Compte rendu de partie - Entre 13h et 14h

Un jeu de création de cartes, de mondes et d’histoires

Compte rendu de partie - Entre 13h et 14h

Messagepar Ioanes » 18 Jan 2024, 19:43

Contexte

Petit rapport de partie avec un collègue de travail que j'ai déjà initié au Val sur notre pause déjeuné. Nous l'appellerons Ayato. Je le décrirais comme "roliste débutant classique", n'ayant eu l'occasion de jouer qu'aux JDR "classique" (ce que je défini comme classique désigne en vrac les D&D, ShadowRun, Vampire, Appel de Cthulu, selon le schéma MJ - Groupe de Joueurs "ha bon y'a d'autres schéma ? me dit-il"). Peut habitué aux jeux avec un grosse composante narrative, le concept semble lui plaire (peut être du Val Narratif un jour prochain ^^)

Aujourd'hui Ex-Nihilo donc. Je choisi Le Village et La montagne argentée, curieux de voir ce que donne deux decks aux thèmes assez similaire.
Explication rapide partie, nous avons à peine 1h pour jouer, je fais simple en m'aidant de la feuille de résumé des règles, et décide de m'inspirer de BrunoG en réduisant à 4 les objectifs : Forêt primordial, Prolifération, Ruine et j'ajoute Apocalypse qui me semble bien compléter. Je ne donne pas de limite de temps.

Connaissant bien le deck du Village pour en être son auteur, je le donne à Ayato. Je n'ai lu que la fiche résumé des Montagnes Argentés, nous seront donc quasi à égalité en terme de connaissance de deck que nous n'avons même pas le temps de lire (l'heure tourne vite).

La partie

Tout commença par La forêt en état d'Hibernation végétal, c'est l'hiver, la neige recouvre le monde. Au sein de cette forêt, le village, mais un village dévasté dans lequel èrre l'idiot du village, les villageois le houspille, certainement rendu responsable de la dévastation. L'idiot se réfugie dans la vieille grange. Malgré la résilience du village sur la dévastation (l'encre apaise les larmes), les villageois comptent leur mort (assimilation d'un sang des villageois par l'encre de la dévastation). Dans sa grange, l'idiot meurt et le bois pourrit (assimilation de la sève de la grange par la larme du fou) (Le grange créer un nouveau bloc)

Pendant ce temps, l'on apprend que la forêt est en plein cœur de la Vallée Fertile. dans la vallée, on peut voir des empreintes de pas sur la neige. Dans la vallée, passe la route de la forêt.

Héphram le forgeron s'installe dans la vieille grange.

Les villageois reconstruisent le village, mais observe que la forêt de pins géants déborde de plus en plus les limites du village. Malgré leur haches et l'accumulation de bûche, la nature détruit le village (la forêt de pins, archétype de sêve, détruit en un tour le village, archétype d'encre).

Le bloc Villageois, Haches, Buche, Forêt de Pins Géants, se détache du bloc Forêt, Hibernation végétal, Vallée fertile et la route de la forêt.

Le chemin de la forêt, assimile un temps de sang de la Vallée Fertile.

Même s'ils n'ont plus de village, les villageois n'abandonnent pas. Les anciennes traditions restent, dont le rituel de l'union qui donnent lieu à d'heureux évènement

Par manque de temps nous interrompons la partie là, mais nous prenons le soin de sauvegarder notre deck, notre défausse et de prendre en photo les blocs pour reprendre le lendemain.

Premier bilan : Avoir rédigé les textes d'ambiance du Village à la première personne, perturbe un peu Ayato qui se focalise dessus et inclue ce texte à la description et part du principe que le narrateur est au cœur d'une action. Il hésite sur la quantité de description qu'il doit faire pour décrire un lien ou un rapport (j'ai reprécise qu'une phrase suffisait), il est perturbé sur le style de narration qu'il peut se permettre. Doit-il rester factuelle ? Orienté ? Sous-entendre ?

