Podcast n°1 : Quelle est la pire pénurie ?

Unissez vos forces célestes contre le Soleil !

Podcast n°1 : Quelle est la pire pénurie ?

Messagepar Romaric Briand » 30 Sep 2013, 09:32

Le Val se dote d'un podcast pilote. Si le concept vous plait, si vous voyez des défauts, des remarques sur cet épisode, ce thread est là pour ça.

On pourra trouver les podcasts sur Le Val en suivant ce chemin (en allant sur la page "Forum").
En allant sur la page Forum

Ou directement sur cette page :
La page des épisodes, les podcasts du Val

Et selon vous ? Quelle est la pénurie la plus pénalisante ?
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2688
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Podcast n°1 : Quelle est la pire pénurie ?

Messagepar Schultz (Jérôme S.) » 30 Sep 2013, 14:13

J'ai bien aimé ce petit podcast, moi ; j'ai trouvé ça sympa.
Je suis d'accord pour le pique, c'est une pénurie qui fait mal.
L'autre jour je n'avais que des piques pourris face à des cœurs puissants et rien que ça, c'était la galère. Entre mes piques qui ne suffisent pas pour tuer l'enfant et le chevalier adverses (12 et 11, quand même), et mes carreaux qui ne tapaient pas assez fort pour compenser le gain de points de majesté de l'adversaire, je me suis retrouvé "bloqué", donnant juste le temps à l'étoile ennemie de piocher ce qu'il fallait pour tuer mon chevalier et mon spectre.
Bref, jouer sans pique (ou avec des piques pourris dans le cas que je viens de citer), c'est comme une séance SM aux orties : ça laisse les fesses rouges.
Podcasts amateurs et pleins de spoilers sur Sens : http://desrolistesdanslacave.fr/
Schultz (Jérôme S.)
 
Messages: 422
Enregistré le: 15 Sep 2011, 17:06
Localisation: Poitiers

Re: Podcast n°1 : Quelle est la pire pénurie ?

Messagepar Milhaz (Pierre) » 30 Sep 2013, 14:38

Bonjour Romaric, bonjour aux Étoiles

J'attendais avec beaucoup d'impatience le premier podcast valien, c'est chose faite et j'ai hâte de rentrer ce soir pour écouter ce que la fine équipe nous a concocté.
J'avoue que le thème pour un premier podcast m'a surpris mais en y réfléchissant, décortiquer les pénuries et probablement les solutions pour y remédier peut aider à comprendre comment bien gérer l'entame d'une partie.
En plus, la question m'intéresse moi particulièrement, vu que j'avais déjà posé la question au sujet de la pénurie de coeur, et que depuis j'ai changé deux fois d'avis sur la question^^. (Et puis en plus, ça donne l'occasion de débattre durant de longues et interminables heures sur le forum pour oublier la morne grisaille en Île de France actuellement).

Pour donner mon avis sur la question, la pénurie la plus pénalisante est soit la pénurie de coeur, soit de pique.
Je vais développer un peu ma vision des choses :

- La pénurie de coeur : Le sujet a été rapidement abordé dans un précédent post, Romaric avait donné des pistes pour remédier à cette pénurie que je trouve particulièrement handicapante.
Le problème de la pénurie de coeur est qu'elle ferme totalement l'accès à toute autre figure que le spectre, que l'on se retrouve contraint d'engendrer pour la contrer. Pour autant, le spectre est-il une bonne réponse à la pénurie de coeur ? Oui, car clairement, on ne peut espérer s'en sortir sans poser de formation et le Spectre a ce gros avantage d'être une figure à la fois formidablement défensive et agressive. Défensive car c'est une formation qui ne possède qu'un seul point faible, le Pouvoir, et qui accapare les attaques de l'Esprit en protégeant le joueur. Offensive car elle possède les deux potentiels d'attaque, Arme et Esprit, et se trouve donc capable de venir à bout de n'importe quelle formation. C'est une formation que je qualifierais de "solide", avec un seul point faible (ou "point vital", l'idée est là...)
Mais c'est également une défense dangereuse, car non seulement elle laisse passer les attaques par le pique qui vont entamer la Majesté du joueur directement, mais en plus, elle coûte 5 points de cette même majesté à la pose ! Et ça, c'est redoutable, car on s'affaiblit volontairement pour se défendre sur d'autres fronts (ou pour avoir la capacité de contre-attaquer) sans pouvoir compenser ces pertes, puisque la pénurie de coeur empêche d'engendrer des Enfants. Du coup, on se retrouve à affaiblir considérablement son pool de Majesté (un Spectre, une petite attaque de pique adverse, puis un autre, ça va vite...)... alors qu'on est incapable de le renflouer !
De plus, la pénurie de coeur empêche de poser une autre formation que je considère comme particulièrement violente : le Chevalier. C'est l'autre formation du Val "efficace" selon moi, car elle ne possède, à l'instar du Spectre, qu'un seul point faible, le Coeur, et qu'elle envoie des mandales ! On est à peu près sûr, quand on voir éclore un chevalier sur le versant adverse, qu'il possède un coeur bien solide et s'il est posé judicieusement, qu'on va mettre un moment avant de le dégager et qu'on aura le temps de se prendre quelques roustes, de pique ou de carreau, bien senties.
C'est selon moi la plus contraignante des pénuries (à nuancer avec celle de pique) à court et long terme.

