondes de fiction déjà existant pour un Monde d'Ex-Nihilo était quelques chose à faire. J'ai bien évidemment des dizaines de monde, depuis le déjà évoqué Star Wars, jusqu'au non moins classique Seigneur des Anneaux en passant par mes (re)lectures récente que sont la Roue du Temps, ou bien la Belgariade.

Je ne me rappel plus trop pourquoi je suis finalement partie sur Peter Pan.
Je crois que c'était suite à la réflexion que j'avais eu lors de la rédaction de mon second monde Le Village (que je n'ai pas encore achevé) : j'ai du mal à faire un monde à faible coût en Temps. Le Pays Imaginaire avec son Peter, enfant pour toujours et ses compagnons les Enfants perdu m'est alors arrivé en tête. J'imaginais un monde avec seul Peter à 3 temps et le reste à 1 unique temps, car je me rappelais que ce monde évoluait au gré de la fantaisie des jeux de Peter, et que lui même oubliait ses aventures à peine était-elle achevé, j'avais aussi ma part d'ombre, avec Peter tuant les enfants perdu devenant adultes. J'ai alors décidé de lire pour la première fois de ma vie le conte originel. Tout en prenant note en même temps des idées de cartes que je pourrais avoir.

Rapidement j'ai laissé tombé mon idée de 1 carte à 3 temps et 35 à 1 temps. Certaine choses, malgré l'instabilité semble effectivement demeurer au Pays Imaginaire, même pour quelques temps. Aussi Crochet devint personnage à 2 temps, de même que Clochette, les pirates, les indiens, les animaux sauvages et même les enfants perdu. Car ces 4 derniers, sont (du moins au temps du conte) les 4 factions s'affrontant au Pays Imaginaire. Qu'importe que les individues changeaient, ces 4 groupes demeuraient.

Puis, m'apparut sur certaine carte un problème. Justement en rapport avec la règle 9...Un concept peut-il être une carte ? Les "Plans de Peter" pour ruser face au pirate sont-elles une carte valide ? "L'indolence de l'Ile" lorsque Peter est absent et que les factions cesse de se battre ? L'instabilité du temps qui passe ? L'amnésie qui prend les enfants Darling qui en oublie le visage de leur mère ? Tout ces choses constitutif de Peter et du Pays Imaginaire mais qui d'après moi ne pouvait ni être "rêvées, aperçues ou ressenties par un être humain sur Terre". J'ai bien contourné ce problème sur certaine carte en les incarnant dans quelques chose de tangible, via par exemple "Interrogation de Wendy" dont le texte précise qu'il s'agit un control écrit. J'y plaçais même ma seul véritable invention : "La Pierre de Vieillissement", incarnation des cauchemars de Peter.

Mais se présenta alors un autre problème, lorsque je fini ma lecture.

– Qui est le capitaine Crochet ? demanda-t-il avec curiosité
quand elle lui parla de l'ex-ennemi numéro un.
– Comment ! s'étonna-t-elle. Tu ne te souviens donc pas
comment tu l'as tué et tu nous as sauvé la vie ?
— Je les oublie dès que je les ai tués, avoua-t-il avec
insouciance.
Quand, sans trop y croire, elle demanda si la fée Clo serait
heureuse de la revoir, il répondit :
– Qui est la fée Clo ?
– Peter ! dit-elle, scandalisée.
Mais elle eut beau lui expliquer, il avait tout oublié.


Je le savais déjà, mais le voir exprimé ainsi m'accabla un peu. La carte "Capitaine Crochet" et "Fée clochette" n'avait aucun sens ! Que faire alors ? Mon choix actuelle fut de rendre ces deux cartes "générique" avec "Fée de Peter" et "Capitaine des Pirates", quand bien même je n'ai aucune certitude que le nouvel ennemis de Peter sois encore un Pirate (de nos jours peut être s'agit-il d'un dictateur, ou bien d'un pseudo-Thanos). Mais finalement, peut-on définir un univers par des concepts ? Suis-je vraiment en train de créé un "monde d'ex-nihilo" ? ou juste un "concept de monde d'ex-nihilo" indéfinie et impersonnel...Je m'interroge encore, et vous ferai part d'une réflexion sur ce sujet de l'impersonnel lorsque j'aurai quitté la partie sur la création de ce monde.

