Ma Chronique de SENS

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar angeldust (Simon) » 12 Déc 2016, 16:55

Suite de la campagne ! Voici un double épisode où les Bugs passent par des hauts et des bas. Maria en prison (c'est pas biiiieeeen de jouer avec le clonage de M. FF) et début de l'épreuve de Graveur en perspective.

C'est aussi durant ces séances que nous avons pris conscience de l'importance des safe words, même dans un jeu comme SENS.

La Vidéo est ICI.
L'article sur ma démarche de préparation est ICI.

A bientôt !
angeldust (Simon)
 
Messages: 39
Enregistré le: 19 Nov 2015, 17:10

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar angeldust (Simon) » 09 Jan 2017, 13:14

Hello !

Bonne année à tous !

Nous avons joué la dixième séance de SENS. La vidéo se trouve et mes réflexions se trouvent .

Nous avons joué beaucoup plus by the book et cela a été plutôt plaisant. En cela, je salue les gens dont l'opinion est : "jouer by the book c'est chouette !". Bref, super partie durant laquelle les Bugs ont rencontré Graveur. Clairement la meilleure épreuve du tome 1 à mon humble avis !

N'hésitez pas à commenter.

A bientôt !
angeldust (Simon)
 
Messages: 39
Enregistré le: 19 Nov 2015, 17:10

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar Newtwo(François) » 10 Jan 2017, 11:25

Salut,

Je ne peux m’empêcher de commenter que de rendre Graveur amoureux d'un autre personnage que Métatron, pourquoi pas, mais que selon moi si on en sait trop sur le dit personnage, cela va un peu contre le propos. De plus, Angel, vu que j'ai pas eut le temps d'écouter la partie en entier : avec cette relation là, du coup, j'ai pas bien compris comment tu fais pour la tornade? C'est cette "virtuose"? Wilfried l'a tuée récemment, du coup, vu que tes joueurs la connaissent? Parce qu'un élément véritablement vital pour Graveur c'est qu'il est dans la tornade de celle qu'il "aime", donc je comprend pas bien les modifications, là...

Un autre détail : "show, not tell", ça a des limites, je trouve. Il est tout a fait vrai et essentiel pour Sens de comprendre qu'il y a des choses qu'il faut montrer et pas dire. Il y a même un grand nombre de choses qu'on ne PEUT que montrer, et sur lesquels on ne peut rien dire, si on en croie le monde logique... Mais quand Wilfried raconte sa vie, cela a plusieurs objectifs. Cela dit ce qu'il a vécu et cela montre comment il y a réagi et qui il en est devenu. Si tu ne fait que montrer qui il est, le processus qui y a mené est flou, et on perd une part du personnage. De plus, ses confidences sont aussi là pour un enjeux crucial de Wilfried : il a pour but de s'attirer la sympathie des Bugs, en jouant sur la carte de l’honnêteté et de la confidence. Le fait qu'il raconte sa vie montre aussi sa recherche d'appui et donc ses troubles. Bref, ça fait vraiment partie du personnage. (Ou en tout cas de l'image qu'il veut se donner auprès des Bugs dans Rennaissance... Ce qui en dit encore plus long sur lui plus tard...)

Une précision : il n'y a pas d'animosité dans ce que je dis (je le précise parce que je suis beaucoup sur ton dos, et je suis pas le seul, pour les modifs que tu fais, et je voudrais pas passer pour un intégriste fou non plus ^^). Je ne vois juste pas où tu vas avec tes modifications, et je me demande parfois si tu arrivera à compenser les pertes de Sens dues à celle ci avec ce que tu construit à coté, du coup. Parce que j'ai aucun souci avec la prise de liberté, mais si tu supprime des choses qui font le sens de Sens, il faut en refaire à coté, pour compenser... et c'est dur. Parce que bon, mine de rien, c'est bien écrit, ce truc. De nombreux "détails" ont des grandes implications, justement non pas avec ce qu'ils disent, mais ce que leur accumulation montre.