- La pénurie de trèfle : Le principal argument de cette pénurie va être la pioche. Sans trèfle, on ne recycle pas sa main. Certes, mais on pioche quand même en phase de Source, et la seule formation vraiment intéressante pour piocher est le Fou. On se sert extrêmement rarement de ses autres formations pour piocher, excepté dans des situations de status-quo défensif où l'on attend de piocher des cartes pour relancer, ce qui est quand même assez rare. Second argument, la pénurie de trèfle restreint la pose de formation. Certes, mais on a accès au Chevalier, qui est une formation très solide pour peu qu'on ait un bon coeur, et doté d'un bon potentiel d'attaque (voir au-dessus), ainsi qu'à l'Enfant qui est une formation exclusivement défensive et qui permet de temporiser un adversaire agressif et de monter en Majesté. L'accès à ces deux formations donnent selon moi une capacité à résister un certain temps, résister défensivement avec l'Enfant et offensivement grâce au Chevalier qui fera tomber les figures adverses.
Il est vrai que cette réponse ne permet pas de contrer des attaques d'esprit puissantes, mais les attaques d'esprit puissantes viennent essentiellement des mages (en général), qui sont des formations de "support" vulnérables au pique et au carreau. Donc vulnérable aux Chevaliers.
La pénurie de trèfle est donc à mes yeux moins contraignante, du moins à court et moyen terme.

- La pénurie de pique : Il suffit de prolonger le raisonnement de la pénurie de coeur pour lui trouver un concurrent. Si le manque de coeur est tellement handicapant, est-ce que le manque de la couleur permettant de provoquer cette pénurie chez l'adversaire n'est-il pas encore plus problématique ?
La pénurie de pique me pose un gros problème pour les raisons suivantes. La première est qu'elle nous empêche de détruire la plupart des formations adverses ou alors difficilement : le Chevalier est intouchable, l'Accompli en devient un, l'Enfant continue de brailler sur le versant adverse. Le Fou doit être attaqué au Trèfle, manque de bol, c'est une formation solide en trèfle !
La seconde qu'elle empêche de poser des formations "solides", Chevalier et Spectre (voir plus haut). Elle amoindrit donc assez significativement notre potentiel offensif. La seule formation offensive qui nous reste est le Mage, qui est assez fragile et vulnérable. Elle empêche également la pose de l'Accompli qui nous aurait donné un peu de sustain en attendant de piocher (vous allez me dire que n'importe quelle pénurie empêche la formation de l'Accompli, c'est vrai mais je cite ça en pendant du Chevalier et du Spectre.). Reste l'Enfant, exclusivement défensif.
Enfin, la pénurie de pique empêche également la pose du Fou, qui aurait permis de piocher. Au final, cette pénurie est handicapante car non seulement elle restreint considérablement notre capacité offensive, mais en plus elle neutralise la pose des figures de "support" et des figures solides.
Et puis l'argument choc pour les violents, imaginez juste la frustration d'une partie où vous ne pouvez pas aller tataner l'Enfant faiblard de votre adversaire, ou son accompli pourri qu'il a posé à l'arrache pour se défendre !
On pourrait comparer cette pénurie avec celle de carreau, qui est l'alternative offensive mais observons seulement cet argument : la pénurie de pique vous rend incapable de démonter le Chevalier adverse qui lui, peut déboîter votre Mage, et de deux manières possibles s'il vous plaît !
Très contrariant donc.

- La pénurie de carreau : certes très handicapante, mais moins que le pique. Effectivement, elle interdit également les formations "solides" mais à la différence du pique, elle permet, elle, de poser quand même un Fou pour piocher. La pénurie de carreau laisse donc aussi démuni offensivement que celle de pique à court terme, mais la possibilité du Fou ouvre quand même plus le champs des possibles.