Me vint alors une nouvelle réflexion : les mondes d'Ex-Nihilo sont voué à une fin des temps. Mais le pays imaginaire peut-il prétendre à un fin ? Lorsqu'il achève une aventure, Peter en démarre une autre, et jamais il ne parviendra à un état définitif comme le suggère les objectifs d'Ex-Nihilo. Ne suis-je pas en train d'aller à l'encontre du concept même du pays imaginaire en essayant de le faire tenir là dedans ? Existe-t-il des univers de fiction ne pouvant pas être adapté en monde d'Ex-Nihilo sans être irrémédiablement dénaturé ?

Finalement je parvins à rédiger mes 36 cartes. Le monde léger que je voulais fut finalement un monde à 59 temps (on repassera pour le léger). A majorité de sève qui devient un peu par hasard la représentation du féérique. Et avec seulement 5 temps de sang, logique pour un monde imaginaire dirons-nous.

Je suis déjà bien partie, mais je précise que je ne vais pas suivre la présentation habituel des mondes. Je me répète mais ce monde n'est selon moi pas réglementaire en l'état. Aussi vais-je à présent passer à quelques réflexion et question d'ordre plus général que les questions que j'ai déjà évoqué concernant ce monde en particulier.

En premier lieu, alors que je m'orientais vers la création de carte plus générique (j'avais dis que je reviendrai sur cet "impersonnel"), ai-je réalisé que je n'étais pas en train de faire "l'adaptation de Peter Pen en monde d'Ex-Nihilo", mais bien "mon adaptation de Peter Pan en monde d'Ex-Nihilo". Car me disais-je, une autre personnes aurai peut faire le choix de conserver les personnages bien connu que son Crochet et Clochette, afin de proposer une version du Pays Imaginaire figé tel que nous la connaissions déjà. Et cela peut s'appliquer à n'importe quel univers préexistant. Certainement que mon adaptation de star wars seront radicalement d'un adaptation par autrui, pour le simple fait que nous avons tous notre manière de voir une œuvre et que nous mettrons en avant dans les cartes les éléments nous ayant le plus marqué. Dit moi comment tu adaptes un monde et je te dirais qui tu es. Et même plus : Montre moi les mondes que tu as créé et je te dirais qui tu es.
Certainement, je suis dans des poncifs assez classique, et il semble évident que tout œuvres créatives nécessite que nous y mettions une partie de nous même. Mais sur le coup me suis-je émerveillé d'en arrivé à de tel réflexion alors que je me contentais de créer un "simple" jeu de 36 cartes. Quoi qu'il en soit, il est assez sympa de se dire que même si quelqu'un réalise avant vous un Monde à partir d'un univers déjà existant, rien ne vous empêche de créer le votre. Il existe des milliers de monde d'Ex_Nihilo et des milliards de Star Wars Ex-Nihilo.

En second lieu, je reviens sur la règle numéro 9 de création de carte. Je ne suis pas certain de bien la comprendre. Les cartes que j'ai déjà évoqué brisent-elles vraiment cette règle ? Ou se situe la limite entre une chose pouvant être ressenti ou non ? Je ne suis même pas certain de bien comprendre l'utilité de la règle et terme de jeu, ou plutôt je perçois son utilité sans parvenir à l'exprimer.

Bref, pour finir parlons du deck en général :
Une fois jouable je pense que ce sera un deck assez génial. Du simple fait de son concept de base je le vois s'intégrer à tout autre univers et je penses qu'il pourra sans problème être joué contre des funs decks. Tout n'est qu'imagination , car nous sommes dans le monde imaginaire, et finalement tout ce qui rejoint ce monde Imaginaire ne fait-il pas finalement pas partie de l'Imagination de Peter ? Ce sera certainement un plaisir à jour pour tout le monde, à la condition peut être que tout le monde admette que toute la partie n'est qu'une aventure de Peter, un jeu ou chacun tentera d'influencer la fin que Peter. D'ailleurs, ne serai-ce pas Peter qui à donné un objectif différent à chacun ? Il serait bien du genre à se moquer ainsi des Stéfiaires. Je vois en tout cas très bien ce monde comme très à l'aise en jouant en étau.
Après je demande malgré tout à voir une partie ou le monde adverse affirmera son existence, comme indépendante du pays imaginaire.
Par contre je n'ai aucune idée, du type d'objectif sur lequel ce monde sera à l'aise. Excepté qu'il ne le sera pas sur les objectifs de sang.