Exemple : le fait que Wilfried soit le fils de FLF et Soren. Pris seul, c'est... bon, c'est vital à la psychologie de Wilfried, au comportement de Soren et FLF à son égard, et à la nature de sa relation avec Myphos... Mais passons. Imaginons que ce soit un détail... C'est aussi un point essentiel de la métaphysique runique, qui a des implications alchimiques.
Alors maintenant comme je le dis, c'est pas intrinsèquement grave de changer ça... Mais faut en avoir conscience, savoir ce qu'on fait, et ce qu'on veut dire, dans l'idéal. Je te demande pas de justifier tes choix parce qu'ils serraient mauvais dans l'absolu face à une oeuvre parfaite que serrait Sens Hexalogie... mais parce que je ne vois pas ce qu'ils peuvent vouloir dire, et qu'une part de moi a peur que toi non plus. Et jouer à Sens sans donner de Sens à tout ça... là, c'est vraiment plus la même expérience.
Cauannos chez les gaulois; Daemon Kaimetsu à las Noches; Cagliostro à Gotham City; Newtwo au club troll; Arrakis sur le Val; Silver dans nombre d'univers; Velaak dans quelques autres; François Néron pour la plupart des hommes. Qu'est-ce qu'un nom?
Newtwo(François)
 
Messages: 277
Enregistré le: 24 Jan 2016, 01:08

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar angeldust (Simon) » 12 Jan 2017, 12:34

Hello François !

Merci pour ton commentaire. Je vais essayer de répondre à tous les points que tu exposes et je vais essayé de présenter ma démarche.

Une précision : il n'y a pas d'animosité dans ce que je dis (je le précise parce que je suis beaucoup sur ton dos, et je suis pas le seul, pour les modifs que tu fais, et je voudrais pas passer pour un intégriste fou non plus ^^).

Pas de soucis :) Je propose mes comptes rendus justement pour qu'on en discute. J'ai conscience d'avoir un point de vue très divergent par rapport au canon de SENS. Il en va de même pour ma démarche: il n'y a pas d'animosité et je ne prétends pas avoir raison.

Je ne vois juste pas où tu vas avec tes modifications, et je me demande parfois si tu arrivera à compenser les pertes de Sens dues à celle ci avec ce que tu construit à coté, du coup. Parce que j'ai aucun souci avec la prise de liberté, mais si tu supprime des choses qui font le sens de Sens, il faut en refaire à coté, pour compenser... et c'est dur. Parce que bon, mine de rien, c'est bien écrit, ce truc. De nombreux "détails" ont des grandes implications, justement non pas avec ce qu'ils disent, mais ce que leur accumulation montre.


Je ne peux m’empêcher de commenter que de rendre Graveur amoureux d'un autre personnage que Métatron, pourquoi pas, mais que selon moi si on en sait trop sur le dit personnage, cela va un peu contre le propos.

Si je comprends bien, ta remarque est la suivante: Puisque tu changes pleins de trucs dans SENS, comment-fais tu pour garder un tout cohérent et en adéquation avec ce que propose l'auteur qui porte un propos et qui est bien écrit ?

Pour répondre de manière brève et sans pincettes: Je m'en fous, de toute façon je trouve que SENS est mal écrit.[troll]

Pour répondre de manière construite (parce que bon troller ça va deux minutes):
Je trouve personnellement que les livres de SENS sont de très bon livres de fiction mais de très mauvais livres de jeu de rôle. Les concepts sont fascinants (c'est pour cela que je décide de le maîtriser), l'univers est dépaysant et il y a une flopée de problématiques que j'ai envie d'aborder avec mes joueurs. Par contre, en tant que livre de JdR, c'est très déstabilisant. En fait, cela fait écho aux nombreux podcasts de la Cellule dans lesquels Romaric répond à la question: "Mais comment je fais pour jouer à SENS ?" en disant "Joue, tu verras". Sauf que ça marche pas en fait de juste jouer à SENS. Ca crée des parties bancales où ni le MJ, ni les joueurs ne savent où ils vont. Ca fait des parties où le meneur, de peur de faire un faux pas, lit des passages du livre sans vraiment comprendre comment tel ou tel truc marche. Ca fait des parties où les révélations sortent de nul part parce que la majorité des choses qui se passent dans l'histoire de SENS s'est déroulé il y a des lustres et que les Bugs ne font que recoller les morceaux. Je prends pour exemple SENS Cosmo qui décrit des événements et des sentiments auxquels les joueurs n'auront jamais accès. Un autre exemple est l'histoire de Classis qui est transmise au joueur soit par des enregistrements, soit par la bouche de l'intéressé. Idem pour Wilfried. En fait, les joueurs ne sont jamais acteurs des histoires des PNJ de SENS.

Cela fait écho à ce que tu dis:
Un autre détail : "show, not tell", ça a des limites, je trouve. Il est tout a fait vrai et essentiel pour Sens de comprendre qu'il y a des choses qu'il faut montrer et pas dire. Il y a même un grand nombre de choses qu'on ne PEUT que montrer, et sur lesquels on ne peut rien dire, si on en croie le monde logique...