Ce sont un peu les limites de ma réflexion. Je dirais que les parties jouées jusque là m'ont conduit à cet avis. Pénurie de coeur en concurrence avec celle de pique. Qu'en pensez-vous ?

Edit : Jérôme a posté pendant que j'écrivais. Je suis entièrement d'accord avec toi, Jérôme. Les fesses très rouges.^^
On a l'air d'un morveux faiblard qui agite son épée en bois face aux grands :)

Edit n°2 : Mes excuses à tous, j'aurais dû attendre d'avoir écouté avant de poster :p
Mes arguments sont strictement identiques à ceux développés dans le podcast. Du coup, ça fait un peu redite sur le Forum. Romaric, tu peux supprimer mon message si tu veux^^
Modifié en dernier par Milhaz (Pierre) le 30 Sep 2013, 19:17, modifié 1 fois.
Milhaz (Pierre)
 
Messages: 115
Enregistré le: 14 Aoû 2013, 10:06
Localisation: IDF (92)

Re: Podcast n°1 : Quelle est la pire pénurie ?

Messagepar Schultz (Jérôme S.) » 30 Sep 2013, 15:53

Ah si, par contre, un truc qui me chagrine :
C'est hébergé sur ton site du Val, et là j'avais la chance d'avoir un pc sous la main ; mais si comme d'habitude, je n'avais eu que mon smartphone, je n'aurais pas pu l'écouter. Toujours le problème des sites codés avec Flash, inaccessibles aux phones.
Bon après, sur un podcast mensuel, attendre 5-6 jours (le temps d'avoir accès à un pc connecté) c'est pas non plus la mort hein, mais quand même ;) .
Voila l'unique critique que j'ai à faire pour le moment.
[EDIT] Tu peux toujours mettre le lien vers le mp3 ici aussi, dans le thread qui correspond à chaque fois.
Ici par exemple https://ia601902.us.archive.org/11/items/PodcastLeValS1N01LaPenurie/Podcast_le_val_S1_N01_la_penurie.mp3
Podcasts amateurs et pleins de spoilers sur Sens : http://desrolistesdanslacave.fr/
Schultz (Jérôme S.)
 
Messages: 422
Enregistré le: 15 Sep 2011, 17:06
Localisation: Poitiers

Re: Podcast n°1 : Quelle est la pire pénurie ?

Messagepar Mangelune » 01 Oct 2013, 19:20

Bah la pire pénurie c'est la pénurie de joueurs bien sûr !
Contes et histoires à vivre, un site pour parler des Errants d'Ukiyo, de Perdus sous la pluie et du reste.

Pensez aussi à la page Facebook officielle de Perdus sous la pluie.
Mangelune
 
Messages: 290
Enregistré le: 30 Avr 2013, 10:10
Localisation: Paris 18

Re: Podcast n°1 : Quelle est la pire pénurie ?

Messagepar Romaric Briand » 01 Oct 2013, 21:54

Il ne tient qu'à vous d'y remédier. Je vais essayer de faire quelques conventions et quelques salons cette année pour présenter Le Val. Je croise les doigts. ^^
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 2688
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Podcast n°1 : Quelle est la pire pénurie ?

Messagepar Milhaz (Pierre) » 02 Oct 2013, 09:36

Au sujet du questionnement en fin de podcast : on en veut encore évidemment.
Et l'avantage est que ça fera certainement progresser rapidement les débutants dans la compréhension du jeu.

Et puis ça fait vivre le Val. Tout comme les salons. Je pense que c'est une bonne initiative.
Milhaz (Pierre)
 
Messages: 115
Enregistré le: 14 Aoû 2013, 10:06
Localisation: IDF (92)

Re: Podcast n°1 : Quelle est la pire pénurie ?

Messagepar Maxime (Laconfir) » 16 Nov 2013, 11:21

Après quelques parties/réflexions hier. J'ai fait évoluer mon point de vue sur la question des pénuries.

Premièrement et pour enfoncer une porte ouverte, la pire pénurie est selon moi la double pénurie (qu'on a élégamment appelé la double péné chez nous...). Ca arrive assez souvent en fait, d'avoir un excès de tête et de ne pouvoir poser aucune tête. généralement la partie se termine en 4 tours...

Ensuite, nous sommes arrivé à une reflexion je pense intéressante. Les pénuries les plus handicapantes dépendent du fait qu'on commence ou pas.