Reprise de la partie deux jours plus tard :

La résilience des villageois attirent à eux des réfugiés (Accueil des réfugiers), rendant la population de plus en plus fertile. Métis, l'étranger fait partie des réfugier, son lourd passé pèse sur les réfugiés, mais la beauté de la Vallée Fertile après une journée de marche apaise ses souffrances. Eram, l'ermite voit d'un mauvais œil la Vallée et son calme se faire envahir, il use de son pouvoir pour faire disparaitre les chemins permettant d'aller et venir. Puis il se retire dans la grotte ténébreuse. On retrouve un vieux livre de conte, source des différents rituel du village.

Au fond des bois, une ombre menaçante rode.

Malgré la croissance des humains, les temps restent dur, et Métis fini par périr. Mais pourtant la population ne cesse de croitre. L'influence de la forêt de pin géant influence le rituel d'Union. Les humains oublient les anciens contes (le rituel d'union enlève le temps de larme du conte), et l'influence de la forêt fait perdre au rituel ses règles et ses normes, seul reste la primalité de la reproduction (la forêt de pin géant fait un rapport de force avec la carte rituel de l'union de son propre stéfiaire et lui enlève son temps d'encre). Malgré la bonne volonté des exilés, la hache ne peut repousser la forêt, et la connaissance de cet outils se perd (assimilation). Arrive pourtant un Bucheron (champion de sang), mais un chien noir, ombre dans laquelle certain croit reconnaitre un homme, commence à la hanter, et on retrouve l'homme blessé un matin. Plus jamais il ne s'approchera des arbres.

Un jour la grange d'Ephram le forgeron s'effondra. Lui avait disparut. (Mon opposant jouant beaucoup de carte et peu de rapport de force, il "détruit" ce bloc afin de pouvoir récupérer des ressources.)

Les exilés et villageois se rassemblent dans une sorte de camp de bucheron, qui tient plus des hommes des cavernes.

Le nombre d'humain dans la Vallée amène à une réduction des ressources. Mes exilés en viennent à n'avoir plus qu'une miche de pain et se battent pour (ils perdent leur dernier temps d'encre). Les humains régressent, les hurlement nocturnes ne les effraient plus, quand ce n'est pas l'un d'eux qui le pousse. Le Aoire, le Berger osent amener ses bêtes au fond de la forêt. Les animaux domestiques n'ont plus peur de l'ombre bestial dans la nuit du fond des bois, peut être même d'ailleurs qu'il ne s'agit que d'un autre humains.

Dans l'oeil des hommes, un reflet rouge apparait. Dans sa retraite, le vieil ermite lit les signes des rayons de lune : plus jamais il ne serait seul.

Fin de partie : Je prédis correctement que mon adversaire tentait de jouer "Forêt primordial", Ayato encore un peu perdu prédit "Apocalyspe" au lieu de "Prolifération". Il reconnait mon triomphe et je me permet de pointer du doigt ses coups douteux, notamment ses tentatives de réduire la sève, c'est une mauvaise compréhension des condition de victoire de sa part : il pensait que seul les billes sur ses cartes comptaient. J'ai le sentiment qu'il a trop tenter de jouer ses cartes et n'a pas su tirer partie des rapports de force. Comme lors de ma première partie je suis un peu perturbé par le fait que l'on ne soit pas obligé de justifier les assimilations. Ayato est du même avis que moi et nous avons deux trois fois perdu un peu de temps à chercher absolument une explication à une assimilation. Sans ça j'ai l'impression "d'abuser du système".

Quoiqu'il en soit Ayato à beaucoup apprécié, il n'est pas familier des jeux narratifs hors jeu de rôle (mais n'a pas trouvé ça absurde que je définisse Ex-Nihilo comme du JDR), et il adore le concept. Du fait qu'on joue sur notre heure de pause on est un peu pressé par le temps et nos collègues viennent un peu nous distraire, il n'a pas encore totalement intégré les mécanismes et le principe d'objectif. A la fin, il avait totalement oublié son objectif et cherchait juste a faire un bain de sang ^^.
Il a beaucoup aimé les decks joués, il a eu l'impression que le fait que les thématiques des deux decks soient proches lui donnaient toujours pleins d'option pour rebondir sur mes cartes et les siennes. Mais il est du coup curieux de voir ce que donne des decks aux thèmes beaucoup plus divergeant.