Je crois qu'en y repensant, je n'aurai pas dû dire "show don't tell" mais "faites vivre les événements, ne les racontez pas", ce qui correspond mieux à ma vision des choses. Je trouve dommage de ne pas faire vivre les choses aux joueurs. Je trouve dommage que la forme par laquelle l'histoire de SENS passe soit une forme intellectualisée et cryptique. Idem pour la métaphysique de SENS: les Runes, les Immortels, l'intention de l'auteur, tout cela passe par une forme intellectualisée. "Oh essayer de deviner ce qui se cache derrière le vocabulaire employé ! Oh regardez la symbolique des Runes et des Personnages ! Oh faites des suppositions sur l'Aiguilleur !" Tout cela est fascinant et super à faire jouer. Mais je trouve dommage que cela soit un vecteur de transmission privilégié.

Maintenant, que j'ai expliqué ce qui me gène dans SENS, je vais expliquer ma démarche qui peut se résumer en une phrase: J'essaie de rendre les choses viscérales. Je suis un humble adepte de l'école Thomas Munier: le jeu moral et viscéral, ça me parle beaucoup. A ce titre, lorsque j'appréhende une épreuve, je me pose deux questions:
- Qu'est ce que je veux faire ressentir aux joueurs ?
- Quel choix moral (et qui fera bien mal) puis-je leur proposer ?
Par dessus ces deux questions, je me demande quels comportements, quelles situations, quels émotions je vais incorporer (y compris dans les PNJ).
Ce n'est pas l'intention de l'auteur, je le conçois, mais c'est ce que j'ai envie de proposer. En fait, je prends SENS comme une maison en lego que je trouve bancale mais dans laquelle il y a des briques qui m'intéressent. Je casse tout, je prends les briques et je reconstruit un truc qui me plait.

Cela m'amène à répondre précisément aux questions sur la fiction que tu poses:

A. Graveur
avec cette relation là, du coup, j'ai pas bien compris comment tu fais pour la tornade? C'est cette "virtuose"? Wilfried l'a tuée récemment, du coup, vu que tes joueurs la connaissent? Parce qu'un élément véritablement vital pour Graveur c'est qu'il est dans la tornade de celle qu'il "aime", donc je comprend pas bien les modifications, là...

Pour moi Graveur pose la question de l'existence. Je veux faire passer le doute et le questionnement sur l'ombre monde. Le choix moral que je veux poser est le suivant: est-ce que les Bugs vont suivre la voie de Graveur si celui ci propose de ramener à la vie les parents des Bugs et leurs amis défunts en fusionnant l'ombre monde et le monde réel. Maintenant que ceci est fait, j'ai besoin d'une tornade pour la fusion, d'un Graveur à moitié fou et d'un sentiment de culpabilité pour les Bugs. Moralité: Graveur est amoureux de Virtuose que les Bugs ont connu et avec qui ils ont sympathisé.

B. Wilfried
Mais quand Wilfried raconte sa vie, cela a plusieurs objectifs. Cela dit ce qu'il a vécu et cela montre comment il y a réagi et qui il en est devenu. Si tu ne fait que montrer qui il est, le processus qui y a mené est flou, et on perd une part du personnage. De plus, ses confidences sont aussi là pour un enjeux crucial de Wilfried : il a pour but de s'attirer la sympathie des Bugs, en jouant sur la carte de l’honnêteté et de la confidence. Le fait qu'il raconte sa vie montre aussi sa recherche d'appui et donc ses troubles. Bref, ça fait vraiment partie du personnage. (Ou en tout cas de l'image qu'il veut se donner auprès des Bugs dans Rennaissance... Ce qui en dit encore plus long sur lui plus tard...)

J'ai toujours eu horreur de deux choses dans les JdR:
- les PNJ qui racontent leur vie: j'aurai préféré jouer les événements marquants de sa vie
- les retournements de situations qui me prennent par surprise parce qu'une partie des enjeux des personnages me sont cachés par le scénario volontairement: Tadaaaa Wilfried se retourne contre vous parce qu'il a reçu des lettres et parce qu'il a des liens avec Myphos et parce que c'est les Runes... Sauf que moi, joueur, dans l'histoire je n'ai vu qu'un mec sympa...
Pour palier à ces points:
- Je me débrouille pour faire vivre les conséquences du passé de Wilfried
- J'utilise la méthode du "setup-reminder-pay off". Dans cette première scène, j'ai montré le scepticisme de Wilfried, ses doutes. Je vais faire un reminder plus tard, et le pay off sera la trahison à proprement parlé.

