Wittgenstein et Sens

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

Wittgenstein et Sens

Messagepar Romaric Briand » 25 Nov 2008, 03:39

Jusqu'à maintenant je vous ai toujours dit que les "Carnet 14-16" ou le"Tractatus Logico-philosophicus" de Wittgenstein avaient une place énorme dans la fiction et le système de Sens. Je les ai même considérés comme des aides de jeu de Sens Hexalogie.

J'en ferai la preuve dans ce thread.

L'idée c'est de prendre des phrases de Carnets, au hasard, de vous les présenter et de vous montrer en quoi elles entrent entièrement dans le "SystemSens".

Attachez bien vos ceintures ! On entre dans les méandres les plus sombres de la pensée de Sens.

(Tous ces messages seront probablement repris et retravaillés en vue de l'édition d'un supplément pour Sens Création.)

Sens est pour moi beaucoup plus qu'un jeu de rôle. C'est la solution que j'ai trouvé au Monde réel. Je le disais encore à Fred par MSN hier soir. Sens est ma religion. Elle ne vaut que pour moi et je n'oblige personne à y croire. Je ne relirai pas ces textes. Ils seront surment couturés de fautes d'orthographe. je souhaite m'y exprimé le plus rapidement possible. Le plus brièvement possible et ne laisser s'échapper aucune de mes idées.
La plus grande des censures est celle que l'on s'impose à soi même. Dans ces textes je ne me censurerai pas. Il vous paraitront fous parfois mais j'y suis entièrement nu et sincère.
Modifié en dernier par Romaric Briand le 25 Nov 2008, 15:29, modifié 2 fois.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Messagepar Romaric Briand » 25 Nov 2008, 04:25

P.142 des Carnets 14-16 édition Tel Gallimard :

"Il y a deux divinités : le monde et mon Je indépendant."

Aussi fou que cela puisse paraître Wittgenstein lui même écrit cet occurrence de "Je" avec une majuscule.
Voyons comment cette phrase vaut pour l'univers de "Sens Hexalogie".

Quels sont les deux conditions essentielles pour que naisse l'univers de Sens ? Mais egalement de toute partie de jeu de rôle classique. Il doit y avoir au moins un Joueur et un Maitre de Jeu. Les voici nos deux divinités.

Le monde est réductible à celui qui le génère, qui le décrit. C'est le rôle de celui que nous nommons le maître du Jeu : SENS. La première divinité celle qui sert de décor, de contexte pour que s'épanouisse la deuxième. Il est tous les faits enveloppant l'autre Dieu.

Pourtant le monde de Sens n'existe pas sans l'intervention d'un miracle. ce miracle est la volonté de celui qui le pénètre : le joueur, LE CELLULIS, la deuxième divinité. Il n'y a pas de spectacle sans spectateur. Il est à noté que Wittgenstein assure l'indépendance de ce "JE" vis-à-vis du monde. Aucun Maître Jeu, aucun Monde ne peut prévoir les actions de ce "JE". Aucun Mj même dirigeiste ne décide à la place de ses joueurs ou alors, ceux-ci, privés de volonté, ne sont plus des joueurs.

Tout dirigeiste et déterminé qu'il soit, le Monde ne peut lire la volonté des hommes et les hommes ne peuvent lire dans la volonté du Monde. Mais le monde a-t-il une volonté ? Oui. il en possède une. Celle de celui qui l'interprète. Autrement dit, celle de ce JE majuscule. Celle des hommes qui le découvrent et y vivent. Il n'y a qu'une seule volonté dans le Monde et la volonté du monde est celle de celui qui l'interprète. Si le Monde est bon c'est "Je" qui le sent comme tel. Si le monde est beau c'est le "JE" qui le sent comme tel. Le Monde est d'une total neutralité sans ce "JE" de la volonté pour lui donner un sens et le borner.

Le Monde est une chose objective et neutre. La volonté de "JE" en est une autre, subjective et engagée. Chacun cherche la divinité de l'autre. La volonté est prêtée au monde tandis que le monde est prêté à la volonté. Il se court l'un après l'autre, se combattent et s'admirent. Ils sont les dieux.

BUGS et SENS.
Joueur et Maître de Jeu.
Volonté et Monde.

Mais l'on constate alors que la place faite au Maitre de Jeu n'est plus celle attribué par le jeu de rôle classique en général. Quelque chose a changé. Le monde est neutre et le MJ doit l'être, à son image, pour être un bon MJ de Sens.