En bonus, une collègue pourraient bien se laissé tenté par le jeu. Peut être une partie à trois un jour prochain ^^
En tout cas avec Ayato, d'autres parti suivons.
Modifié en dernier par Ioanes le 23 Jan 2024, 10:10, modifié 2 fois.
Celeano
Ioanes
 
Messages: 120
Enregistré le: 07 Nov 2014, 20:04
Localisation: Joinville (94)

Re: Compte rendu de partie - Entre 13h et 14h

Messagepar Romaric Briand » 20 Jan 2024, 13:15

Excellente nouvelle, excellente première partie ! Toutes les réflexions de ton collègue (notamment sur les billes, et le fait que TOUTES les billes comptent à le fin et non pas seulement les siennes) sont de précieuses réflexions que j'ai moi-même pu croiser au cours de mes propres démos d'Ex-Nihilo. Je trouve intéressant que, par défaut, alors que les jeux et les cartes s’entremêlent, les gens pensent d’abord aux billes sur leurs cartes comme s'il s'agissait des leurs. Alors que les temps d'Ex-Nihilo sont collectifs, appartiennent aux cartes ou aux dieux justement et ne nous appartiennent pas vraiment à nous, pauvres Stéfiaires. Il y a sans doute une analyse à tirer de cette réaction naturelle et légitime en terme de "propos du jeu". Si Ex-Nihilo était un jeu d'affrontement, comme les TCG normaux, sans doute que seuls SES temps compteraient. Mais comme Ex-Nihilo est une rencontre ou un jeu de rôle, tous les temps comptent et sont collectifs. Ma réflexion n'est pas très bien formulée, mais... il y a quelque chose à creuser là-dessous, je le sens.

Merci beaucoup Ioanes, de communiquer ainsi ton amour d'Ex-Nihilo à tes collègues. ^^
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 3220
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Compte rendu de partie - Entre 13h et 14h

Messagepar Ioanes » 25 Jan 2024, 13:02

Alors que nous sommes en pleine seconde partie dont je rédigerai le CR celle-ci fini, me viennent enfin les mots d'une gêne curieuse que j'avais en jouant à Ex-Nihilo :

Peut être me suis-je abusé tout seul, mais il me semblait qu'une des promesses narrative d'Ex-Nihilo était "un affrontement entre deux mondes". Mais de fait, excepté dans cette dernière partie qui voit une monde médiéval/fantastique affronté un monde science fiction, je n'avais jusqu'à présent jamais eu cette sensation. Les histoires racontés pouvaient parfaitement avoir lieu dans un unique monde.

La partie précédente en est un peu le cas extrême, car j'ai sélectionner deux decks semblables à dessin, mais mes deux premiers partie avec les decks Empire d'Emen et Aube des hommes qui on quand même une esthétique assez différentes on accouché d'une histoire qui se sont certainement déroulé dans une zone reculé du dit empire.

Je suis un peu circonspect. Les histoires racontés sont satisfaisantes selon moi, mais j'ai la sensation de passez à coté de la proposition d'origine d'Ex-Nihilo.

Cette sensation étrange de passé à coté m'avait déjà amené à me demande si je ne devais pas poser en préambule de toute partie d'Ex-Nihilo que c'était une rencontre entre deux mondes se rejoignant par quelques mystérieuse intervention divine, ou m'avait inspiré des idées de deck mettant en scène des rescapés d'un affrontement passé entre deux stéphiaires, obligé de changer de monde à cause de la fin des temps provoqué.