Enfin, je réponds à ta dernière remarque:
Alors maintenant comme je le dis, c'est pas intrinsèquement grave de changer ça... Mais faut en avoir conscience, savoir ce qu'on fait, et ce qu'on veut dire, dans l'idéal. Je te demande pas de justifier tes choix parce qu'ils serraient mauvais dans l'absolu face à une oeuvre parfaite que serrait Sens Hexalogie... mais parce que je ne vois pas ce qu'ils peuvent vouloir dire, et qu'une part de moi a peur que toi non plus. Et jouer à Sens sans donner de Sens à tout ça... là, c'est vraiment plus la même expérience.

Je suis d'accord avec toi sur le fait que jouer SENS sans insuffler l'intention de l'auteur, ce n'est pas vraiment fournir la même expérience de SENS. Par contre quand tu dis que tu as peur que je ne sache pas où je vais: en fait je ne suis pas volontairement les sentiers battus. Ou plutôt, je m'en fiche complètement des intentions de l'auteur. Les thèmes proposés m'intéressent alors je prends. J'ai conscience que je ne joue pas à SENS tel qu'il a été écrit, mais je m'en fous. Je ne cherche pas de sens dans ce jeu car il ne me touche pas de la même manière que d'autres jeux (auxquels je joue by the book).

Bref, si je résume un peu ce très long post:
- Je trouve que SENS est un très bon livre de fiction mais un très mauvais livre de JdR
- Pour compenser, j'ai décider de tout déconstruire et que construire à ma sauce, selon mes sensibilités
- Je sais que je ne joue pas à SENS. Je m'en fiche parce que ce n'est pas l'intention de l'auteur qui m'intéresse mais les thèmes abordés.

Une dernière question peut être soulevée: pourquoi je rends cette démarche publique ?
La réponse est simple: montrer une autre facette de SENS pour les déçus du jeu et ceux qui sont terrorisés à l'idée de le faire jouer pas comme il faut, aux gens comme moi en fait, à qui je dis "Fuck it up guys ! Who cares after all ?" [troll].

Voilà, je crois que j'ai tout dit ou presque tout en essayant d'être le plus clair possible. J'ai essayé de mettre à plat ma manière de faire, mais s'il reste des zones d'ombre, n'hésite pas à poser des questions.

A très bientôt.

Simon
angeldust (Simon)
 
Messages: 39
Enregistré le: 19 Nov 2015, 17:10

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar Newtwo(François) » 12 Jan 2017, 13:17

Salut et merci de la réponse fournie et développée ^^

Les idées se bousculent un peu et j'ai du mal à organiser tout ça dans ma tête, mais je vais résumer ça à un propos qu'il me semble est très Cellulien : Si tu n'aime pas Sens, pourquoi y jouer?

Sens est bourré de défauts, c'est un fait.

Mais Sens est aussi et surtout une oeuvre avec des objectifs, une ambiance, des inspirations, et des modes de fonctionnement assez clairs. Les cinématiques, les secrets, les choses innaltérables, ça fait partie du propos. Tu as tout à fait le droit de ne pas aimer ça. Mais du coup, pourquoi jouer à un jeu dont c'est une partie du cœur?

Pourquoi ne pas jouer simplement à un autre jeu? Tu peux tout à fait t'inspirer du roman Sens que tu aime pour créer des scenarios dans un autre JDR, mais si l'expérience Sens ne te plais pas, pourquoi la faire?

(Je fais court, je dois aller manger)
Cauannos chez les gaulois; Daemon Kaimetsu à las Noches; Cagliostro à Gotham City; Newtwo au club troll; Arrakis sur le Val; Silver dans nombre d'univers; Velaak dans quelques autres; François Néron pour la plupart des hommes. Qu'est-ce qu'un nom?
Newtwo(François)
 
Messages: 277
Enregistré le: 24 Jan 2016, 01:08

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar Gambbler (Vincent) » 12 Jan 2017, 13:44

Je plussoie F comme souvent.

Quant au fait de ne pas pouvoir faire jouer aux Simulacres les articles de Cosmo, en fait si tu peux, le systeme le prevoit. Depuis Sens Neant les simulacre peuvent jouer cela par le biais de la lecture sentimentale... Je pense que le meneur doit pousser ses cellulis a en user et abuser justement pour decouvrir les secret de l'univers...