Pourtant les MJ désirent naturellement jouer, ils ne veulent pas s'isoler du jeu. Ils aimeraient bien découvrir les choses qu'ils ont inventé pour sentir l'effet que cela fait de découvrir ses propres idées ! ILs en sont si fiers. Alors ils dirigent par frustration. Ils pensent à la place des joueurs par envie et jalousie.
ET le joueur que fait-il ? il veut découvrir le Monde et, jaloux du MJ, cherche à le construire à sa place. Il voudrait bien avoir créé ce scénario. Les humains veulent façonner le monde à leur image. Tous les hommes aussi critiques soient ils à l'égard du monde auraient bien voulu l'inventer.

Sens tend à jouer.
Le joueur tend à donner du Sens.

Mais si l'un gagne l'autre alors il est détruit ou devient l'autre. Ce jeu est infini. Cette idée vous permettra d'avoit une lecture éclairé du premier paragraphe de la page 64 de "Sens Renaissance : le soulevement de Terre". Il s'agit d'une boucle évidemment. Car la fin de Sens est sa Renaissance d'où le nom du premier ouvrage.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Messagepar Romaric Briand » 26 Nov 2008, 04:38

ibid P.102 :

"Les frontières de mon langage signifie les frontières de mon monde."

Y a-t-il vraiment besoin de commentaire pour cette citation de Wittgenstein ? Dans Sens, le Monde est le verbe du MJ ou le verbe de Sens. Il est clair que les frontières de son langage sont les frontières de l'espace imaginaire possible. Autrement dit, les limites de l'espace imaginaire possible sont les limites du langage du maître de jeu.

Si un MJ ne connait pas le mot "bielle", par exemple, il est impossible qu'un de ses PNJ emploie le mot. Il est impossible qu'un PJ trouve une bielle.
De même si le MJ ignore le sens du mot "bielle" même si les joueurs trouve une "bielle" elle sera autre chose qu'une bielle réelle. Le mot ne désignera plus la même chose et donc la bielle (entant que pièce d'un moteur) n'existera pas.

Pour Wittgenstein cette citation a une importance beaucoup plus profonde au sein de sa théorie. C'est le moment du solipsisme dans les Carnets. C'est un instant où il explique que si vous étiez seul au monde vous ne seriez rien de plus que le monde lui même. Le détail de la théorie nécessiterait un développement digne d'un mémoire. Mais si vous suivez attentivement chacun de mes post vous serez en mesure par le biais d'aller et retour de comprendre l'idée profonde de Wittgenstein.

Cela dit ce point a été développé sur ce forum dans un autre post. Celui-ci

La réification : http://www.silentdrift.net/forum/viewtopic.php?t=1430&highlight=r%E9ification

La réification est le mécanisme permettant de construire un monde en construisant de nouveaux concepts généraux et donc à terme de nouveau objets particuliers.

Maintenant la question reste entière : la science ne construirait-elle pas, par le biais de modèles théoriques et par le biais de concepts les objets qu'elle prétend observer ? Le monde réel est-il construit ? Est-ce l'humain qui créer le monde, par l'acquisition de nouveau mots ?

J'ai ma petite idée sur le sujet. La différence entre la théocratie cellulaire et Hynios première c'est la réponse donnée à cette question. Le réalisme scientifique de la Cellule contre l'idéalisme d'Hynios.

La Cellule est un groupe réaliste au sens où pour eux le monde est réel. ils découvrent et ne créent rien. Ils expliquent ce qu'ils observent. Ils incarnent l'esprit de la science.

Pour Hynios la science de la Cellule est une théocratie. (Les vainqueurs écrivent l'histoire. Cela vous permet d'envisager le scénar de Blue Sky d'une autre manière) C'est une théocratie car pour Hynios la science est une Religion, rien de plus. Elle n'explique pas plus le monde que les anciens dieux de l'antiquité. Les prévisions qu'elle peut faire sortir de son chapeau sont ici car la science les y a mises. 1+1 = 2 car en vertu du sens que l'on donne à "1" à "+" et à "2" "1+1=2" est vraie. Autrement dit il est naturel que nous puissions prévoir des eclipses puisque nous avons définit le terme d'éclipse. C'est à peu près l'idée. Le monde n'est prévisible que parce que c'est nous qui l'avons construit. C'est cela la Cellule. des hommes construisent un monde et se font passer pour des dieux en prédisant le futur... cela ne vous rappelle rien ? C'est mon ambition, l'ambition de Sens, L'Immersion Totale ! De quoi vous faire peur ?

Je vous laisse avec cette phrase de Wittgenstein (ibid) P. 136:
"Nous ne pouvons prévoir que ce que nous construisons nous mêmes."

Il est peut être temps que l'homme prenne en main son Destin. On entend sauvent dans les manifs "Tout ce qu'ils ont ils l'ont volé". Ne laissez pas les autres vous construire à votre place !
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Messagepar Romaric Briand » 27 Nov 2008, 04:10

P. 140 (ibid) :

Le monde doit, pour ainsi dire, croitre et décroitre dans son ensemble. Comme par l'acquisition ou la perte d'un sens.

