La Citadelle

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

Re: La Citadelle

Messagepar Dasmask (Antoine) » 02 Jan 2020, 07:56

Bonne année à toutes et à tous!
Premier podcast de 2020 (mais enregistré en 2018^^).
Le sujet du jour: les points d'immersion positive et négative. On y parle aussi de l'utilisation des Faits de Cellulis.
Remarque: j'ai choisi de ne limiter leur utilisation qu'aux combats. Pourquoi ? Parce que je trouve qu'être constamment en réflexion pour faire un Fait de Cellulis casse l'immersion. De plus, limiter leur utilisation qu'aux combats les poussent à une créativité libératrice tant il est parfois difficile de lier un Fait à un résultat, une image en fiction.
Moins de liberté pour plus de créativité.
J'ai pour but de leur laisser une totale liberté à ce niveau après Néant, genre Classiss: "quoi mais vous n'utilisez les Faits de Cellulis qu'en combat?! Non non non..."
devant des Bugs largués et des joueurs fous, comme d'hab.

L'extrait de partie insérée dans le podcast se situe au moment où les Golems vont rencontrer la Princesse Aziliz pour la première fois.
Soudain un joueur contamine le Maelstrom en émettant l'idée qu'ils pourraient être déçu si finalement Aziliz était Amandine du 38.......je vous laisse chercher.......que voulez vous faire? Je ne peux pas lutter...

Bonne écoute!
Dasmask (Antoine)
 