Wilfried, enfin Gabriel pour toi, est un personnage central et extremement important dans l'Hexalogie...changer ce personnage et sa vie altere l'hexalogie de maniere irremediable...

Apres oui sens a plein de defaut, sauf que contrairement aux autres livres de jdr, plutot que de faire une V2 pour corriger les defauts, Rom a organiser les podcasts ( environ 200h de faq/correctifs quand meme) et il a meme eu l'elegance de se servir de la dimension meta de sa base pour integrer de maniere fine et parfaite a la metaphysique de son jeu...
Gambbler (Vincent)
 
Messages: 317
Enregistré le: 07 Déc 2014, 11:12
Localisation: Le pradet

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar angeldust (Simon) » 12 Jan 2017, 14:57

Bonjour,

Si tu n'aime pas Sens, pourquoi y jouer?

Comme je l'ai dit, j'y joue pour les thématiques et pour l'univers.

Sens est bourré de défauts, c'est un fait.

Indéniablement.

Pourquoi ne pas jouer simplement à un autre jeu? Tu peux tout à fait t'inspirer du roman Sens que tu aime pour créer des scenarios dans un autre JDR, mais si l'expérience Sens ne te plais pas, pourquoi la faire?

Mais rendons à César ce qui appartient à César. Romaric a eu la bonne idée de soulever ces thèmes et les inclure dans un jeu avec une mécanique, un univers, des personnages et des enjeux. Pour moi, toutes les briques de lego sont là. J'en fais simplement ma propre interprétation. Toute partie de jdr est une trahison, n'est-ce pas ? Ma question est la suivante du coup: Ca vous gène tant que ça que je dise que je joue à SENS ? Si j'avais proposé un nom de jeu différent, des noms de PNJ différents mais le même canevas, quelle aurait été votre réaction ? Plagiat ou pas ?

Quant au fait de ne pas pouvoir faire jouer aux Simulacres les articles de Cosmo, en fait si tu peux, le systeme le prevoit. Depuis Sens Neant les simulacre peuvent jouer cela par le biais de la lecture sentimentale... Je pense que le meneur doit pousser ses cellulis a en user et abuser justement pour decouvrir les secret de l'univers...

Qu'entends tu par jouer ? Assister ou vivre ? Comment faire vivre une séquence d'événements prescrits par avant ? Ai-je mal compris ? Eclaire ma lanterne.

Wilfried, enfin Gabriel pour toi, est un personnage central et extremement important dans l'Hexalogie...changer ce personnage et sa vie altere l'hexalogie de maniere irremediable...
*
Oui. Mais à quel point est-ce gênant ?

Je réfléchis beaucoup en ce moment sur la manière de transmettre un propos dans la fiction et en meta fiction. Et je ne peux m'empêcher de pester contre SENS et de l'admirer à la fois. C'est une belle tentative et j'applaudis le résultat tout comme je le remets en question. Quand j'aurai une réflexion plus construite, je reviendrai vers vous, mais j'ai l'impression que la manière de transmettre le propos de l'auteur par l'histoire des PNJ qu'il faut découvrir ne me semble pas convenir à un média comme le jdr. Le passage souligné est à prendre avec des pincettes; je ne suis pas encore arrivé au bout de ma réflexion... Peut être vais-je changer d'avis mais pour le moment je balance le pavé dans la mare.

Apres oui sens a plein de defaut, sauf que contrairement aux autres livres de jdr, plutot que de faire une V2 pour corriger les defauts, Rom a organiser les podcasts ( environ 200h de faq/correctifs quand meme) et il a meme eu l'elegance de se servir de la dimension meta de sa base pour integrer de maniere fine et parfaite a la metaphysique de son jeu...

C'est une démarche que je respecte étant donné que je suis consommateur moi même de ces podcasts. Sauf que quand tu as payé ton hexalogie une centaine d'euro, est-ce de l'élégance de mettre à disposition des podcasts au lieu de faire une v2 ? Je ne sais pas. D'autres jeux ne font pas mieux. Je ne fais pas le procès de cette démarche. Je suis consommateur des podcasts, je les aime bien et c'est un chouette média. Seulement je ne trouve que cela soit élégant, ni parfait, ni fin (avis personnel bien sûr).

Merci de soulever ces questions qui alimentent ma réflexion personnelle sur le média JdR.
angeldust (Simon)
 
Messages: 39
Enregistré le: 19 Nov 2015, 17:10

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar Newtwo(François) » 12 Jan 2017, 15:27

Fini de manger,

Je vais donc compléter un peu ce que je disais.