Bon je pars un peu dans tout les sens et j'ai l'impression d'avoir oublié les trois-quarts des réflexions qui me sont passé par la tête lors de la création de cette version du Pays Imaginaire. Tout ceci est très brouillon et je m'en excuse, mais j'espère que vous apprécierez mes choix. J'attends vos réactions, les réponses à vos questions, vos réflexions, peut être aussi vos propres questions.

Monde - Le Pays Imaginaire
Celeano
Ioanes
 
Messages: 104
Enregistré le: 07 Nov 2014, 20:04
Localisation: Joinville (94)

Re: Monde - Le Pays Imaginaire

Messagepar Romaric Briand » 12 Oct 2021, 09:44

Je comprends parfaitement tes réflexions et je les trouve passionnantes, j'espère que Antoine M. (ou Darky) passera par ici, je pense qu'il aura son grain de sel à ajouter. En soi, comment comprendre la règle 9 ferait un excellent sujet de podcast.

La règle 9 a été rédigée en rapport avec ce que sont les Stéfiaires. Les Stéfiaires étaient des mortel(le)s, ce sont d'anciens humains "réincarnés" en demi-dieux ou demi-déesses. L'idée de la règle 9, c'est d'expliquer que les cartes sont anthropo-centrées. Difficile donc pour une stéfiaire d'imaginer contrôler ou dompter "un lapin dévoreur de planète" ou un "grand ancien lovecraftien". Voilà l'esprit de la règle.

Je te donne un exemple. "La Galaxie Alpha-trois-b" est une carte qui contrevient à la règle 9, car une galaxie n'est pas un objet à échelle humaine. "300 000 000 Moutons" n'est pas une carte légale car une telle quantité de moutons est inimaginable à échelle humaine. MAIS ! Si "la galaxie Alpha-trois-b" est une carte qui désigne, non plus cette galaxie, mais la représentation de cette galaxie, alors elle est légale ! Car le représentation d'une galaxie est à échelle humaine. Il est humain de vouloir se représenter une galaxie (une topographie de cette galaxie, un dessin de cette galaxie, tout cela peut faire l'objet d'une carte). C'est la même chose avec les moutons. "300 000 000 Moutons" pourrait ainsi être le nom d'une oeuvre ou d'un tableau qui cherche à donner aux humains une représentation de ces innombrables moutons. Mais si la carte à été créée dans le but d'obtenir 300 000 000 moutons sur le board, c'est mort, elle n'est pas légale.

Je peux ressentir ou me représenter la rêverie de Wendy. Je peux me représenter la solitude de l'île.
Est-ce que cela répond à toutes tes interrogations ? Je n'en suis pas certain. ^^

J'ai parcouru tes cartes, je ne vois aucune carte qui contrevient à la règle 9, en tous cas. Pour moi le jeu est légal de ce point de vue. Je n'ai pas vérifié les couts temporels, par contre. En tous cas, ce sont de très belles réflexions et je suis content que mon jeu puisse les soulever. Merci Ioanes.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2977
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Monde - Le Pays Imaginaire

Messagepar Newtwo(François) » 18 Oct 2021, 10:58

Mon premier deck avait commencé comme un deck castlevania lord of shadows, mon second devait être composé d'éléments de Dark Souls, et j'ai des chantiers sur la trilogie des fourmis, Nausicaa de la vallée du vent, Dune, Sens Néant, Hollow Knight, Doctor Who, Outer Wilds... bref, j'ai déjà pas mal creusé le travail d'adaptation d’œuvres existantes en mondes de Ex-Nihilo de mon coté aussi...

Et pour faire court, je suis arrivé à des réflexions et conclusions similaires.

Ex-Nihilo a une méta-physique forte, tant par ses objectifs que par la nature des 4 temps et leurs échanges, et il est des mondes dont la symbolique ou la métaphysique est complexe voir impossible à fusionner avec celle-ci, d'autant plus en respectant quelques conditions qui me viennent implicitement dans la création d'un monde d'Ex-Nihilo.
A vrai dire, les mondes que j'ai réussi à avancer au delà du brouillon de 10 cartes ont tous subis de telles transformations qu'il me semble évident qu'il s'agit de mondes d'Ex-Nihilo avant tout, inspirés par l’œuvre que je comptais adapter, plus que de réelles adaptations des dites œuvres.