Mais du coup, j'aurai aimé, Romaric, connaitre ton avis. Ex-Nihilo doit-il nécessairement raconter un affrontement entre deux mondes ? Est-ce ta volonté que cette élément soit parfois totalement laissé de coté ? Me suis-je fourvoyé en voyant cette affrontement de monde comme une "promesse" du jeu ?
Celeano
Ioanes
 
Messages: 120
Enregistré le: 07 Nov 2014, 20:04
Localisation: Joinville (94)

Re: Compte rendu de partie - Entre 13h et 14h

Messagepar Romaric Briand » 25 Jan 2024, 16:01

"un affrontement entre deux mondes" Moi, je parle de "rencontre" plutôt que d'"affrontement". La distinction entre les deux est ténue, mais assez importante pour discuter de ton sentiment, non ?
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 3220
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Compte rendu de partie - Entre 13h et 14h

Messagepar Ioanes » 25 Jan 2024, 17:28

Je vois la distinction et elle est effectivement importante, mais ne remet pas en cause mon sentiment.

Comme je l'ai dis sur mes trois premières parties les deux decks et la narration qu'ils créaient donnait plus l'impression de raconter l'Histoire d'unmonde vers une fin. Un monde issus certes de l'union de deux decks, mais il n'y avait pas de rencontre, juste un monde dont le destin était disputé par les deux stéfiaires (ce qui je le répète reste satisfaisant à jouer, c'est juste que je me demande si en jouant ainsi je ne passe pas à coté de la proposition d'Ex-Nihilo)

D'ailleurs en écrivant cela je pointe aussi un second regret que j'ai sur les fins de partie : celle-ci finissant brusquement j'ai toujours une impression d'inachevé (excepté pour celle en entré de ce sujet ou j'avais bien préparé mes deux derniers tours). Les objectifs proposes des situations qui me semble quasi figé, et malgré le triomphe que m'a concédé mon adversaire, il me manque toujours un petit épilogue. Je proposais dans le compte rendu de mes premières partie que le stéfiaire vaincu fasse ainsi un épilogue, racontant comme le/les monde(s) se dirige inexorablement vers la fin, soit celui du Triomphe, sinon de l'objectif défini comme le premier lors du classement thématique.
Celeano
Ioanes
 
Messages: 120
Enregistré le: 07 Nov 2014, 20:04
Localisation: Joinville (94)

Re: Compte rendu de partie - Entre 13h et 14h

Messagepar Romaric Briand » 26 Jan 2024, 12:09

Je vois. Si on entend pas "monde" la totalité des faits, comme moi, alors tu as raison et ton sentiment est parfaitement justifié. En fait dans la notion de "Guerre des Mondes", monde n'est pas entendu au sens métaphysique (comme univers) mais au sens anthropologique. Monde est ici entendu comme "civilisation", un système qui lie les individus entre eux, une sorte d'écosystème pourrait-on dire. Le monde d'Ex-nihilo raconte bien les liens entre deux "écosystèmes", non ?

Pour la fin de partie, on est tous d'accord avec toi. La preuve c'est que nos principaux efforts de réécriture pour la base écrite, publiée, physique d'Ex-Nihilo portent sur la fin de la partie. ><

Je vois dans tes remarques, non pas le fait que tu passes à côtés du jeu, mais bien au contraire : le fait que tu aies bien joué au jeu ! si bien que tu commences maintenant à en percevoir les limites, si tu veux mon avis :)
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 3220
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Compte rendu de partie - Entre 13h et 14h

Messagepar Ioanes » 26 Jan 2024, 13:55

Je comprend mieux, effectivement ^^ j'ai été trop influencé par Magic et son Multivers.

Par contre peux-tu m'expliciter ce que tu entends par "limites" ?
Celeano
Ioanes
 
Messages: 120
Enregistré le: 07 Nov 2014, 20:04
Localisation: Joinville (94)

Re: Compte rendu de partie - Entre 13h et 14h

Messagepar Romaric Briand » 28 Jan 2024, 19:01

Par contre peux-tu m'expliciter ce que tu entends par "limites" ?


En général j'emploie ce terme pour "connaître ou être en mesure de dire ce que le jeu peut m'apporter (ou apporte) et ce que le jeu ne peut pas m'apporter (ce qu'il émule mal)". Pour moi, on connaît les limites d'un jeu quand on est capable de savoir pourquoi on y joue et aussi pourquoi, dans certaines circonstances, étant données les attentes des unes et des autres par exemple, on n'y joue pas.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 3220
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo


Retourner vers Ex-Nihilo

cron