On a évoqué les défauts de Sens. Selon moi c'est pas le sujet.

On est sur un débat qui me rappelle un peu le podcast des "Obstacles" pour jouer à Sens. Je rejoins ici le point de vue que Rom m'a semblé développer à ce moment là : Sens a des défauts, oui... Mais nombre de choses que certains voient comme des défauts n'en sont pas à proprement parler. Ce ne sont pas des défauts ou des obstacles, mais ce sont des contraintes.

Outrepasser les dites contraintes, c'est sortir des propos au cœur de Sens.

Concrètement, tu ne joue déjà pas à Sens. Mais attention, hein. Il n'y a aucun jugement là non plus. Sens n'est pas le bien absolu et un truc auquel tout le monde doit jouer, loin de là.

Je veux donc bien être clair sur mon propos dans ces commentaires : quand je dis "joue à un autre jeu", faut vraiment pas entendre ça comme "barre toi, sale rillettier, on veut pas te voir par ici !". En fait, c'est : "Lâche toi complétement. Si tu aime pas tel ou tel aspect au cœur de Sens, te prend pas la tête à suivre le reste, l'ensemble de toutes les contraintes de Sens n'a d'intérêt que quand l'ensemble est là. Donc fais toi plaisir. Joue à un jeu avec des quadrillas, l'omicron, et des trucs sortis de Sens si tu veux, c'est cool la diversité, et si ta table passe de bons moments, j'en suis content. Tu ne joue pas à Sens mais c'est pas grave. Ce jeu est pas fait pour toi, et le fait que l'univers soit tellement bien qu'il inspire même des gens auquel le jeu ne plait pas, c'est tout le contraire d'un souci, et c'est intéressant de voir ce que tu y aime et ce que tu en tire"

Pour conclure :

Ca vous gène tant que ça que je dise que je joue à SENS ?


Oui. Sans que cela ne sous-tende un jugement sur ce que tu fais.
Jouer aux échecs avec les cartes de tempête sur l'échiquier, ça a plein de qualités, mais ce n'est plus les échecs. Ce qui n’empêche pas d'aimer les deux.

(l'exemple est encore un peu moyen parce que les échecs sont survalorisés en eux même. Mais j’espère qu'on m'aura compris)
Cauannos chez les gaulois; Daemon Kaimetsu à las Noches; Cagliostro à Gotham City; Newtwo au club troll; Arrakis sur le Val; Silver dans nombre d'univers; Velaak dans quelques autres; François Néron pour la plupart des hommes. Qu'est-ce qu'un nom?
Newtwo(François)
 
Messages: 277
Enregistré le: 24 Jan 2016, 01:08

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar angeldust (Simon) » 16 Jan 2017, 13:12

Bonjour,


On a évoqué les défauts de Sens. Selon moi c'est pas le sujet.

On est sur un débat qui me rappelle un peu le podcast des "Obstacles" pour jouer à Sens. Je rejoins ici le point de vue que Rom m'a semblé développer à ce moment là : Sens a des défauts, oui... Mais nombre de choses que certains voient comme des défauts n'en sont pas à proprement parler. Ce ne sont pas des défauts ou des obstacles, mais ce sont des contraintes.

Difficile de faire la différence entre défauts et obstacles. Dans un premier temps, tu évoques le défauts, puis tu dis que ce ne sont que des obstacles. Mais ni toi, ni Romaric dans son podcast n'explicite vraiment les éléments qui sont vraiment des défauts (et qui sont à gommer), ni ceux qui sont en réalité des obstacles. Je n'ai jamais réussi à voir la différence et entre nous je trouve cette démarche un peu "limite" sur les bords. Par ailleurs, il n'est expliqué nul part comment surmonter ces obstacles (à ma connaissance, je suis preneur de pistes bien sûr). Comment lever les difficultés ? Comment gommer les défauts ? Les podcasts donnent des pistes, il est vrai et j'ai essayé de faire le travail de compilation mais même après cela (et qui est un bouler énorme), je n'ai pas réussi à dégager les éléments essentiels pour surmonter les défauts. Peut être ne suis je pas assez "bon", ou n'ai pas assez de bagage. En tout cas, les discutions sur le forum sur les suppositions des membres de la communauté me font dire que personne ne sait vraiment.

Outrepasser les dites contraintes, c'est sortir des propos au cœur de Sens.