Une raison à cela me semble aussi être le fait que les cartes doivent être compréhensibles par elle-même sans connaissance préalable du monde que l'on adapte. En tout cas c'est une contrainte que je m'impose et qui me semble nécessaire à la jouabilité de ces mondes. Dans un cas aussi connu que le pays des merveilles, cette contrainte s'allège quelque peu, et l'on pourrait envisager de la lever si l'on compte jouer le monde avec des initiés à l’œuvre d'origine, globalement.

Mais quoi qu'il en soit, les cartes et les mondes d'ex Nihilo doivent également être malléables pour être jouables, et en plus de ça, cette souplesse doit être en quelque sorte selon les axes du référentiel métaphysique d'ex Nihilo, et non celui de l’œuvre d'origine. Chaque carte doit pouvoir être jouée dans des contextes différents, endossant des rôles différents mais guidés par les mécaniques et donc la métaphysique de Ex-Nihilo, servant des objectifs (ou feignant de le faire tout en en avançant d'autres) définis par ex-nihilo.

J'ajoute qu'il ya une limite forte que je perçois dans la métaphysique d'ex-nihilo pour le moment : elle est présente dans le fait qu'un temps ne pouvant s'en prendre à lui même, les conflits entre différentes idéologies, ou différents animaux, ou différents végétaux/champignons, ne peuvent pas être représentés en jeu aisément, sans passer par des aspects secondaires et des proxys, impliquant que des concepts issus d'autres œuvres et se basant sur ces conflits là sont difficiles à représenter. Surtout lorsque l'on prends en compte qu'autant la présence de larmes dans un animal dangereux ou un guerrier ne fait rien d'autre que représenter sa dangerosité, et l'encre peut également être discrète chez toute carte apportant du réconfort contre les larmes, autant pour s'en prendre aux encres, il faut de la sève, et cela implique nécessairement un lien au monde végétal... Ce qui sous-tend que les anarchistes, rebelles, ou destructeurs d'empires et d'institutions dans ex-nihilo sont mécaniquement liés à des plantes ou champignons, à moins de jouer des cartes de sang qui d’auto-détruisent en attaquant les encres par assimilation. Or, cela n'est clairement pas nécessairement le cas dans d'autres contextes. Il me semble assez typique que des maux de larme pure (épidémie, folie, etc...) soient plutôt dans ce rôle là de nuisance à ce que les encres représentent, hors d'ex-nihilo, et ce point est particulièrement délicat dans les adaptations, je trouve.

Tout cela pousse à une analyse et une déconstruction des mondes dont on s'inspire et des choix dans ce qu'on en retire et que l'on choisi de représenter. Il est clair que nos sensibilités et manières de voir à la fois ces mondes et ex-nihilo même sont exprimés dans ces choix, et que deux mondes tirés d'une même œuvre seront radicalement différents, réalisés par deux stéfiaires différentes.
Cauannos chez les gaulois; Daemon Kaimetsu à las Noches; Cagliostro à Gotham City; Newtwo au club troll; Arrakis sur le Val; Silver dans nombre d'univers; Velaak dans quelques autres; François Néron pour la plupart des hommes. Qu'est-ce qu'un nom?
Newtwo(François)
 
Messages: 291
Enregistré le: 24 Jan 2016, 01:08

Re: Monde - Le Pays Imaginaire

Messagepar Romaric Briand » 19 Oct 2021, 08:50

Tout cela est passionnant !
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2977
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Monde - Le Pays Imaginaire

Messagepar Ioanes » 29 Oct 2021, 17:48

Merci Romaric, je comprend mieux l'esprit de la règle 9.

Ravis de voir que les réflexions soit corroboré par ton expérience Newtwo :) je suis totalement en accord avec ton développement. Bien plus clair que les vagues idées que j'ai essayé de transmettre ^^

Je vais un peu modifier ce deck et en proposerai bientôt une version jouable :)
Celeano
Ioanes
 
Messages: 104
Enregistré le: 07 Nov 2014, 20:04
Localisation: Joinville (94)


Retourner vers Ex-Nihilo