Messages: 128
Enregistré le: 22 Aoû 2016, 16:29

Re: La Citadelle

Messagepar Dasmask (Antoine) » Hier, 19:26

Session 20
11/02/1019csh – Tour Montparnasse

Les bugs et Classiss sont en train de manger leurs burgers, Sen en profite pour poser quelques questions à Classiss. Les bugs apprennent les choses suivantes. Classiss n’a pas de resplioïde. Classiss ne connait pas l’acteur de No. Il révèle aux bugs qu’ils sont à Paris et que la Segapente est une drogue. Amalsy rappelle à Sen que Seragol est la famille à la tête de Crystal LifeSciences. Quand Sen demande si sa coupe vient de l’époque d’Hynios, Classiss est vexé et change sa coupe par magie. Amalsy pose une question à Classiss à propos de quelque chose qu’aurait fait le Duc Orion (Sylvain prend 3 pts d’immersion négative), Classiss lui dit « bien fait pour ta gueule ! » et ne répond pas à la question. Sen demande s’ils est immortel, Classiss lui demande s’il veut faire un test. Amalsy dit à Classiss qu’ils n’ont pas de temps à perdre et de les ramener au subzeris, Classiss semble déçu et dit qu’il aura plus de fun avec l’autre table. Classiss répond alors à Amalsy qu’il y a des choses à découvrir si les bugs le suivent, ce qui convainc Amalsy d’accepter.
Le groupe commence à avancer, mais le ventre de Classiss se met à gargouillé, et il dit qu’il n’aurait pas dû manger autant de cette nourriture des Dieux. En avançant dans le couloir, lis voient à travers des vitres d’autres laboratoires avec des cuves, ils voient également des cadrans de Sens gravés sur les murs. Sen demande ce que représente ce symbole et Classiss lui répond que c’est le symbole de Sens, et qu’ils peuvent le voir un peu comme une divinité cruelle. Amalsy va voir dans l’ombre-monde pour constater que tout est identique à la réalité. Au bout du couloir ils aperçoivent le cadavre d’un homme, les bras et jambes écartés, comme épinglé au mur par de grandes barres en métal. Il est en tenue militaire et porte sur l’épaule un blason qui représente un triangle pointe en bas avec des traits qui partent de son côté supérieur (symbole de la résistance Parisienne). Sa gorge est déchiquetée et il a un cadran de Sens gravé sur son front. Sens fouille ses poches et trouve une photo de l’homme avec deux filettes, le nom de l’homme est Sqwash et il semble être résistant d’après les papiers d’ordres qu’il portait. Le groupe continue de progresser, le ventre de Classiss continue de gargouiller. Il finit par s’isoler dans un bureau pour se soulager. Les bugs restés dehors voient dans le couloirs d’autres symboles apparemment gravés à mains nues dans les murs par les créatures résidentes. Ils voient des cadrans de Sens, des cadrans contenant un cercle plein de sang séché, des cadrans avec un cercle donc l’espace entre le cercle et le cadran est rempli de sang, 4 points en formes de carré avec un 5ème point au centre. Au bout d’un moment, les bugs vont voir ce que fait Classiss et ils s’aperçoivent qu’il a disparu. Amalsy gueule « Classiss, t’es vraiment un lâcheur ! », soudain des dizaines de créatures déboulent du bout du couloir, les bugs passent dans l’ombre-monde. Ils constatent que le soldat de la résistance n’est pas présent et que l’escalier au bout du couloir est dégagé, ils l’empruntent pour monter dans les étages. En montant, ils constatent qu’il y a de plus en plus de cadavres de soldats de l’Omicron qui ne sont plus que des squelettes. Les bugs montent encore 15 étages pour trouver une porte défoncée. Ils passent la porte, pour trouver un couloir bien aménagé avec beaucoup moins de béton que les étages inférieurs, sur les murs sont accrochés des dessins d’architectes. Les fenêtres qui donnent à l’extérieur sont bétonnées mais il y a moins d’eau au sol. En visitant les pièces de cet étage, ils voient des partitions de musique, des dessins de croix gammée ainsi qu’une pièce avec une grande table à manger. Ils trouvent aussi d’autres cuves vides mais qui ne sont pas brisées. Dans une pièce, il tombent sur un magnéto avec plusieurs cassettes, il n’y a pas de poussière sur le magneto ce qui prouve qu’il a été utilisé récemment. Amalsy le met en marche et les bugs entendent de la musique sortir de l’appareil. Ils trouvent aussi une liste de noms de personnages célèbres d’avant Hynios qu’ils ne connaissent pas à part Romaric Briand (auteur du vieux jeu du Val). Sen note qu’il y a beaucoup de marques de vie immobiles autour d’eux. Amalsy va explorer les lieux dans la réalité, les lieux sont identique mais il aperçoit un quadrilla en train d’essayer de faire marcher le magneto sans succès. Le quadrilla le repère et Amalsy a juste le temps de retourner dans l’ombre-monde pour prévenir Sen. S’engage un combat très violent entre les bugs et le quadrilla avec de nombreux changement de réalité. Le quadrilla est très fort et ne semble pas inquiété par les bugs, ils décident donc de s’enfuir dans la réalité par un trou dans le plafond qui monte sur 6 étages. Sen, toujours en portant Amalsy, traverse l’étage en volant pour s’engouffrer dans la cage d’escalier et continuer à monter encore 10 étages. Les portes maintenant sont blindées et ressemblent plus à des sas de sécurité. Les bugs montent encore 6 étages pour arriver devant une grande porte blindée qui semble être soudée de l’extérieur. Les bugs vont dans l’ombre-monde pour essayer de passer mais le quadrilla refait apparition et bloque le passage. Sen fonce sur lui, le quadrilla se prépare à encaisser l’attaque mais Sen l’esquive, créé une zone de vide derrière la porte avec un ombre-pouvoir et frappe la porte qui est expulsée avec violence vers l’extérieur. Le quadrilla réagit, prend le tête de Sen dans sa main et s’apprête à l’écraser au sol juste avant que Sen ne repasse dans la réalité. Sen est sur le toit de l’immeuble, il pleut et une tempête de feu fait rage dans le ciel. Le quadrilla arrive dans la réalité, mais Amalsy l’a suivi et d’un puissant coup l’expulse du toit.
Et soudain Amalsy a une étrange vision, un flash. Sur le même toit mais à une époque où la ville n'est pas encore recouverte d'eau, il voit une armée de soldats vêtus de noirs et portant des masques féminins blancs nacrés recouvrant le bas de leur visage, ces soldats se battent contre d’autres hommes en uniformes (sorte de toge ample rouge et blanche) qui lévitent dans le ciel. Ces hommes marmonnent une incantation pour générer une tempête de neige. Ils sont tous attachés à des chaines évanescentes qui les relient à un cube gigantesque de 1km de côté qui porte un cadran de Sens sur chacune de ses faces. Le cube semble comme flotter dans le ciel. Il est connecté au toit par un échafaudage immense.
Les soldats en noir posent leurs mains au sol et des racines se mettent à sortir du sol pour attaquer les homme en rouge et blanc. Parmi les soldats en noir, 4 hommes se détachent, ils n'ont pas d'uniforme, ils ressemblent à de simples civiles. Parmi eux, deux ont des tatouages de chiffres romains sur les bras et les deux autres ont des tatouages de cadrans de Sens dans le coup. Ils foncent vers le cube en s'aidant de l'enchevêtrement des racines. Ils abattent plusieurs ennemis. Soudain un personnage sort du cube, il s’agit de Sylvain, mais ses yeux sont complètements blancs. Ils levite lui aussi et semble enragé contre les 4 individus qui arrivent au Cube. Il lève les bras vers eux alors qu'une tempête de neige incroyable s'abat sur la scène. La vision cesse.
Amalsy se retrouve sur le même toit avec Sen. Il pleut. Le ciel est chargé d'une tempête de feu au loin. À perte de vue à 360 degrés, les lueurs de la ville sont partout! La mega cité est impressionnante
Autour ils peuvent voir de nombreux monuments européen réunis ici à Paris. Les bugs repèrent un homme au bord du toit qui semble scruter plus bas. Amalsy crie « Classiss ! », l’homme se lève, et se retourne, ce n’est pas Classiss, c’est un jeune homme aux cheveux brun avec des cicatrices, il porte une grande cape noire et une canne-épée à son côté. Il demande à Amalsy : « c’est vous le conservateur ? »d'un air a la circonspect et déçu. Soudain Classiss apparait derrière et recouvre les bugs d’une immense couverture mouillée et gluante en disant : « merde, vous êtes pas sensé voir ça les coco! C'est encore trop tot. Dodo maintenant... ». Les bugs se retrouvent dans leur cabine du subzeris qui se dirige vers le Pôle Sud, en pijama...
Dasmask (Antoine)
 
Messages: 128
Enregistré le: 22 Aoû 2016, 16:29

Précédente

Retourner vers Sens Hexalogie

cron