Je suis d'accord, dès lors qu'on a été clair sur les contraintes.

Concrètement, tu ne joue déjà pas à Sens.

Effectivement, en suivant tes réflexions, je comprends que je ne joue pas à SENS car je m'éloigne du propos.

a vous gène tant que ça que je dise que je joue à SENS ?

Oui.

OK. Je prends note.

Je te remercie pour tes remarques. Je les comprends et j'en prends note. Je reste très sceptique et critique vis à vis du jeu. Je questionne encore sa pertinence, non pas dans ses propos, mais dans le moyen que SENS a de les imposer. Mais cela est très très personnel, et je salue bien bas le travail de Romaric: je me permets de critiquer mais je garde beaucoup de respect vis à vis de l'oeuvre.

Un dernier point important reste à soulever, je pense:
Si cela gène que je dise que je joue à SENS, je me pose la question de la pertinence de ma démarche de communication et de ma présence dans une "communauté" dédiée à SENS.

En gros, je communique sur ma démarche et je propose en podcast mes parties de SENS (ou peut importe comment on appelle cela). Sauf que selon vous je ne joue pas à SENS. Donc, ma question est simple: Quelle est la posture à adopter dans ces cas ? Romaric, condamnes tu cette démarche ? Fais je du tord au jeu "SENS" en faisant ce que je fais ? D'un autre côté, je revendique jouer à SENS, car j'utilise le matériau de base et car SENS est un jeu où chacun doit intrinsèquement faire sa tambouille pour rendre le jeu ne serait-ce que jouable (à mon humble avis).

Et par ailleurs, est-ce que ma présence dans la communauté de SENS est discutable ? Puisque je ne joue pas à SENS, qu'est ce que je fais sur ce forum au final ? Y a-t-il des critères d'acceptation ? Qui votre communauté regroupe-t-elle au final ? Il y a plus qu'une question d'image de la communauté ici, il y a également une question de ligne directrice, de philosophie autour de laquelle votre communauté se construit. Et puis, ça intéresse du monde ici que je partage mon expérience de SENS ?

Merci pour cette discussion et à très bientôt.

PS: nous avons joué la fin de l'épreuve de Graveur et avons commencé Aquacity.
angeldust (Simon)
 
Messages: 39
Enregistré le: 19 Nov 2015, 17:10

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar Schultz (Jérôme S.) » 17 Jan 2017, 20:37

Salut,

pour répondre à ta dernière question : oui ça intéresse du monde, clairement. Ne serait-ce que pour ton intro magistrale que j'ai conseillé à tout le monde autour de moi ^^ (enfin parmi les MJ). J'ai rattrapé mon retard sur ta chronique après que tu m'aies interpelé sur un autre fil et bon effectivement ce n'est pas trop ma tasse de thé, mais ça fait plein de matériel et pistes de réflexions pour des MJ comme Vivien, ou d'autres qui auraient la même démarche que toi.

Pour donner mon avis sur le débat en cours, j'ai pas grand chose à en dire. Comme je l'ai dit ailleurs, ce n'est pas ma façon de jouer ni celle que j'encourage, donc je ne me sens pas vraiment pertinent à discuter la démarche.
À la rigueur, je donnerais le même conseil que François a donné plus haut, n'hésite pas à te lâcher, à potasser les livres suivants pour incorporer certains éléments peut-être plus tôt et voir comment tu peux modifier certains élément pour que ça colle par avance à ta vision. Ce sera plus facile de retomber sur tes pattes comme ça ^^
Podcasts amateurs et pleins de spoilers sur Sens : http://desrolistesdanslacave.fr/
Schultz (Jérôme S.)
 
Messages: 422
Enregistré le: 15 Sep 2011, 17:06
Localisation: Poitiers

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar Newtwo(François) » 17 Jan 2017, 21:55

Pour répondre à tes questions, ouioui, c'est intéressant, ya pas de souci ^^

Ce n'est pas, selon moi, Sens. Mais c'est quelque chose qui est inspiré par Sens et dont Sens peut s'inspirer.

Puis t'as des idées très cool, en soi ^^
Cauannos chez les gaulois; Daemon Kaimetsu à las Noches; Cagliostro à Gotham City; Newtwo au club troll; Arrakis sur le Val; Silver dans nombre d'univers; Velaak dans quelques autres; François Néron pour la plupart des hommes. Qu'est-ce qu'un nom?
Newtwo(François)
 
Messages: 277
Enregistré le: 24 Jan 2016, 01:08

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar Mangelune » 20 Jan 2017, 17:53

Je passe en vitesse même si hélas pour le moment je n'ai pas eu le temps d'écouter tout cela.