Dans Sens vous n'êtes pas sans savoir que des créatures baptisées "sétantra" ont découvert les Runes de Dieu. Ce que vous avez peut être oublié c'est que ces créatures possédaient des sens différents de ceux des humains. Les faits auxquels elles avaient accès devaient donc être profondément différents. Ses sens, dit-on, leur permirent d'entrer en contact avec leur créateur.

Notre perception des objets dépend des sens dont nous disposons pour les percevoir. Plus on dispose de sens plus on perçoit un monde vaste.

Existe-t-il un monde complet ? Un monde perçu depuis tous les sens ? Si oui à quoi ressemble ce monde ? "Sens" avec un nom comme celui-ci doit bien savoir quelque chose à ce sujet.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Messagepar Romaric Briand » 27 Nov 2008, 16:30

Beaucoup d'artistes disent ne pas créer ce qu'ils créent. Wittgenstein en fait partie.

"Je pense avec la plume car bien souvent mon esprit ignore tout de ce que ma main écrit"

Wittgenstein dans "les Remarques Melée" GF Flammarion.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Messagepar Romaric Briand » 03 Déc 2008, 04:53

Ibid P. 105

La tendance vers le Mystique vient de ce que la science laisse nos désirs insatisfaits. Nous sentons que, lors même que toutes les questions scientifiques possibles sont résolues, notre problème n'est pas encore abordé.

Le mystique est pour Wittgentsein "la vision du monde comme totalité bornée". Cette définition dans Sens est celle de Sens Lui-même.

La science étudie les faits constituant le Monde. Les faits que nous dirons "objectifs".
Le fait que le verre soit sur la table.
Le fait que l'avion soit dans le ciel.
Le fait que le livre soit constitué de 300 pages.
Etc.

Tous ces faits seront décrits par les sciences. Cette science parfaite, accomplie est celle livrée à Myphos Quadria par Cosmo et Rebirth.

Prenons cet exemple. Imaginons qu'un homme ait soif. Christoph Boeckle, par exemple, désire boire une bonne bouteille de cidre. Imaginons ce que Cosmo et Rebirth livrent les faits suivants :

Le corps de Christoph Boeckle :
les machines situent avec exactitude chaque atome de Christoph Boeckle. Toutes les particules microphysiques passent au peigne fin.

Elle ajoute la situation de ce corps dans l'espace :
Christoph Boeckle est en France.
Christoph Boeckle est à Saint-Malo.
Christoph Boeckle est à la Grande Baronnie.
Christoph Boeckle est à 3 mètres de Romaric Briand.
Christoph Boeckle est à 50 centimètres de la poignée du frigidaire.
Christoph Boeckle est à 57 centimètres d'une bouteille de cidre.
Etc.

Quand bien même tous les faits au sujet de Christoph Boeckle seraient décrits rien dans cette description ne permettrait de conclure :
"Christoph Boeckle DESIRE BOIRE DU CIDRE"

Les désirs semblent donc d'emblée exclue du Monde. La science ne pourra jamais expliquer tout ce qui est issu de la VOLONTE.

Toutes les questions de la science sont résolues et pourtant... notre problème principal, nos questions philosophiques ne sont pas résolues ! Mais si la science a saisi toutes les vérités, quelle est la nature des propositions portant sur la Volonté ? Quels vont être les réponses à nos questions philosophiques et métaphysiques fondamentales ?

Myphos peut condamner un Homme pour avoir commis un meurtre mais il ne peut pas condamner un Homme pour avoir voulu commettre ce meurtre.

La Volonté échappe à Cosmo et à Rebirth. Maintenant qui sont les Bugs ? Les seuls qui ont véritablement une volonté. Les seuls qui ne soient pas de simples personnages de fiction. Les seuls qui proviennent du dehors du monde.

Le monde est la fiction de Sens.
La volonté des Bugs est celle des joueurs.
La volonté de Sens est celle du maître du jeu.

"La volonté est en dehors du monde"

pour Wittgenstein c'est clair. Cela ne signifie pas pour autant qu'elle soit nul part. Peut être la volonté du Monde de Sens provient-elle de la Volonté du monde réel... c'est à dire de notre Monde réel. Celui dans lequel un individu Frédéric Sintes, Thomas Poussou, Edouard LRJ ou tout autre invité de Silendrift lit ces lignes.

Wittgenstein recherchait les limites du Monde. il en trouver deux.
- La première est celle dite "logique". Il n'y a rien au delà de la logique et du Logique en général.
- La deuxième est celle dite "interieure". Il n'y a rien que je puisse connaitre de "Je", de la "Volonté".

ibid P. 111
"On peut concevoir le centre d'un cercle comme étant sa limite intérieure."
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2749
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo


Retourner vers Sens Hexalogie

cron