Je m'explique:

Si j'ai le premier tour:

Une pénurie de coeur va pour le coup devenir handicapante. Je ne peux que générer un spectre, ce qui me met dans une mouise incroyable pour peu que l'adversaire ait beaucoup de pique. Je peux donc tenter le pouvoir du spectre et espérer récupérer quelque chose sur les deux cartes que je pioche (pouvoir + source), autrement, je m'expose à mourir vite.
Je peux également ne rien faire du tour et joué un trefle par exemple pour recycler ma main et donner sa chance à l'adversaire, j'encaisse mais j'ai interêt a piocher le coeur, par contre j'ai un spectre en contre derrière...
Une pénurie donc qui me fait dire que si à côté on a pas de bonnes cartes, on tombe vite dans une spirale destructive....

La pénurie de trefle est aussi très gênant car elle me condamne à jouer chevalier ou enfant. Ici je jouerai évidemment l'enfant pour gagner du temps. Mais cette pénurie sera d'autant plus handicapante que je n'ai que de petits coeur à côté, ou pire si je n'en ai qu'un... Si je crée mon enfant, l'adversaire l'élimine froidement et si par malheur derrière je crée un chevalier qui n'arrive pas à vaincre l'adversaire, je me retrouve tour 5 avec 6 cartes en mains et en posture bien embêtante. Si je n'ai pas pioché de trèfle entre temps, ça sent vite le roussit. La variante avec amazone et chevalier blanc compense pas mal.

La pénurie de carreau je m'en fiche totalement, si j'ai le premier tour, je fais un fou, je recycle ma main et je laisse l'initiative à l'adversaire. Par contre si celui ci a un spectre endurant, ça peut vite devenir un cauchemars...

la pénurie de pique est toujours aussi embêtante, mais au tour 1, si j'ai la chance d'avoir deux cœur en main (oui car une pénurie va généralement de pair avec une singlette...) je crée un enfant pour derrière contré avec un magicien tour 3 qui me permettra de recycler ma main en vainquant le pouvoir adverse. Il faut cependant avoir de la chance sur la source, comme d'habitude.

Donc je ne saurai me prononcer sur la pire, cela dépend trop des circonstances. par contre la moins pire est le carreau pour moi...

Maintenant si je joue en deuxième, cela change tout. Tout dépend de ce qu'à jouer l'adversaire mais:

- en cas de pénurie de coeur. Si je peux mettre un spectre fort, je peux vaincre l'adversaire et récupérer son cœur en 1 tour ou deux si mon spectre survit, la pénurie de coeur devient pour le coup BEAUCOUP moins handicapante que lorsque je joue au tour 1. Evidemment, l'enfant roi en face ne nous laisse aucune chance, mais c'est le jeu des étoiles...

- la pénurie de trèfle peut pour le coup être compensée par la pose d'un chevalier fort, mais comme d'habitude, cela sous entend une bonne main. Cela augure malgré tout une partie courte car ne pouvant recycler ma main, je jouerai très offensif.

- La pénurie de carreau devient pour le coup embêtante, il est hors de question de générer un enfant au tour 2 sous peine d'ouvrir ses fesses à l'adversaire, je dois donc générer un fou. Soit ce fou sera fort il pourra vaincre les figures d'en face, soir je recycle ma main et croise les doigts pour avoir de quoi générer un accompli au tour 4 (histoire de vaincre une des deux figures de l'adversaire tout en étant sur de rester en vie 2 tours).

- La pénurie de pique est ici très handicapante. Si l'adversaire à joué un enfant au tour 1, je jouerai probablement aussi un enfant pour gagner du temps. Si je joue un magicien, je frapperai la majesté adverse en prennant le risque de mourir derrière alors que lui continuera a se régénérer. Il faudra attendre le tour 4 et espérer avoir soit piocher un pique, soit avoir un pouvoir à vaincre et utiliser le magicien à bon escient.

Ici le classement est plus simple. Le pique est le plus handicapant, suivit par coeur carreau et trèfle que j'ai du mal à séparer...

Dans tous les cas qu'on se le dise, si on commence avec un main pourrie, on est mal, mais rien n'est perdu. en effet j'ai déjà gagner une partie en commençant avec 6 figures et double pénurie, tout dépend pour le coup du bluff et du jeu psychologique... Notion qui mériterai un podcast je pense.

Comment je te fais une conclusion avec ouverture sur un autre sujet tac tac, je me croirai en dissertation au lycée...
Maxime (Laconfir)
 
Messages: 248
Enregistré le: 23 Aoû 2013, 20:50


Retourner vers Le Val

cron