Comme le signale Jérôme (je suis dans les MJ comme Vivien :)), Simon c'est clair que j'ai tendance à penser comme toi. Oui les bouquins de Sens dégagent des trucs très forts, à plein de niveaux (thématique, esthétique, etc.). Mais oui aussi il y a des éléments qu'on considère comme des obstacles non pas à assumer mais à résoudre.

Du coup déconstruire et rebâtir me paraît une saine initiative. Et pour moi c'est toujours jouer à Sens, à condition qu'on considère que Sens est un jeu de rôle et que donc on peut se le réapproprier sans le détruire.
Contes et histoires à vivre, un site pour parler des Errants d'Ukiyo, de Perdus sous la pluie et du reste.

Pensez aussi à la page Facebook officielle de Perdus sous la pluie.
Mangelune
 
Messages: 290
Enregistré le: 30 Avr 2013, 10:10
Localisation: Paris 18

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar angeldust (Simon) » 27 Jan 2017, 08:32

Bonjour Vivien.

Merci de ta réponse. Je ne me sens plus seul ! Nous partageons effectivement la même vision des choses. Mais déconstruire et rebâtir est un travail difficile et de longue haleine. C'est un travail que je ne peux plus me permettre de continuer actuellement, vie IRL oblige. Cela donne un point aux "prêtres" de SENS: quand tu joues by the book, tu as moins de boulot ! :)

Bref.

Nous avons jouer ladeuxième partie d'Aquacity vendredi dernier. Pour moi c'est clairement un passage moins intéressant car je ne fais que de l'info dumping. C'est assez indigeste. Heureusement qu'une romance entre Bug se développe et maintient mon intérêt.

Voilà et peut être à bientôt dans les parages.
angeldust (Simon)
 
Messages: 39
Enregistré le: 19 Nov 2015, 17:10

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar Newtwo(François) » 27 Jan 2017, 11:34

Tout de suite, les "prêtres" de Sens! Rhalalalala...

Sinon, quand même :
Qu'est-ce qui demande le plus de travail, tomber un mur et en remonter un avec seulement les pierres qui nous plaisent, où compléter le mur, à grand coup de compromis et en cherchant à comprendre ce qui devrait se trouver dans les trous pour que ce soit le mieux possible? Je suis pas sûr que ce soit évident, que ma méthode de maîtrise m'impose moins de boulot ^^"

M'enfin... c'est dommage que tu arrêtes... C'est une pause, ou t'as pas prévu de reprendre la table?

(Je pense qu'il y a moyen que l'entrevue avec Soren soit bien plus intime et constructrice de relation que de l'info-dumping, cependant... mais je suis d'accord avec toi, une romance c'est toujours cool, dans Sens ^^)
Cauannos chez les gaulois; Daemon Kaimetsu à las Noches; Cagliostro à Gotham City; Newtwo au club troll; Arrakis sur le Val; Silver dans nombre d'univers; Velaak dans quelques autres; François Néron pour la plupart des hommes. Qu'est-ce qu'un nom?
Newtwo(François)
 
Messages: 277
Enregistré le: 24 Jan 2016, 01:08

Re: Ma Chronique de SENS

Messagepar angeldust (Simon) » 30 Jan 2017, 10:59

Qu'est-ce qui demande le plus de travail, tomber un mur et en remonter un avec seulement les pierres qui nous plaisent, où compléter le mur, à grand coup de compromis et en cherchant à comprendre ce qui devrait se trouver dans les trous pour que ce soit le mieux possible? Je suis pas sûr que ce soit évident, que ma méthode de maîtrise m'impose moins de boulot ^^"

Déconstruire c'est facile. Il me suffit de lacher ce que je n'aime pas. Par contre reconstruire le tout pour que ça reste cohérent, c'est une autre paire de manche.

M'enfin... c'est dommage que tu arrêtes... C'est une pause, ou t'as pas prévu de reprendre la table?

Pour le moment, j'ai arrêté tout projet rolistique (à part les oneshots) par manque de temps. Donc pas de reprise prévue pour le moment. Un jour peut être, quand les enfants seront grands :D
angeldust (Simon)
 
Messages: 39
Enregistré le: 19 Nov 2015, 17:10

PrécédenteSuivante

Retourner vers Sens Hexalogie

cron